Bing Bang n°46 mar/avr/mai 2011
Bing Bang n°46 mar/avr/mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de mar/avr/mai 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 31,6 Mo

  • Dans ce numéro : les Dijonnais du bout du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38 06 agenda éclectique agenda éclectique 07 Que Faire ? mise en scène : Benoît Lambert avec François Chattot et Martine Schambacher - TDBJanvier 2010 Vous nous faites rire ! Vous nous l’avez souvent reproché, nos pages agenda ne sont pas « drôles ». Vous nous faites rire ! Vous croyez qu’elle est drôle la programmation dijonnaise ? Bon, d’accord, il y a le plus célèbre des Dijonnais, Patrick Chirac, alias Franck Duboscq, qui passe souvent par là, depuis « Camping », film appelé à devenir un classique de l’humour. Il y a les rois du rire qui remplissent le Zénith, à intervalles réguliers. Il y a la Fontaine du Rire, à la Fontaine d’Ouche, pour faire découvrir ce mois-ci encore aux Dijonnais des rigolos venus d’ailleurs. Il y a le Bistrot de la Scène, qui continue dans la voie d’une programmation tous publics. Il n’y a plus de théâtre municipal pour accueillir ces pièces en tournée qui font aujourd’hui le bonheur des habitants de Chevigny, Genlis, Marsannay ou ailleurs. Il n’y a plus de salle, en fait, pour nous détendre. Comment voulez-vous que les Dijonnais ne soient pas tendus ? Il n’y a que le sexe qui pourrait les aider, même sur scène. C’est ce qu’a compris Laurent Gérard, venu roder son one-man-show à Dijon, dans un appartement surchauffé, avant d’aller chauffer les salles à Paris ! Sexuel ! C’est lui qui le dit, alors qu’il est nu, ou presque, sur scène. Ni hétéro, ni homo, ni bi, ni metrosexuel… Ni même tramsexuel, il faudra attendre 2013. Sexuel, tout simplement ! C’est sur ces mots que Laurent Gérard, (qui veut se faire un nom avec ce que les autres trainent comme un prénom !) termine son premier sketch. Avant de faire défiler toute une série de personnages sortis d’un cercle de famille infernal. Et chacun a été scotché non pas sur son fauteuil mais sur son derrière, car il a présenté son spectacle live dans un salon particulier, qui n’a rien à voir avec celui où Proust est revenu chercher des madeleines, dans une adaptation récente de sa recherche du temps perdu. Les chanceux qui ont pu trouver une place assise ou non dans la pièce à vivre de cette famille d’accueil n’ont pas perdu leur temps. Rigolez, mais c’est pas si courant, de nos jours. Pourvu que ça continue. Ils ont créé, dans leur hôtel très particulier, le plus petit théâtre d’une ville qui a perdu le goût du spectacle vivant. C’est bien de se marrer ainsi à l’heure de l’apéro. D’ailleurs, ce serait peutêtre une solution, lancer « l’apero-show », pour donner un avant-goût de l’été. En terrasse, dans une cour privée, dans un magasin… chez soi, pourquoi pas. Evidemment, s’il fallait pouvoir loger la troupe des « 26000 Couverts », partis pour Paris depuis qu’on leur a enlevé leur hangar, faudrait un peu plus de places. Le dernier spectacle drôle, excitant, inquiétant à la fois qu’on a vu dans un (décor d’) appartement, de cuisine, même, c’était celui donné par François Chattot et Martine Schambacher, sur une scène de poche puis en tournée, ces dernières semaines : « Que faire ? » Une bonne question, on remercie Lenine de l’avoir posée… ▀ Gérard Bouchu La Madeleine Proust revient Elle nous avait prévenus, lors de son passage à la FNAC, l’an dernier, elle allait repartir en tournée. Et maintenant, elle tourne. Pour la voir, vue la pénurie de scènes dijonnaises, vous avez le choix : Dijon/Chevigny St Sauveur L’Ogive, sam 2 avril - 20h30 Dôle La Commanderie, ven 22 avril - 20h30 Châlon-sur- Saône, Salle Marcel Sambat, ven 6 mai - 20h30 et sam 7 mai - 16 h
26000 Couverts J’ai toujours une petite larme de rire quand je pense aux Tournées Fournel… Entreprendre et favoriser toute action menant à l’organisation d’un dîner de 26000 convives... Voilà ce qui a généré cette troupe disparate en 1995 et une première perturbation : Les petites commissions surprenant les ménagères sur le marché de Dijon. Ensuite vinrent Sens de la visite, Les tournées Fournel, Grand bal, Championnat de France de n’importe quoi, Beaucoup de bruit pour rien et L’idéal Club. À chaque fois, les 26000 sont là où on ne les attend pas, surprenant à tel point que certains spectateurs, vexés de pas voir le spectacle arriver, s’en vont avant de comprendre que leur voisin râleur faisait parti du show. C’est du quinzième degré et c’est hilarant, décalé. Spécialistes des shows foireux avec artistes ratés, ils invitent des musiciens, jongleurs et autres saltimbanques qui se plient volontiers à leur humour déglingué. Hébergés à la Caserne, les 26000 ont déménagé pour cause de réhabilitation du quartier Junot. Les tournées s’enchainent, les dates parisiennes aussi, à quand un come back home ? ▀ FP www.26000couverts.org Agenda spectacles Pour se détendre et rire un bon coup, quelques spectacles à ne manquer sous aucun prétexte ! Celui qu’on ne présente plus : Djamel Debbouze « TOUT sur Djamel » au Zénith de Dijon (13/05 à 20h). Dans un genre plus théâtral mais tout aussi drôle, Jacques Weber « Seul en scène » au théâtre des Feuillants (5/05 à 20h30). Dans le cadre de la Fontaine du Rire, le belge Bruno Coppens et son show « Ma Terre Happy » (8 et 9/04 à 20h) au théâtre de la Fontaine d’Ouche. On n’oublie pas les enfants avec « Scooby Doo et les fantômes pirates » comédie musicale au Zénith de Dijon (13/04 à 14h30). ▀ V.W. www@zenith-dijon-fr Théâtre des Feuillants : 0380768080 Théâtre de la Fontaine d’Ouche : 0380745957 Agenda éclectique 06 Ils sont passés par dijon, ils repasseront par là…. Christian Legal s’envoie en l’air, et nous avec Lui, c’est le gars super sympa, toujours prêt à rendre service, le cœur sur la main : Christian Legal est un gentil, de ceux qui vous redonnent confiance dans l’avenir, qui refusent la fatalité, qui partagent leur joie de vivre. C’est même son métier : Christian Legal est comédien humoriste, imitateur, et son spectacle Christian Legal 100 voix en l’air fait un véritable carton au Théâtre des Blancs Manteaux à Paris, après un succès au Festival Off d’Avignon 2010. L’histoire ? Un séminaire du personnel d’un étrange hôpital où vont se croiser médecins, infirmiers et compagnie : Franck Dubosc, Florent Pagny, Muriel Robin, Jean-Pierre Bacri, Patrick Timsit et moult stars bien agitées du bocal. Christian a commencé par des détournements de petites annonces en 1992 sur France Bleu Bourgogne. En 2007 Olivier Lejeune met en scène son spectacle A moins l’quart pétante joué au Théâtre du Gymnase. Christian Legal sévit également sur le plateau de l’émission Les Grands du Rire avec Yves Lecoq sur France 3. Ce Dijonnais est également le boss de Génération Prod, société de spectacle dijonnaise programmant depuis 10 ans concerts et spectacles, en particulier à l’Agora et à L’Odéon de Genlis, avec des têtes d’affiche comme Christophe Alévêque ou le groupe Yodelice ! ▀ O.M. http://www.christian-legal.com LES ILRDIS UI11anE015EYSiM.1OIS A 1911,111 CHRISTIAN LEGAL.400 Wor r ids fr- :.w. 111. chaque samedi à 13h25 dans l’émission « les grands du rire » sur France 3 présentée par Yves Lecoq du jeudi au samedi au théatre des blancs manteaux à Paris depuis septembre 2010. Laurent Gérard, comme le prénom Faire un petit concert en appartement, c’est facile, on pousse les meubles, 2 ou 3 musiciens, on se laisse bercer, on se dandine debout au rythme des mélodies. Quand une amie me demande d’accueillir un one man show d’un parfait inconnu, ça ne m’a pas paru plus difficile et pourtant : convaincre ses amis sans avoir vu le spectacle et sans pouvoir leur montrer un extrait via internet, transformer son salon en véritable scène, faire asseoir un maximum de gens, éclairer, sonoriser, transformer son entrée en loge, sa cuisine en foyer, n’était pas si simple. Au final, soixante dix personnes ont pu goûter en avant première au jeu d’acteur de Laurent. Son écriture fine et acérée lui permet toutes les audaces, toutes les libertés, toutes les vérités… et donne un spectacle pétillant d’humour et d’originalité. La soirée fut intime et chaleureuse, on a bien ri, crescendo, bien bu et bien mangé (ensuite). L’artiste à l’écoute des avis et critiques a déjà changé l’ordre d’apparition de ses personnages et raccourci certains sketchs. Conclusion, ce sera encore plus drôle à Paris, à la Comédie des Boulevard, 39 rue du Sentier à partir du 1er avril. ▀ FP Jérémy Demay, le plus bourguignon des Québécois ! Après une jeunesse entièrement passée dans la cité des Ducs, Jérémy Demay décide en 2003 de poursuivre ses études universitaires en Pennsylvanie, aux Etats-Unis. Il souhaite faire du marketing. Heureusement, dans le cadre d’un stage, il découvre la compagnie Juste pour Rire, basée au Québec. Foudroyé par un virus, pas méchant mais contagieux, celui de l’humour, D’Jé (c’est ainsi que nos cousins du Nouveau Monde l’appellent), décide de s’installer définitivement à Montréal. Il fait ses premières armes dans des spectacles cabarets où il gagne ses galons d’humoriste. 2007 est une année phare pour lui, puisqu’il décide de se lancer de façon totalement pro. Bien lui en prend : il reçoit au festival Grand Rire de Québec le prix de la Révélation. Jérémy Demay décroche suite à un concours télé une place pour le gala international Juste pour Rire dont les parrains sont Franck Duboscq et Stéphane Rousseau. Résultat, il y est invité chaque année. En 2010, Edouard Baer le présente comme « ayant beaucoup de talent, c’est pour ça qu’il est parti de France (...), et comme le plus français des Québécois ». C’est surtout un garçon bourré de d’humour qui ne manque pas de rappeler dans ses sketches ses attaches dijonnaises ! En attendant une tournée chez nous, vous aurez un aperçu de son talent canado-burgonde sur YouTube, notamment avec le sketch « Blackberry ». ▀ VW www.jeremydemay.ca 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :