Bing Bang n°49 déc 11/jan-fév 2012
Bing Bang n°49 déc 11/jan-fév 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de déc 11/jan-fév 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : Eric Pras, la face cachée de Chagny.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
54 Nantes Le réel est inadmissible d'ailleurs il n'existe pas Exposition du 3 décembre 2011 au 5 février 2012 Hangar à Bananes - Hab Galerie - Ile de Nantes Bon voilà, vous êtes à Nantes, son port, ses hangars, ses usines, sa modernité et son passé négrier. C’est peut-être pour se délivrer de cette vieille histoire d’esclaves que les Nantais tournent le dos à leur vieux patrimoine et réhabilitent leurs docks. AprèsL.U. Lefèvre-Utile devenu Lieu Unique, Nantes a transformé son hangar à bananes en un immense terrain de jeux pour adultes : Salle d’exposition, nouvelles scènes, restaurants, bistrots… Et c’est ici que le réel n’existe pas, 1500 m2 d’illusion, de flou ou de rêve. « L'art n'est pas ce qui, du point de vue de la vérité, doit nous restituer une réalité préexistante mais, au contraire, il peut nous apprendre à créer cette réalité, nous apprendre à y être alors que précisément notre condition fait que nous n'y sommes pas suffsamment. » Jean-Charles Vergne D’abord revoir le dernier Jim Jarmusch avec son dandysme désabusé de anti-héros, sa tendance à montrer un quotidien étrange, décalé. Ensuite admirer les toiles de Philippe Cognée, mises sous film plastique et repassées, donnant à l'image un devenir, flou, ouvert à tous les possibles. Passer aux dessins, média de prédilection de Marc Bauer, des menus rien, des peaux mortes où s'écrivent des souvenirs. Après cette orgie d’images, j’irais boire un muscadet à la santé des nantais. Philippe Cognée, Boxeurs, 1998 Toulouse Vladimir Velickovic, "les versants du silence" Les Abattoirs – 76 allée Charles de Fitte Du 18 novembre 2011 au 29 janvier 2012 Il ne pouvait y avoir d’autres lieux pour exposer Vladimir Velickovic. Ses toiles sont aussi noires et sanglantes que les souvenirs de carcasses qui traînent en ces murs. Rares sont les œuvres que le regard oublie après s’y être confronté. Chargées d’une densité émotionnelle très forte, c’est de l’homme dont elles parlent. De nos destins misérables, de la mort et de la cruauté humaine, de la dualité des nuits humaines. LUXURY FLAT IN DIJON APPARTEMENTS DE PRESTIGE Les Abattoirs La Fondation Bemberg Hôtel d'Assézat, place d’Assézat. Héritier d'une famille qui fit fortune en Argentine, Georges Bemberg a constitué une collection d'œuvres absolument unique. À 19 ans, il fait l'acquisition d'une première gouache de Pissaro. Viendront ensuite quelques Vuillard, Signac, Renoir, Sisley, Caillebotte, Monet, Pissaro, Vlaminck, Toulouse-Lautrec, Picasso, et Rouault. Le premier étage est aménagé comme une maison particulière. On y trouve une salle consacrée aux "védute" de Venise (Canaletto et Guardi), une galerie des portraits, une salle plus particulièrement réservée aux livres et aux bronzes. Le second étage, beaucoup plus contemporain, abrite les toiles modernes, avec une salle entièrement consacrée aux Nabis et Fauves. La Fondation Bemberg possède la plus grande collection privée de Bonnard. la location de courte ou moyenne durée du centre historique Ces appartements pour 2 à 4 personnes sont la solution idéale pour de multiples occasions : l’accueil de vos parents, amis, d’un collègue pour un séminaire, d’un fournisseur. Ils sont très cosy, aussi bien équipés que chez vous, rien ne manque, de la bouilloire, du sèche-cheveux à l’ordinateur. Une collection de réveils dans l’un, un jardin vertical dans l’autre, une bibliothèque dans le troisième, un poêle à bois dans le quatrième ; tous sont différents, mais tous sont aussi confortables, silencieux, méticuleusement entretenus, soigneusement décorés. Ces meublés de tourisme, comportant cuisine et salle de bain, internet, écrans plats et cave à vin sont classés 4 étoiles. C’est clair vos hôtes ne seront pas à l’hôtel, mais comme chez vous. Nos tarifs sont raisonnables, notre livre d’or comporte déjà de belles signatures... www.luxuryflatindijon.fr - 09 53 11 82 88 - contact@luxuryflatindijon.fr
NIU3 uoGCI 000[Z xneeip 4 ! pci np `ET 6i OZ It/08 £0 +tÿ11uW WIr,n4 FM ai.00peuenn*oap.uppe J3I"o3wr-UIJpx MMMS Taille S : 110 € ttc Taille M : 140 € ttc Taille L : 160 € ttc Kim et Julie génération nouvelle Kim & Co sauve vos cheveux ! femmes/hommes/enfants Pouf déhoussable et lavable à 40° Turquoise Lime Taupe Tomate Bleu nuit Kaki Fuschia Mardi, mercredi : 9H30 – 18H00 Jeudi, vendredi : 9H30 – 19H00 Samedi : 8H30 – 17H00 !!! Ouvert depuis 5 mois, le salon so British de la place des Ducs confirme sa différence. La belle Kim et la pétillante Julie proposent un diagnostic sur-mesure et des soins profonds adaptés à chaque problématique de cheveu. Pour cela, elles ont choisi les produits Matrix, la marque américaine leader qui commence à seulement à arriver en France, avec des résultats étonnants sur tous les types de cheveux, même très abîmés. Dans le souci constant du respect capillaire, elles utilisent également les colorations de cette marque, de très haute tenue. Pour les plus sensibles, elles proposent les colorations Eos de Wella, à base de pigments naturels et bien sûr, sans ammoniaque. Les crinières les plus rebelles bénéficieront d’une exclusivité : le lissage brésilien Kerat’In, pour 4 mois d’une chevelure lisse et brillante, toujours sans dangerpour le cheveu. Avec ses fauteuils massants, une belle lumière provenant des baies donnant discrètement sur le square des Ducs, un accueil sympa et le fait qu’on se sente tout beaux en sortant… Kim & Co est la petite île Londonstyle dont nous avions besoin en ville pour une escale beauté. Kim & Co 2 Place des Ducs Dijon 03 80 43 44 60 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 1Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 2-3Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 4-5Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 6-7Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 8-9Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 10-11Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 12-13Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 14-15Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 16-17Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 18-19Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 20-21Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 22-23Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 24-25Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 26-27Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 28-29Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 30-31Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 32-33Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 34-35Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 36-37Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 38-39Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 40-41Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 42-43Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 44-45Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 46-47Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 48-49Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 50-51Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 52-53Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 54-55Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 56-57Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 58-59Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 60-61Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 62-63Bing Bang numéro 49 déc 11/jan-fév 2012 Page 64