Bing Bang n°46 mar/avr/mai 2011
Bing Bang n°46 mar/avr/mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de mar/avr/mai 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 31,6 Mo

  • Dans ce numéro : les Dijonnais du bout du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44 C’dans l’art 07 Texte : Françoise Perrichet Photo : DR Photo - Focale.info- Thomas Hazebrouck Dijon à tombeau ouvert… Un musée qui ne ferme jamais pendant les travaux, ça veut dire que les chefs-d’œuvres restent exposés mais avec une sélection due au manque de place, dans un remaniement permanent. On n’effraie pas le touriste, on se contente de le balader dans le palais. Ça permet aussi de tester un certain nombre de médiations qui seront mises en place ensuite. Ça permet de rénover des œuvres et de les montrer dans leurs nouvelles splendeurs enfin ça permet de voir les pleurants de Philippe le Hardi sous toutes les coutures, comme on ne les voit jamais et qu’on ne reverra plus une fois le musée rénové. Jusqu’à maintenant, le Dijonnais n’a pas vu grand-chose de ces rénovations et pourtant, les nouvelles réserves sont terminées et accueillent des dizaines d’œuvres déménagées. On se faisait un monde de ne plus voir notre salle des Tombeaux, notre petit bijou, fierté dijonnaise que l’on s’empressait de montrer à ses amis de passage. Pas grave, on ira désormais défiler dans les salles remaniées avec bonheur par une célèbre agence dijonnaise. La première salle présente les Ducs de Bourgognes dans une série de portraits, la deuxième une carte des États de Bourgogne et deux retables magnifiés par cette nouvelle scénographie. On arrive enfin aux pleurants de Philippe Le Hardi. Dans leur nouvelle présentation, très moderne sur deux socles enL, les pleurants à hauteur des yeux nous regardent. Un fond bleu marine et une belle lumière accompagnent le cortège. Le porteur d’eau bénite, les diacres, l’évêque, trois chantres, deux moines chartreux puis la cour en manteau de deuil, certains dialoguent, d’autres méditent ou se consolent. Toute l’attitude des corps parle d’émotion. « Comme l’exposition des pleurants de Jean Sans Peur aux Etats-Unis, on peut regarder cette série de sculptures avec l’œil historique, mais on peut complètement oublier ça et les admirer pour l’émotion qu’ils dégagent et leur immense qualité. Le deuil étant une expérience universelle, les pleurants, bourgeois devenus anonymes dans leurs costumes noirs, continuent à nous toucher simplement. » Sophie Jugie, conservateur. Deux bornes interactives sont installées. C’est un test pour voir la réaction du public et adapter ensuite la muséographie. La scénographie n’étant pas encore arrêtée, on espère en plus d’avoir un musée architecturalement rénové avoir une présentation plutôt innovante… Rendez-vous en 2013 pour l’ouverture de la première partie ! Ce qui se passe en coulisses, lifting Depuis 2004, les œuvres les plus abimées ou demandant des restaurations urgentes sont parties se faire refaire une beauté à Versailles au centre de restauration des musées de France. Certaines, déjà revenues attendent patiemment des salles rénovées pour se montrer. D’autres comme l’immense tableau de Philippe de Champaigne illuminent déjà de leurs couleurs chatoyantes notre bon musée. Autre curiosité à découvrir après rénovation : Balthazar n’est plus noir sur l’adoration des mages de Biagio d’Antonio. Quant aux retables de Champmol de 1390, exceptionnels, immenses et très fragiles, ils reviendront en 2013 brillants de tous leurs ors après s’être fait « rajeunir » à Dijon.
Ne pleurez plus, « Marey » vous ! Le musée qui a longtemps fermé (proverbe perrichetien) Mugee deg 0eAux..s.A, 00 I 11/02010.4 ; 3,.1 5. 5..1. P.A.10 2 ; i 13/03,2011 (CL olok 0101'1:1 fie " (AO Li VUniUnt6S 11111 Iq,Ik II Liir. À l’inverse de Dijon, Beaune avait choisi de fermer son musée pour mieux le rouvrir, chose faite avec « Dialogues Mouvementés » superbe exposition autour d’Étienne-Jules Marey. Trois invités de marque pour ouvrir le bal. le design danois modulable Paolo Gioli, photographe, il crée tout un univers basé sur les chronophotographies de Marey. Ses polaroïds, fruits d’une élaboration complexe, sont colorés, oniriques et émouvants. Alexandra Allard, peintre, présente des collages inspirés à la fois de Marey et de Muybridge, photographe anglais, considéré également comme un pionnier en matière d’image animée. Cédric Klapisch, cinéaste que l’on ne présente plus, dont le premier court métrage présentait Marey dans ses recherches, succès et échecs divers, avec l’humour qui déjà portait sa patte. Il dit de ce grand monsieur : Alexandra Allard et Paolo Gioli De Shanghai à Stockholm, de Paris à Miami, de Tokyo à Dijon...composez vous-même votre combinaison murale, canapé, table, meuble multimédia, fauteuil, chaise, bureau, lit, commode, armoire… selon le style et les dimensions qui vous conviennent. Comptant aujourd’hui plus de 340 magasins à travers 50 pays, BoConcept s’est imposé en spécialiste du design customisable pour pouvoir adapter chaque meuble aux goûts, aux envies, aux intérieurs de chacun, mais également abordable pour que le design ne soit plus uniquement réservé à une poignée d’initiés. BoConcept, c’est l’histoire d’une amitié entre deux ébénistes visionaires danois, passionnés par le travail du bois et la création de mobilier d’intérieur. En 1952, ils décident d’unir leurs forces et leurs savoir-faire pour lancer leur production de mobilier dans un style moderne minimaliste. Le style BoConcept est véritablement basé sur l’amour du design, une longue expérience de la fabrication ainsi qu’une parfaite compréhension des modes de vies modernes à travers le monde. BoConcept est aujourd’hui reconnu et apprécié pour son style unique, la qualité de ses produits et la fonctionnalité de ses design. Nous sommes conscients que l’achat de mobilier est une décision importante. C’est pourquoi, BoConcept Dijon se propose de vous accompagner dans le choix de meubles les plus adaptés à votre intérieur. Nous vous guidons et vous aidons à composer vos meubles design selon vos envies grâce à notre nouveau logiciel d’aménagement d’intérieur en 3D, ainsi vous pourrez visualiser les différentes options de dimensions, de couleurs et de prix. Notre objectif : vous simplifier la vie. BoConcept 1 rue Pré Potet - 21121 Ahuy - 03 80 58 45 25 www.boconcept.fr C dans l’art 07 « Injustement reconnu, il observait le mouvement et il en tirait des conclusions scientifiques. Il regardait les poissons et parlait d’hydraulique, les oiseaux et s’enflammait pour l’aviation. Souvent ce n’est pas lui qui a conclu, il a initié le cinéma mais il ne l’a pas créé. J’ai des accointances avec ce monsieur, c’est un observateur, un curieux et je fais mes films comme Marey étudiait les animaux, j’ai hérité de lui de faire confiance à l’observation. Je l’ai bien aimé en faisant ce film « ce qui me meut » et aujourd’hui j’aime toujours sa démarche incongrue et tenace. » Jusqu’au 15 mai au Musée des Beaux- Arts, Porte Marie de Bourgogne, 6, bd Perpreuil (et 19 rue Poterne) 21200 Beaune Nouvelle collection printemps 2011 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :