Bing Bang n°50 mar/avr/mai 2012
Bing Bang n°50 mar/avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de mar/avr/mai 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 13,7 Mo

  • Dans ce numéro : le vent de la rumeur souffle sur le tram.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
n 14 Le futur de l'Histoire Non, les Gaulois ne mangeaient pas des sangliers à chaque repas et ne taillaient pas de menhir. Et non Alésia ne doit pas être le prétexte à un nationalisme exacerbé comme il le fut au XIXème siècle et dans nos livres scolaires. Le MuséoParc, loin des clichés, révèle ce qui s'est vraiment passé là en 52 av JC, comme si vous étiez. Par Eric Chariot Centre d'interprétation Iwan Baan BB50 VERCINGETORIX 2.0 Le MuséoParc représente le futur de l'Histoire, quand on la vit et la revit, qu'on s'y amuse autant qu'on s'y instruit, le tout en grandeur nature. Il fait ce que tout passionné d'archéologie rêve en secret quand il visite un site : le voir s'animer, entendre les épées fracasser les boucliers, sentir ce vertige qui l'amène dans l'autre temps. S'y voir... tout simplement. Alors bien sûr, il reste cette statue monumentale de Vercingétorix à proximité du site archéologique. Cette statue pleine d'anachronismes, faite à l’image de Napoléon III jusqu’au dernier poil de moustache, qui dépeint l'idéal franchouillard du guerrier romantique rendant les armes avec honneur, se sacrifiant pour la patrie. Ça c’était l'histoire de l'Histoire, quand les empereurs et les politiques la réécrivaient pour exacerber dans la nation des forts sentiments (peu) glorieux. C'est un peu plus bas, dans la plaine, que l'on ira chercher l'avenir de l'Histoire, celle issue de l'analyse passionnante des archéologues scientifiques. Celle aussi qui sait se restituer au public pour devenir jeu, pour devenir aventure, pour devenir culture. Plus qu'un musée, une attraction ! Car le MuséoParc, c'est plus qu'un Musée, c'est un Centre d'attraction. C'est une manière moderne, animée, vivante, de présenter la bataille. Loin des vitrines figées (même si elles peuvent aussi vous submerger d'une émotion par le saut temporel qu'elles représentent), on utilise ici tous les moyens modernes de la muséographie. Un film vous resitue le contexte et les étapes du siège. Un diorama (reconstitution en 3 dimensions) vous immerge dans le monde de l'époque en relief. Des bornes interactives bien sûr mais aussi des reconstitutions de véritables armes de guerre des Romains comme le bien nommé « scorpion » ou la catapulte. La galerie du combat vous impressionnera, avec ses statues immenses des combattants des deux camps, tant vous aurez l'impression d'être petit au cœur de la bataille, au milieu de guerriers féroces de trois mètres de haut. Il y a même des lunettes magiques : vous regardez dans une longue vue par la baie vitrée et vous voyez le paysage de l'époque se superposer à l'actuel, avec les camps romains implantés d'un côté et l'oppidum gaulois de l'autre. L'histoire dont vous êtes le héros Lorsque l’on croise le bloc massif du MuséoParc dans la plaine, il semble faire écho, dans le paysage et dans l’évocation, à l’oppidum gaulois d’Alise : une enceinte fortifiée qui cacherait ses secrets… Mais qui au fond serait prêt à se rendre pour que son contenu soit révélé au monde et que ses trésors soient essaimés aux quatre vents. Et c’est par vous et par l’immense colonie des abeilles visiteuses (on attend 120 000 personnes par an) que cette ruche de la connaissance disséminera son miel, par le bouche-à-oreille. En fait, le concept est simple : vous faire prendre part à l'Histoire. Il se présente comme une vaste enceinte circulaire dont vous êtes le centre. Au fil de la visite vous allez vous rendre compte de l'affrontement, de l'opposition, et vous aurez l'occasion de vous retrouver dans chaque camp.
Statue-de-Vercingetorix PhM - SEM Alésia. 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 1Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 2-3Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 4-5Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 6-7Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 8-9Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 10-11Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 12-13Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 14-15Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 16-17Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 18-19Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 20-21Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 22-23Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 24-25Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 26-27Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 28-29Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 30-31Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 32-33Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 34-35Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 36-37Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 38-39Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 40-41Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 42-43Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 44-45Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 46-47Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 48-49Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 50-51Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 52-53Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 54-55Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 56-57Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 58-59Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 60-61Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 62-63Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 64-65Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 66-67Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 68-69Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 70-71Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 72-73Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 74-75Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 76-77Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 78-79Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 80