Bing Bang n°48 sep/oct/nov 2011
Bing Bang n°48 sep/oct/nov 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de sep/oct/nov 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 12,0 Mo

  • Dans ce numéro : les Meilleurs Ouvriers de France... les plus fous du pays.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44 d’Ouche pour attirer du public. Triste fin pour l’Opéra de Dijon, disent les amoureux du lyrique, qui voient ce lieu magique servir uniquement à accueillir des musiciens (renommés, certes) venus d’ailleurs alors que l’orchestre Dijon-Bourgogne semble pour l’instant destiné à faire des tournées entre Auxerre, Cluny et Montceau-les-Mines, tout en rêvant de lendemains qui chantent sur sur des scènes européennes. Ou dans des fosses dites d’orchestre, dont ils doivent avoir la nostalgie, pour certains, faute de participer à six ou sept ouvrages lyriques comme avant (deux, cette année ?). On a perdu déjà nombre de gens de théâtre, cette fois, ce sont les musiciens qui vont aller se faire entendre ailleurs. Ce qui n’empêche pas les Caens, Jamait, Fernandez… sans parler d’autres comédiens, musiciens, chanteurs moins connus que nous aimons tout autant, de vivre ici, la qualité de vie dijonnaise n’étant pas en cause. Je tape ces mots en écoutant la radio. Un chroniqueur vient de lâcher une petite phrase au cœur d’un débat très parisien : « Il n’y a plus de politique culturelle en France depuis Lang, tous les maires, à commencer par celui de Paris, ne s’intéressent qu’au patrimoine, etc, etc… » Frédéric Mitterrand est venu à Dijon inaugurer le Consortium, les élus étaient heureux, ça se voyait, son directeur, Xavier Douroux aussi. Qu’il y ait foule ensuite pour visiter ce nouveau lieu emblématique de la vie culturelle dans tout l’est de la France, lui, il s’en fout un peu, ce n’est plus sa priorité, en admettant que ça l’ait été un jour. Trente ans qu’il milite pour l’art, qu’il achète des œuvres qui seront demain des pièces de musée. Le Grand Palais célèbre les Stein, qui ont su acheter Picasso & Co au bon moment : un jour, dans cent ans, ce sera son tour, à l’Homme du Consortium. En chantier ! ? Enchantés ! François Rebsamen s’intéresse à la culture, on ne peut le nier. Après l’inauguration du Consortium, la réouverture de Saint-Philibert, le lendemain, a permis au même public assoiffé de culture de découvrir un lieu étonnant, à qui même la pire des expos ne pourra jamais enlever son mystère. Quelques privilégiés ont même pu visiter le cellier du Morimont, autre souvenir d’un temps où Dijon était un bourg vigneron, et qu’un particulier transformera peut-être en espace où la culture du vin sera à l’honneur. Et oui, le vin fait aussi partie de la culture, et la future Saint-Vincent François Rebsamen a démarré un vrai chantier de la culture à Dijon. Il nous donne rendez-vous en 2014 pour une vie culturelle élargie, sans frontières, sans œillères. A chacun d’entre nous de défendre ses rêves, ses envies Focale.info- Thomas Hazebrouck Pour voir opérettes, opéras et opéras-comiques, les Dijonnais devrontils prendre le TGV ? La Belle de Cadix version Desbordes fait un carton au Théâtre Comédia … à Paris (www.opera-eclate.com) tournante devrait permettre de réveiller d’autres lieux oubliés. Le patrimoine d’hier au secours de la vie culturelle d’aujourd’hui, ça, c’est dans l’air du temps, de vignes en caves, de jardins en appartements. Le patrimoine est en chantier, on dit bravo ! Et on sera enchanté de voir un jour le tram nous mener d’un Zénith à la salle Fornier, de la péniche Cancale, lieu qui se bat sans rien demander à personne, à un Auditorium qui programme une saison musicale de qualité sans s’occuper des souhaits des uns et des autres, ni de son cahier des charges original, d’ailleurs. L’ancien maire de Dijon n’avait peut-être pas tort, en conseillant à ceux qui se plaignaient, d’aller faire un tour en TGV à Paris. Bientôt, avec le TGV Est, on va connaître un flux et reflux encore plus intense. Les festivals de l’automne dijonnais ont leurs afficionados, heureusement, la vie ne s’arrête pas avec la fin des grosses machines à rêver. Le maire ne veut pas entendre parler d’un vrai grand festival, un rêve bourgeois que ne partagerait pas un Frédéric Mitterrand, qui semble prendre goût à la vie ici. S’il n’est plus ministre de la culture l’an prochain, il pourrait venir prendre ici prendre la présidence d’un festival aussi éclectique qu’il l’est lui même, lui qu’on voit un jour cuisiner à domicile, un autre jour s’intéresser à l’opéra italien, à la musique arabe ou au théâtre de Genet. Tout ce qu’on aime aussi. Les deux visages de Dijon sur Radio-Classique Belle semaine consacrée à Dijon sur Radio-Classique ce mardi 18 octobre. Je relis les textes en écoutant une animatrice quelque peu exotique s’entrainer à prononcer Dijon sans accent. Grimal en concert est annoncé par une interview choc, on parle musique pour tous, c’est beau, c’est chaleureux, je suis ravi. En écoutant ma radio favorite, j’étais tombé deux semaines plus tôt sur une interview d’Olivier Desbordes, l’ancien directeur de l’Auditorium. Il présentait ce qui était un des spectacles les plus décapants de la rentrée parisienne, dans l’ancienne salle de l’Eldorado : « La Belle de Cadix », du Lopez revu et corrigé, pour redonner la banane aux Parisiens. Le ringard d’hier devient le tendance d’aujourd’hui, les Parisiens retrouvent le sourire et les Dijonnais font la gueule, en cherchant vainement à travers la programmation actuelle de quoi les dérider. La superbe programmation musicale annoncée en ce début de saison par un Morin qui ne cesse de vanter les mérites de l’Opéra de Dijon ne doit pas faire oublier qu’on a tiré un trait sur des ouvrages d’opéra, voire d’opéra-comique, sans parler des comédies musiciales ou des spectacles mêlant théâtre-danse-sons actuels. Pour nous consoler, on nous promettrait un Ring tel que Wagner lui-même n’aurait jamais osé l’imaginer. Avec un budget digne de celui d’une saison complète à l’Opéra de Dijon d’autrefois. On aura au moins Arte, cette fois, pour la peine ! a Gérard Bouchu
Business Femme (à partir de 45 € ), homme (26 € ), enfant (17 € ), Kim & Co coiffe tout le monde ! Mardi, mercredi : 9H30 – 18H00 Jeudi, vendredi : 9H30 – 19H00 Samedi : 8H30 – 17H00 Kim & Co 2 Place des Ducs Dijon 03 80 43 44 60 Une exclusivité 149 € * La paire de Hair salon Kim & Co : raffiné, intimiste et convivial Pierres apparentes, carrelages anciens et parquet pour un mélange subtil de matières, bandes de tissus et papiers so british, c’est dans un cadre authentique et charmant, pensé par l’architecte Céline Jugnier, que Kim et Julie vous accueille. En plein cœur du vieux Dijon, un endroit intimiste et convivial parfait pour changer de tête et apaiser le corps et l’esprit. Le passage au bac donne le ton. Des fauteuils relaxants dynamiques soulagent votre dos tandis que des mains expertes massent votre cuir chevelu. Moment de détente assuré, voire extatique ! Les 28 ans d’expérience de Kim, les compétences de Julie et leur style résolument moderne vous promettent coups de ciseaux confirmés, coupes affirmées, balayages et couleurs tendances. Pour le grand jour et les grands soirs, Julie monte avec dextérité les chignons des jeunes mariées et sculpte les coiffures de gala avec créativité. à partir de Kim et Julie P O U R P L U S D E C O N F O R T * Prix à partir de 149 euros HORS MONTURE pour deux verres correcteurs de la gamme « Verres Vision Ordinateur » durcis antireflet, hors teinte et hors option soit : 149 euros pour 2 verres unifocaux (-10/+6D Sph +Cyl ≤ 4) ; 199 € pour 2 verres mi-distance (-5/+6 D Sph +Cyl ≤ 4) ; 349 € pour 2 verres progressifs (-8/+6 D Sph+Cyl ≤ 4). Offre valable du 15.09.2011 au 30.09.2012, non cumulable avec d’autres offres et avantages sur le même article. Gamme « Verres Vision Ordinateur » en exclusivité dans les magasins Optic 2ooo. Visuel non contractuel. P OOPTIC2000 U R PADIEU P 9 rue Lde la Uliberté S et 15 rue de Dla Poste E - DIJON - Tél C : 03 80 O30 50 N70 - www.optic2000.fr F O R T Proximité parking Darcy- Grangier 1h offerte selon conditions en magasin Nouveau magasin : CC Géant Casino, Route d’Ahuy, Fontaine les Dijon - Tél : 03 80 52 17 49 * Prix à partir de 149 euros HORS MONTURE pour deux verres correcteurs de la gamme « Verres Vision Ordinateur » durcis antireflet, hors teinte et hors option soit : 149 euros pour 2 verres unifocaux (-10/+6D Sph +Cyl ≤ 4) ; 199 € pour 2 verres mi-distance (-5/+6 D Sph +Cyl ≤ 4) ; 349 € pour 2 verres progressifs (-8/+6 D Sph+Cyl ≤ 4). Offre valable du 15.09.2011 au 30.09.2012, non cumulable avec d’autres offres et avantages sur le même article. Gamme « Verres Vision Ordinateur » en exclusivité dans les magasins Optic 2ooo. Visuel non contractuel. 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 1Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 2-3Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 4-5Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 6-7Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 8-9Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 10-11Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 12-13Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 14-15Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 16-17Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 18-19Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 20-21Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 22-23Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 24-25Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 26-27Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 28-29Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 30-31Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 32-33Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 34-35Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 36-37Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 38-39Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 40-41Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 42-43Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 44-45Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 46-47Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 48-49Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 50-51Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 52-53Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 54-55Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 56-57Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 58-59Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 60-61Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 62-63Bing Bang numéro 48 sep/oct/nov 2011 Page 64