Bing Bang n°50 mar/avr/mai 2012
Bing Bang n°50 mar/avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de mar/avr/mai 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 13,7 Mo

  • Dans ce numéro : le vent de la rumeur souffle sur le tram.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
13 bang AtAT-FT-SEPT FLIELAJELVE VENNEE.Eipwr DEC- 01,011- Fri. I [11.E1 Ici Plus en focrti II 11 -4{ 45 BB14 Loiseau vole ! Flinguons les guides… L’Almanach bourguignon avait annonçé, sous forme d’humour, pour le 4 mai 2003, le tournage du premier film de Bernard Loiseau avec Sophie Marceau. Raté. Traumatisé par la perte de sa troisième étoile, « Loiseau rare » de Saulieu, lui, n’a pas raté sa sortie de scène. > « Faut-il flinguer les guides ? » se demandait Maisonnave. On se pose encore la question, dix ans après : Michelin aime toujours aussi peu la Bourgogne. BB15 Ping-pong Yan Pei-Ming est à l’honneur cet été-là dans la ville où il s’est installé depuis 1981. Et où il reste pour travailler : « tout le monde dort, c’est formidable pour ma tranquillité ! » L’artiste, depuis, est devenu la mascotte de la mairie, qui fait tout pour le garder ! >Certains sont même prêts à déblayer le terrain autour de chez lui pour qu’il puisse voir encore plus grand. Sympas, les copains. BB16. Tirez pas sur le caviste ! Oct 2003. Dijon n’a pas de vignes (ou si peu) mais commence à avoir de bons cavistes. Manquait encore « un vrai bar à vins animé par un véritable spécialiste, pour discuter et jacasser autour de quelques assiettes de circonstances ». >Dix ans après, on se plaint déjà qu’il y en a trop, on est incroyable ! BB18 Cases à fric Mars 2004. On pleure la fin des petits commerces transformés en « cases à fric » par des banques, on teste les plats du jour et les bonnes auberges à qui nous prédisons « de beaux jours devant elles » >2012 : un tiers des auberges de campagne citées ont disparu ! Il serait temps que les pouvoirs publics se mobilisent pour sauver ce patrimoine. BB19 Plus de fêtes de la vigne ! ? Été 2004. Plus d’opérettes, plus de fêtes de la vigne, mais toujours une Estivade. Ouf ! >2012. Une Saint-Vincent réussie va-t-elle donner à nos édiles l’envie de créer, en fin d’été, une vraie fête de la vigne, sans folklore superflu ? Suspense… BB20 Votez centre ! Premier débat organisé avec des commerçants sur l’avenir du centre. Puisque les banques gagnent du terrain, « peut-être pourraient-elles ouvrir des cafésbanques… avec des soirées-club où l’on apprendrait comment placer son argent tout en s’amusant ». >2012 : place Darcy ou place de la République, ce serait à conseiller à tous ceux qui comptent sur les banques pour renflouer leurs caisses ! BB21 Dijon sacrée capitale de la franchise ! Pas forcément un compliment, surtout dans la bouche des femmes invitées à ce second débat sur la ville mutante : « des vendeuses pas souriantes, des marques comme on en trouve partout en France » … >Patience, les filles, attendez l’été 2013 et la fin des travaux rue de la Lib. Il faut croire au miracle… BB22 70 ans de tôle Mars 2005. Louise Philippe nous parle de la chaise Tolix, à Autun, enfin reconnue. Un bouquin sur ce sujet, ça pourrait faire un carton, Louise, prends un pseudo, genre Brigitte Durieux, et lance-toi ! >2011. Le Style Eiffel, son dernier ouvrage, sort aux éd. de la Martinière. Un nouveau succès. BB24 Dijon à son Zénith ! Rentrée 2005. Le top pour les amateurs de grandes surfaces : un Zénith, un Ikéa tout nouveaux tout beaux. On promet la lune, les étoiles mais on n’a qu’un petit auditorium à offrir aux amoureux du vieux Museum. Mieux que rien ! >2012. C’est Hollande à son Zénith qu’aura connu Dijon. Meilleur score que Canteloup, son imitateur préféré. On n’est plus là pour rigoler… BB25 Un clone pour Noël Noël 2005. On l’a pris trop souvent pour un « clone « de De Broissia. F.X. Dugourd, dans ses vœux, espère voir « Dijon connue enfin pour autre chose que sa moutarde, son congrès du PS ou ses records de froid ». >Sept ans après, on peut affiner son pronostic : c’est pour ses records de chaleur qu’on parlera de Dijon. What else ? BB26 Et si la FNAC quittait Dijon ? Les commerçants sont inquiets des attractions périphériques : « la mort lente du centre serait une catastrophe. Ceux qui ont déjà fait mourir la rue de la Lib devraient penser à ce que serait la ville demain sans ses Galeries Lafayette ou sans la FNAC ». >Personne ne pensait encore au commerce en ligne, à l’époque ? BB27 Dijon ville gaie ! Le mot d’ordre de l’été 2006 : évadez-vous, amusezvous ! Les commerçants adhérents de « Dijon je t’aime » ont l’idée sympa d’arborer en vitrine un drapeau multicolore ressemblant comme un frère au drapeau gay. Ils rectifieront le tir. >Dijon ne veut plus être une ville triste, mais elle n’en est pas encore à faire son coming out. BB28 Dijon by cycle Octobre 2006. Apprenons à partager la rue qu’ils disaient. Les contresens sont lancés, les piétons paniquent, tout va s’arranger… >En 2013, promis, les trottoirs du centre seront libérés des voitures (pauvre rue Jean-Jacques !) et les cyclistes pourront les emprunter… Poisson d’avril ! BB 29 Shows, chauds les concerts Mister B revient sur l’évolution d’une ville où « l’offre des concerts s’est diversifiée, rivalisant de malice et de surprises. Le consommateur est devenu acteur… » Oubliée « l’image d’un des publics les plus froids de France ». Sur le plan théâtral, on
II1 MPIFA9ITALA € MlpüSTESDi.FD1DUE ! A66MNE2011" 48 DIJON NEW AGE MJ-365 (a der riiere ligne droite Wio+i.f 4+iw hNiN HIVtlR20rli-202..,_49 wag 100% made in Burgundy se réjouit de voir un auditorium faisant le plein d’amoureux de la voix, de la danse, de théâtre. >2012. Après la fermeture annoncée du Parvis-St- Jean pour travaux, on compte sur la réouverture de l’Alhambra ou la refonte du Grand Théâtre pour accueillir des spectacles tout public. Si, si… BB30 Pour quel François allez-vous voter ? Mars 2007. La victoire annoncée de Ségo va-t-elle nous priver de l’homme que certains imaginent déjà « avec un ministère important ». Non, on n’oublie pas un autre François, qu’on voit toujours derrière Bayrou, au point de conseiller à ce dernier de se méfier : « François Sauvadet, c’est un président de la République en puissance, un Chirac en plus jeune. Ils ont commencé leur carrière de la même façon, dans les campagnes, à flatter les paysans et à tâter des culs de bœuf » … >2012. Et vous, pour quel François allez-vous voter ? BB31 Prêts à faire la Vélorution ? Des chiffres alarmants : 100 voitures de plus chaque année à entrer dans l’agglomération dijonnaise, chiffre qui « devrait doubler d’ici à 2020 ». Pas question de fuir pour autant. Le vélo pour changer la ville, c’est bien, on le dit et le redit. >2012. Continuons la Vélorution : les barricades du tram ne sont pas encore enlevées BB33 C’est beau une ville qui luit ! On pastiche Bohringer, vedette d’un salon du Livre d’un autre temps ; on regarde défiler rue de la Liberté les détenteurs du mythique collier de la Toison d’Or en pensant au film « Le retour des Morts-Vivants » ; on rêve des Noëls d’autrefois ; on se fait du souci pour les sushi-bars ; on teste les blanc-cass et on les casse ; on se dit qu’il est temps de changer de look… >2012. Six ans plus tard, la ville est en pleine mutation, nous aussi. C’est beau un mag qui vit… BB34 Une toilette s’imposait ! Le musée des Beaux-Arts entame sa mutation, on fait de même, avec nos petits moyens. Nouvelle maquette, nouveau look. On reste avant tout un mag urbain. « Un mag qui suit l’évolution de notre ville, de nos vies, en oubliant le pire pour ne garder que le meilleur ». >2012. On continue sur la même voie. On regarde l’herbe pousser entre les rails, pas les toiles d’araignée dans le ciel. BB36 Le violeur de l’ONU était bourguignon ! Un édito qui reprend le titre du Bien Public. Loin des drames, BB continue son chemin. « Cet aéroport qui ne décolle pas » inspire Patrice Bouillot, d’autres voient déjà la Poste transformée, le quartier des antiquaires métamorphosé en « design streets ». Jean Maisonnave, qui quitte son cher Grenier, rencontre François Chattot, ça s’arrose. J’adore les acteurs ! >2012. François Chattot reprend son bâton de pèlerin. JM savoure sa retraite. Qui va s’occuper de rendre au théâtre sa place dans la ville ? BB37 La vie est belle ! « Dijon perd cette fin d’année 2008 son opérette et sa moutarde, tout ce qui donnait du piquant à la vie, selon certains ». On vous évite les titres qui fachent genre « la crise sur le gâteau » ou « On a bûché pour Noël », on se moque des VIP de la Côte d’Or que d’autres vous ressortent chaque fin d’année… >Depuis, dans chaque numéro, BB » se rattrappe avec nos FMI (figures moins importantes) et PME (personnes moins essentielles) à nous » … BB38 Mars ou (C)rêve Printemps 2009. « La moutarde nous monte au nez », un dossier qui en fait rire jaune plus d’un. Amora, on t’aimeee. Déjà, le film Camping et un certain Chirac ont donné de notre ville une image qui ne plait pas à tout le monde. Pour que Dijon ne fasse plus « plouc » (formule lancée par d’autres que nous), on demande au maire l’impossible : « grandes expos, grands festivals, grandes émotions ». >2012. À l’impossible, nul n’est tenu, surtout en période électorale. On espère toujours… BB40 Prenez la crise en grippe ! Rentrée 2009. Un péniche Cancale qui joue les locomotives, Voo Tv qui vaut son pesant de cacahuètes, Chattot qui joue dans Adèle Blanc-Sec (le film, après la BD), des chiens qui ressemblent à des humains, des restos de zone, on trouve de tout. Des chroniqueurs s’en vont, d’autres arrivent, c’est la vie. La crise, elle, ne nous quitte pas. >2012. Le vaccin contre la crise n’a toujours pas été inventé ! BB42 Dijon must tarte ! Les Pleurants dijonnais ont quitté leur tombeau ducal en fanfare, et tout le gratin dijonnais les a suivis à New York. Bridget P n’était pas invitée mais elle a obéi à monsieur le maire : comme son pilote de mari y allait, elle l’a suivi. Et elle a raconté ce qu’elle a vu (ou non). Depuis, certains font la gueule ! 2012. Les pleurants faisant moins recette que la moutarde, on devrait penser à créer un vrai musée Amora à Dijon, avec des expos itinérantes, pour faire voyager ceux qui doivent promouvoir la ville (ils adorent ça !) BB43 Plus rien à foot ! Baballes et pizzas pour tous. Impossible d’échapper à la folie Mondial, quoique… L’atelier des chefs réussit sa percée, quant au nouveau feuilleton de l’été (Cité des Ducs) il ne se déballone pas. Comme Céline (notre miss Boutiques) joue dedans, on tape pas trop fort ! >2012. Plus de feuilleton drôle à suivre. À moins que le feuilleton électoral ne ravive le suspense… BB46, 47, 48, 49… Y’a bon Dijon ! Allez, on arrête notre mini-feuilleton, ces numéros, vous les avez gardés, non ? Demandez-les nous sinon, ou consultez-les sur internet ! On ne va pas revenir sur les évènements qui ont créé l’actu dans nos murs, sur fond de travaux du tram. Allez, tournons la page… 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 1Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 2-3Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 4-5Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 6-7Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 8-9Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 10-11Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 12-13Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 14-15Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 16-17Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 18-19Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 20-21Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 22-23Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 24-25Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 26-27Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 28-29Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 30-31Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 32-33Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 34-35Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 36-37Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 38-39Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 40-41Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 42-43Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 44-45Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 46-47Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 48-49Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 50-51Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 52-53Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 54-55Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 56-57Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 58-59Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 60-61Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 62-63Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 64-65Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 66-67Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 68-69Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 70-71Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 72-73Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 74-75Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 76-77Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 78-79Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 80