Bing Bang n°46 mar/avr/mai 2011
Bing Bang n°46 mar/avr/mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de mar/avr/mai 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 31,6 Mo

  • Dans ce numéro : les Dijonnais du bout du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Cuisines et dépendances 03 ; 17-.S.., ATHÈNES DIJON plages]tARRAICECH Buenos Aires Loukoum - Tajine - Bamako nrioNka * 11, ; Tir.n = r 7i+7i',, ,. 1. i'..:.. : _. : iburm'vf.SVmnu,.irn mY. : q.W,rrr. w,'xi,mn Y ! N -. - : i..., 1...= - -. J. (Des) goûts d’ici, envies d’ailleurs… Le BIVB a surpris l’an passé ses visiteurs des Grands Jours de Bourgogne en leur offrant un petit carnet gourmand contenant des recettes de chefs bourguignons à la sauce mexicaine, marocaine, japonaise, etc… Il aurait fallu continuer dans ce sens, pour prouver notre ouverture au monde ! Mais quel éditeur osera le faire, sans le secours des pouvoirs en place ? Il faudra que nos édiles, qui font des efforts pour comprendre le monde (celui qui les entoure, et ne parle même pas bourguignon), essaient un jour de paraître moins ringards, lorsqu’ils veulent vendre la Bourgogne à table. Déjà, on nous épargne la vue des trognes réjouies à la sortie du salon de l’Agriculture et celles des traumatisés du ban bourguignon. C’est bien. Hélas, le petit escargot de Bourgogne, qui aurait pu devenir l’emblème de la région, s’il avait été détourné avec humour du droit chemin (un escargot en folie, en chocolat, en pain d’épice, en gingembre, etc) a été relégué au rang des symboles dépassés pour mettre en place une communication qui ne risque pas de bouleverser grand monde au sens strict. Les Ducs, dit-on, furent les premiers VRP de la région, invitant ce même monde (celui des grands de l’époque, autres temps, autres frontières) à venir festoyer en Bourgogne dans les cuisines des châteaux. Difficile de prédire l’avenir touristique, mais la sécurité proverbiale de la région va ftWs. O Texte : BingBang Photo : Focale.info- Thomas Hazebrouck DZ’envies d’ailleurs ? David Zuddas ne nous en voudra pas de ce clin d’œil à son resto dijonnais, et pour cause. Il fut un des premiers à réconcilier dans l’assiette les envies de voyage qu’on pouvait avoir dans nos têtes (envie d’Asie, d’Océanie ou même d’Afrique) avec celles du retour à un terroir dépoussiéré, sans oublier les vins d’ailleurs, pour le coup. Une des plus belles communications qu’une région de France ait jamais réussie n’est pas celle de notre chère Bourgogne, qui fait les délices des Parisiens avec une campagne d’affichage qui n’a pas le but de nous ramener des touristes, heureusement (voir plus loin). Non, il s’agit de l’Alsace, qui avait réussi à intriguer les foules d’amateurs en proposant ses vins célèbres pour accompagner des plats sud-américains, japonais, chinois, arabes… Notre sélection de restaurants exotiques devrait vous permettre de réussir le même test avec les vins d’ici... ou d’ailleurs, car on n’est pas si chauvins que ça. MOr peut-être inciter les visiteurs étrangers à prolonger leur séjour chez nous. Tant mieux. Faisons un effort pour mieux les accueillir, en allant déjà à la rencontre de leur cuisine, tout simplement. En ne prenant pas les Italiens pour des mangeurs de pizza qu’on livre en mobylette, les Chinois pour des avaleurs de nems gras, les Grecs pour des avaleurs de feuilles de vigne farcies. La vraie « cuisine qu’on nem », c’est pas celle-là (voir BingBang d’essai). En attendant des jours meilleurs, on a eu envie, dans ce numéro, d’aller voir ce qui se faisait de mieux dans les cuisines dijonnaises… dites exotiques. Restos d’hier, restos d’aujourd’hui. On a été prudents, ravis, emballés, enthousiastes, rarement déçus. Si vous ne partez pas en voyage dans les jours qui viennent, ou si vous voulez faire plaisir à des amis étrangers de passage, voilà quelques adresses dépaysantes. Certaines sont joliment gastro, d’autres sont drôlement exotiques. Comme on n’est pas le guide Michelin, qui cette année s’est dégonflé en Bourgogne, chacun de nous y est allé de son coup de cœur ou de son coup de griffe. Jean-Maisonnave est même allé au Maroc, c’est un consciencieux (voir plus loin Bons baisers de Marrakech). ▀ Gérard Bouchu r-pat
Dijon ville exotique : épices… et tout ! A Bamako, tu verras du pays, mon coco ! A Bamako, depuis près de quatre ans, c’est un petit coin d’Afrique perdu du côté de chez Pasteur. Pas de risque sanitaire, rassurez-vous, Pasteur n’est ici qu’un nom de rue et ce resto, avec sa musique d’ambiance, ses plats du Mali, du Niger ou du Sénégal, est un refuge pour ceux qui sont perdus dans la jungle urbaine. Coumba, la cuisinière, a un rire contagieux, qui vous fait oublier vos soucis, et les siens, du coup. A midi, si vous êtes pressés, prenez le plat du jour et la bière du pays. Le soir, prenez votre temps et laissez-vous aller à choisir le menu « Les dimanches à Bamako », servi, en toute logique, seulement en semaine. Un poulet yassa, ça change du poulet Gaston-Gérard et ça fait voyager à prix doux. Goûtez le mafé d’agneau ou la brochette de bœuf, sinon. On adore. GB À Bamako : 41, rue Pasteur. Tél : 03-80-38-08-43. Tlj sf dim-lun. Indien vaut mieux que deux tu l’auras (proverbe dijonnais) « Cuisine du monde », « cuisine exotique » … Je n’ai jamais vraiment compris ce que cela voulait dire. Pourquoi la cuisine d’ailleurs mais confectionnée ici devrait-elle forcément se dissoudre dans cette catégorie indigeste ? Pour faire simple, j’ai donc pris l’habitude de ranger les restaurants en deux groupes : les bons et les mauvais. J’ai découvert le Taj Mahal un peu par hasard. Enfin presque. Une de mes amies est enceinte et a ce qu’on appelle des petites lubies : premier mois les knaki ball, deuxième trimestre la bouffe épicée ! Nous voilà donc parties pour un petit voyage culinaire en Inde… Endroit sympa, formules déjeuner réfléchies et raisonnables, nans au fromage à tomber par terre, plats à emporter, cuisine légèrement épicée et adition pas trop salée : c’est sûr, le Taj Mahal rentre dans ma première catégorie. Le Taj Mahal : 8 rue Bouhier (derrière la place de la Lib), Dijon. Tél. : 03-80-30-54-61. Waseem Raja, on l’a connu il y a plus de vingt ans, ouvrant fièrement son premier resto, Le Cachemire. C’est lui qui nous apprit, patiemment, gentiment, à nous passer de pain et de fourchette, nous invitant à découvrir le monde des épices, des parfums de l’Océan Indien. Couche-tard marié à une lève-tôt, Lion superbe toujours prêt à rebondir, il a su faire, en 4 ans, de son Bollywood Lounge, un lieu à part, rendez-vous de noctambules, de membres actifs de la CGPME et de mecs traînant de gros passifs. Un lieu riche en couleurs, où les clips vous invitent à vous lâcher. Souriez à la vie, laissez Waseem vous guider dans la découverte de la carte (goûtez les gambas massala ou l’alookema maison) et surtout des vins, son péché mignon. Buffet à prix tout doux le midi (12 € ). C’est Bollywood Paradise, même si ici tout le monde n’est pas un ange… Bollywood Lounge : 55 rue Condorcet (face au parking), Dijon. Tél : 03-80-43-86-26. www.bollywood-lounge.fr 399/mois * Cuisines et dépendances 03 399/mois * LLD 48 mois 15/01/11 au 31/03/11 LLD 48 Du mois 15/01/11 au 31/03/11 Du 15/01/11 au 31/03/11 olvo v60 Nouveau volvo v60 Nouveau volvo v60 volvocars.com/fr ois * Du 15/01/11 au 30/04/11 volvocars.com/fr nudant automobiles - 1 rue antoine becquerel - 21300 chenôve - 03 80 515 001 * exemple de location longue durée sur 48 mois et 60 000 km pour un VolVo V60 dRiVe 115ch Kinetic avec peinture métallisée. un premier loyer de 4 500 suivi de 47 loyers mensuels de 399 ttc (hors assurances facultatives et prestations). offre réservée aux particuliers valable du 15/01/2011 au 31/03/2011 sous réserve d’acceptation du dossier par volvo automobiles Finance, département de cGl, compagnie Générale de location d’Équipements (Sa au capital de 58 606 156 - 69, avenue de Flandre - 59708 Marcq-en-barœul cedex - Siren 303 236 186 -rcS roubaix-tourcoing). volvo v60 Drive 115ch Kinetic : consommations euromix (l/100 km) : 4,5 - co 2 rejeté (g/km) : 119. nudant automobiles - 1 ter rue antoine becquerel - 21300 chenôve - 03 80 515 001 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :