Bing Bang n°48 sep/oct/nov 2011
Bing Bang n°48 sep/oct/nov 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de sep/oct/nov 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 12,0 Mo

  • Dans ce numéro : les Meilleurs Ouvriers de France... les plus fous du pays.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
62 Portrait 07 Dijon c’est Bonnard ! Et si Dijon devenait une des premières villes touristiques de France ? Rencontre avec Éléonore Bonnard, directrice de l’Office de tourisme de Dijon ! « Une ville où il y a des grues, c’est bon signe ! » Elle est comme ça, Éléonore Bonnard, surprenante, rafraîchissante. Ce qui l’amuse, c’est de voir qu’on s’est planté dans notre dernier mag, en pensant que les touristes n’allaient pas oser franchir les barricades pour venir passer l’été ou l’automne parmi nous. Ils n’ont jamais été aussi présents aux yeux des Dijonnais. D’accord, ils n’en sont pas à rester une semaine complète, mais les nuitées augmentent, notamment dans les chambres d’hôtes et appartements avec vue qui ne cessent de se multiplier. A Dijon, quand il y a des touristes, on dit : « C’est chouette ! ». Qualificatif sympathique mais insupportable, qui me rappelle la lecture des guides du Routard d’hier, faits par et pour une bande de « chouettes copains ». Chouettes balades, chouettes restos, chouettes musées… Pour ne plus m’entendre ronchonner, Éléonore me glisse la nouvelle édition du Parcours de la Chouette, agrandi de deux nouvelles boucles. Un guide plein d’anecdotes, avec des photos très sages. Le ton reste celui des parcours guidés destinés, comme dans toutes les villes d’Europe, à des visiteurs ayant peu de temps pour apprendre l’essentiel. Deux mille ont défilé les jours de pointe devant les agents de l’Office, qui les ont pointés, précisément. Pas mal, d’autant que nombre d’entre eux ont acheté un petit pavé doré à emporter dans les bagages, avec le pot de moutarde, les pin’s, les magnets chers aux visiteurs asiatiques… et les t-shirts. Éléonore ne porte pas de signe extérieur de richesses locales, du moins ici, car elle n’hésite pas à porter nos couleurs et les cartons de prospectus, lors de chaque virée américaine, japonaise, etc, etc. Les directeurs d’office n’attendent pas qu’on leur dise d’aller se faire Focale.info- Thomas Hazebrouck voir ailleurs : il est bon d’être sur le terrain, lors des grands raouts, des grandes foires, des grandes manifs. Éléonore fait son job et continue, au retour, d’assister aux grandes manifestations de la vie culturelle dijonnaise au sens large… Après trois années passées à Dijon (elle arrivait de Reims), elle se sent heureuse de vivre ici, et ça se voit, au point qu’on a du mal à imaginer les empoignades possibles avec les élus (comme partout !) , les projets qui tournent court, les rêves non réalisés. Les Nuits de Moïse, la nouveauté de l’été, restent « une belle opportunité pour la ville ». Faut-il les affiner, pour en faire une vraie balade contée capable de mener, du centre ancien à la Chartreuse, des visiteurs sous le charme ? Pourquoi pas ? Imaginer un vrai musée de la moutarde, ludique et technique, à mi-chemin de celui que les anciens d’Amora nous faisaient visiter et des néo-musées d’aujourd’hui… pourquoi pas ? Il y a plus important à ses yeux : le futur TGV qui va permettre de tisser des liens encore plus étroits, à partir du 11 décembre, entre douze agglomérations du Grand-Est. Avec la future Saint-Vincent tournante et les projets de l’aéroport, on n’a pas fini de voir arriver des touristes à Dijon. Et les pleurants, Éléonore ? Elle avait une photo d’elle avec les nouveaux symboles de la vie dijonnaise aux yeux des Américains, mais elle n’a pas voulu nous la montrer. Pour qu’on ne se moque pas. Comme si c’était notre style. Comme de faire de l’humour avec son nom. Rien que pour nous chagriner, elle est capable de se marier et de changer de nom. Elle est comme ça, on vous dit, Éléonore Bonnard. a Gérard Bouchu
Le confort... Salon Stressless` E2 et fir uLeuil $tTe551.$5s'Md it ear cul r Batick Snmgw 1.1" wgoralaun da mewl ; s" meuble vens o Avec les nouveaux salons Stressless E200 ou E300, découvrez l'alliance du design et du confort. Tous les atouts de lamarque Stressless sont là : une garantie de qualité, un design personnalisable grâce à un large choix de fauteuils, de canapés assortis et de coloris de cuirs et tissus tendance. Au coeur de ces nouveautés, le système ErgoAdapt : une fonction aussi discrète qu’ingénieuse qui vous permet de profiter d’un confort inédit, quelle que soit votre position. Venez vite les essayer chez votre revendeur agréé. www.stressless.fr ent ROGNON 1, rue des Echoppes - Perrigny-lès-Dijon Ameublement ROGNON Quetigny Route de Beaune - Perrigny-lès-Dijon Fabriqué en Norvège esi 2515386 tousalon REPOSEZ-VOUS SUR UH GRANO ROM 1, rue des Echoppes Quetigny THE INNOVATORS OF COMFORTTM{ 1 Avec les nouveaux salons Stressless E200 ou E300, découvrez l'alliance du design et du confort. Tous les atouts Avec les denouveaux lamarque salons Stressless E200 Stressless sont là : une garantie E300, découvrez de qualité, l'alliance un du design et design personnalisable grâce confort. à un large Tous choixles de atouts de lamar fauteuils, de canapés assortis Stressless et de coloris sont là de : une garantie de qualité cuirs et tissus tendance. design Au coeur personnalisable de ces grâce à un large choix nouveautés, le système ErgoAdapt : fauteuils, deune canapés fonction aussi discrète qu’ingénieuse cuirs et tissus qui vous tendance. Au coeur de assortis et de coloris permet de profiter d’un confort nouveautés, inédit, le système quelle ErgoAdapt : une fo que soit votre position. Venez tion vite aussi lesdiscrète essayerqu’ingénieuse qui v chez votre revendeur agréé. permet de profiter d’un confort inédit, qu que soit votre position. Venez vite les essa chez votre revendeur agréé. www.stressless.fr N°Azur 082084858o) Coat d'un appal local www.stressless. r 04 -aio Ads 2515386 8, rue du Platane Quetigny Fabriqué en Norvège tempi MOBILIER R ACTUEL 8, rue du Platane Quetigny Fabriqué en Norvè 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 1Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 2-3Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 4-5Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 6-7Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 8-9Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 10-11Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 12-13Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 14-15Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 16-17Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 18-19Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 20-21Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 22-23Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 24-25Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 26-27Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 28-29Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 30-31Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 32-33Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 34-35Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 36-37Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 38-39Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 40-41Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 42-43Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 44-45Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 46-47Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 48-49Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 50-51Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 52-53Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 54-55Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 56-57Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 58-59Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 60-61Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 62-63Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 64