Bing Bang n°44 oct/nov 2010
Bing Bang n°44 oct/nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de oct/nov 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 15,3 Mo

  • Dans ce numéro : petits moments de bonheur entre amis !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
C’dans l’air 2 4 De la fin du tournage (provisoire) du feuilleton La Cité des Ducs à celui du nouveau film de Christophe Gomes avec Daniel Fernandez en passant par la sortie triomphale du dvd Hero Corp avec Simon Astier, Dijon fait son cinéma ! (crédit photo Thomas Hazebrouck) Petits moments de bonheur entre amis ! Et pourtant, ils tournent ! Les jeunes créateurs jetent un autre regard sur la ville et nous montrent un Dijon hors sentiers touristiques, loin des clichés du cinéma de papa et des bouquins de grand papa. Feuilletons, films, festivals, rencontres… Il y en a pour tous les goûts. Le nouveau phénomène urbain qui fait du bien dans les têtes : sur l’écran noir de leurs nuits blanches, Dijon prend les couleurs de la vie, une autre vie ! Hasards de la vie : nous voilà en train de parler des feuilletons, des films qui vont nous permettre de nous évader durant les jours gris alors qu’il fait encore un super soleil, et que les manifs contre l’âge limite de la retraite animent la place de la Libération autant que les conversations. Toutes les conversations ? Non, la preuve : attablés au B You, un bar branché à qui on a donné ce nom de code, nous parlons des Insatiables avec Jonathan Singaye et Annabel Lanier, créateurs de cette future série culte (on leur souhaite). Une série qui sera diffusée sur VooTV et qui rythme la vie de ce journaliste et de cette réalisatrice qui reviennent pour nous sur ce qui a motivé le désir de créer cette fiction télévisée. Etrange, la vie… Entre la réalité de la rue et celle qu’on nous donne à voir, via la télé, les journaux, les films, que choisir ? Ce n’est pas parce qu’on est dans la rue qu’on est dans la réalité pour autant. Le petit théâtre de Dijon aujourd’hui passe sur grand et petit écran. Catherine Barbier, qu’on a connu écrivant des pièces de théâtre de boulevard qui se jouaient et se voyaient entre amis, est devenue l’auteur principal de l’autre feuilleton tourné sur Dijon cet été, Cité des Ducs. On reste dans le boulevard, mais le rire, aujourd’hui, est tellement salutaire qu’on attend la sortie des premiers DVD avec une curiosité certaine. Plus chouette, la vie… Ce sont les premiers des nouveaux feuilletons qui devraient nous donner à voir la vie et la ville autrement dans les mois à venir. Après Cité des Ducs, ce sont les Ducs de la cité (nos politiques actuels) qui devraient inspirer d’autres auteurs dijonnais. François, Françoises, on vous a (enfin !) compris ! Olivier Mouchiquel, notre envoyé très spécial, a profité du passage à la FNAC de nombreux réalisateurs en herbe (terme qui prête à confusion, certes, aujourd’hui) et de comédiens ou créateurs régionaux partis voir ailleurs justement si l’herbe était plus verte (si je passe de la rue à Delarue, certains vont dire que j’exagère !) pour quelques portraits chocs. Il nous a préparé une série de sujets autour des tournages de l’été dijonnais, des sorties dvd, des festivals du moment… Puisque passer sur un écran, grand ou petit, lors des jeux du cirque ou des actualités, est le rêve des trois quarts d’entre nous, on va pouvoir s’en donner à cœur joie au fil des mois. Smile, vous êtes filmés ! Garfield et Bridget P, nos collaboratrices de choc, ont quitté le monde du virtuel pour se frotter à la réalité, elles nous parlent des barcamps à venir, avec traduction simultanée pour que les plus de 40 ans puissent comprendre. Quand à Jean Maisonnave, qui ne sait même pas que ça existe, il nous donne un billet d’humeur, tout en se préparant à jouer un petit rôle dans le feuilleton « Les Insatiables ». De l’alimentaire, pour lui ? Même pas… Pour le nourrir, il a fallu lui trouver des restos, mais ça, c’est déjà une autre histoire, qu’on vous contera plus loin. ▀ Gérard Bouchu. N J.=
Christophe Gomes réalise son rêve : Valise Jaune et Tapis Rouge La Valise Jaune.lni,. ! i..mr. -1..m.. Au départ, il y a le jeune comédien Alban Lenoir, étoile montante du cinéma. La vie à Paris ne l’a pas coupé de ses racines, il n’a pas coupé les ponts avec Dijon. Un jour, une idée, comme ça, en l’air : et si on montait un collectif de gens passionnés par le cinéma, histoire de tourner entre potes à Dijon ? Une page facebook plus tard, Ca tourne à Dijon et c’est frais ! ! , les volontaires affluent par centaines : « Salut, je suis scénariste amateur », « Et moi actrice de théâtre, je ferais bien figurante », « Moi j’y connais rien au cinéma mais je peux faire la cuisine pour tout le monde » … En quelques jours, à la faveur de l’été, le premier film est écrit sur un coin de table (en terrasse au Quentin disent certains). L’équipe ? Facile : une dizaine des plus motivés, qui turbinent des méninges et testent leurs compétences sur le tournage de leur premier court, très court, métrage. Lola Rosa (photographe), Samuel Farget (son), Nicolas Salaün (plans et cadrages) et quelques autres rejoignent Alban (réal et acteur) et la (ravissante) Christophe Gomes Bébé déjà Christophe Gomes est devant la caméra, celle de ses parents, et comme tout gamin veut savoir comment ça marche. Il apprend vite et tourne à 17 ans son premier court-métrage, L’affaire Lapogec, aidé par un ami, Ludovic Gaudry, dont il sera à son tour assistant réalisateur sur Et si Alice…, un court qui tournera de festivals en festivals. Celui de Cannes lui tend les bras en 2010 : Christophe a 20 ans, et son court-métrage C dans l’air 02 La valise jaune est invité sur la Croisette. Tourné à Dijon en 2008 avec Tangi Tajeddine dans le rôle masculin, il vient de sortir en dvd, produit par Rêves d’histoire, association de potes lancés dans la réalisation. Un casting au feeling, avec juste des gens qu’il aime bien : Christophe confie ainsi le rôle féminin à Nadia El Bakkouri, qu’il a rencontrée dans une banque puisqu’elle est… sa conseillère financière. Et ça fonctionne : ils débutent, les figurants comme les acteurs se donnent à fond, la mayonnaise prend, et le film décroche le voyage à Cannes. A la fois acteur et réalisateur, Christophe Gomes jouera prochainement pour la télévision japonaise dans Clouds above the slope. Accompagné du fidèle Ludovic Gaudry, il tourne actuellement sur Dijon son premier long métrage avec un casting de rêve : le guitariste Daniel Fernandez, l’inspecteur Vargas, donne la réplique à la superbe Sophéar Chuon dans un polar qu’ils espèrent présenter au Festival du Film Policier de Beaune. Un Festival qui a pris la relève de celui de Cognac. Le vent tourne également, et dans le bon sens, pour ces jeunes aux bobines souriantes que rien n’arrête. ▀ Olivier M. Ca tourne à Dijon et c’est frais ! ! Smile, vous êtes filmés ! comédienne Alexandra Villame. Pas un rond, pas de matériel, pas de budget évidemment : le film sera tourné sans caméra en moins de deux jours, avec les fonctions vidéos d’un appareil photo, un petit collecteur de son et un tabouret ! Le résultat, génialement craquant, s’appelle Smile. Une mini-comédie romantique, pas techniquement parfaite, un coup d’essai, mais qu’est-ce que c’est joli ! Un garçon qui lit, une fille qui s’assoit sur un banc, une rencontre toute simple dans un jardin public de Dijon (devinez lequel), et à la fin un petit papillon qui passe dans le champ. Un Dijon comme ça, doux, jeune et pétillant sur la guitare folk de Josh Woodward, ça nous change du monopole du pinard, de la bouffe et des ronchons. Ca donne juste envie de vivre ici. ▀ Olivier M. http://www.dailymotion.com/video/xelvry_smile_shortfilms la vie offre bieN pluS qu’uNe volvo. Nouvelle volvo S60. la volvo d’eNfer. volvodeNfer.volvocarS.fr la volvo d’eNfer débarque ! NUDANT AUTOMOBILES 1TER RUE ANTOINE BEC QUEREL 21300 CHENÔVE - 03 80 515 001 Gamme Volvo S60 : Consommation Euromix (l/100 km) : 5,3/9,9 - CO2 rejeté (g/km) : 139/231. 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :