Bing Bang n°43 jui/aoû/sep 2010
Bing Bang n°43 jui/aoû/sep 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de jui/aoû/sep 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : cuisines et dépendances... Crozes-Hermitage 2007 Yann Chave.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
09 C’Tendance 44 L’Institut de La Beauté prend soin des hommes L’institut de La Beauté n’a changé ni de nom, ni de place mais d’équipe oui ! La bonne humeur est au rendez-vous dans cet institut qui met à l’honneur les soins Carita pour les femmes et pour les hommes. Afin de satisfaire nos mâles qui veulent être beaux sans peine, la marque s’adapte : les produits sont frais, les gels remplacent les crèmes et les soins sont rapides. Epilation du dos, épaules, torse, bras, même les cires sont spécialement étudiées pour que ce soit moins douloureux (ça je ne sais pas si c’est bien équitable !). Pour vous remettre, sachez messieurs que le salon propose aussi des massages de 20 ou 30 mn du dos, de la nuque et du cuir chevelu. De quoi vous faire oublier vos quelques poils arrachés… L’Institut de la Beauté : 4 Passage Darcy, Dijon. Tél : 03 80 30 95 89 Lily Belle : les kids aussi ont du style J’entre chez Lily Belle et là, extase de la trentenaire pas encore maman. Je trouve tout « trop mignon » et notamment les imprimés fleuris de Kenzo et le look total « petite bonne femme » de 3 Pommes. Régression béate devant les jupons roses très classiques de la marque Lili Gaufrette et les mini sabots Pom d’Api. La boutique tenue par la souriante. Emilie habille les bébés jusqu’à 18 mois et les enfants jusqu’à 12 ans. Et pour celles que la griffe attire mais qui ont peur de se blesser au porte monnaie, sachez que la marque 3 Pommes pratique des petits prix et qu’il y a toujours dans la boutique un rayon fin de série qui vous propose des supers occasions à -30% et -50% ! Lily Belle : 4 Rue Vauban, Dijon. Tél : 03 80 30 20 72 Fish & Spa : pied de nez à la pierre ponce Bizarre cette vague angoisse qui s’insinue quand, pour la première fois, les pieds plongés dans un aquarium, 250 poissons se jettent sur vous comme une bande d’affamés sur un garde-manger. Ce ne sont pas des Piranhas, on le sait, on le voit bien. Ils sont même tout petits et tout mignons les Garra Rufa, cousins de la carpe, qui vivent dans les eaux chaudes de Turquie. Reconnu d’abord pour son efficacité contre le psoriasis et l’eczéma, ce poisson-docteur a été détourné de sa fonction première pour ses vertus esthétiques. Ne vous inquiétez pas, cet infatigable travailleur ne s’attaque qu’aux peaux mortes (heureusement vous me direz !) et en plus c’est très agréable. Grâce à son action naturellement exfoliante et revitalisante, on ressort avec des pieds de bébé et une incroyable sensation de bien-être. A quand un aquarium plus grand pour un grignotage-gommage du corps entier ? Fish pédicure de 30mn + crème = 35 € /+ pose de vernis = 40 € /+ massage 20mn = 49 € L’Onglerie : 9 place Emile Zola – Dijon Tél. 03 80 30 68 44 La Méridienne, une valeur sûre Cette boutique indépendante qui jouxte et appartient au Campagnard existe depuis 1996. Elle propose meubles, relaxation, salons, décoration, tapis… Vous connaissez sûrement. On en reparle, pourquoi ? Parce que les meubles viennent uniquement de fournisseurs européens, pas de mauvaises surprises donc. Parce qu’une telle longévité témoigne d’une qualité qu’on ne peut démentir. Parce qu’elle distribue Seltz, une marque française qui propose des meubles contemporains, 100% massif, aux lignes originales. Et enfin pour l’accueil hyper sympathique et les conseils de Sébastien et Nicolas ! La Méridienne : 7 rue des Echoppes – Quetigny. - Tél : 03 80 48 24 17
Lundi. Au soleil. Histoire de bien commencer la semaine, rien de tel qu’un apéro en terrasse. On n’y pense pas toujours, mais, lorsque l’on arrive à se faufiler entre les tables, la place Emile Zola est l’endroit idéal. Quelle que soit la terrasse choisie, c’est décontract’et populaire, et on se rafraîchit sans complexe, au soleil, avec un demi. Mardi. C’était la dernière séance mais j’ai juste eu le temps de courir à l’Eldorado. A 14h c’est 3,50 euros tous les jours et pour tout le monde. Faites un tour sur le site http://cinema-eldorado.fr, entre les soirées à thèmes avec buffet à l’entracte, les rencontres organisées avec des cinéastes, les ciné-goûters pour les mouflets, les festivals de courts-métrages… vous trouverez forcément de quoi vous occuper. Mercredi. Ça plane pour moi, j’enfourche mon Vélodi, direction le parc de la Colombière. Au programme : course de rosalies (faut avouer que c’est quand même assez drôle) ou cession accrobranche pour les plus téméraires, comme Céline... ? Les bonnes adresses d’Emilie Jeudi. Le téléphone pleure souvent au Pourquoi pas ? tant ce petit resto dijonnais de la rue Monge affiche complet. Essayez pour voir, le répondeur énumère une longue liste de jours où vous pourrez aller vous faire voir ailleurs. Inutile de préciser qu’il faut donc prendre la peine de réserver, mais honnêtement ça en vaut vraiment la peine. Produits frais (et ce n’est pas juste pour la formule), belles assiettes, et excellent rapport qualité-prix. (Bing Bang offre un cadeau à tout lecteur ayant réussi à déjeuner au Pourquoi Pas ? sans avoir réserver au préalable). Vendredi. Ah le petit vin blanc, qu’on boit à Puligny ! Petits blancs de derrière les fagots, et grands vins de la côte de Beaune ou d’ailleurs, Julien Wallerand, jeune caviste, dégote toujours de très belles bouteilles. La terrasse de son caveau à Puligny est d’ailleurs souvent prise d’assaut par les amateurs… Parfait pour finir la semaine (ou commencer le week-end) avec le sourire. Samedi. You may say i’am a dreamer mais je ne suis pas la seule à courir chez Une Vie de Rêve. La boutique de la rue Jeannin qui déménage bientôt, à quelques mètres, dans un local plus grand, joue la carte du design chic mais accessible. Cadres, tabourets, lampes, plateaux, miroirs, tables, bibelots… on ne sait plus où donner de la tête et c’est extrêmement dur de résister ! Dimanche. Allez, chante, danse et mets tes baskets, on se tire à la campagne pour un aprem’au grand air, loin des sentiers battus. Eh oui, moi je suis comme ça, je cite les Forbans et je vais me balader à Bouilland, un petit village posé dans une vallée préservée (à seulement 15 minutes de Beaune) et entouré de roches monumentales. Un passage dans le coin est aussi l’occasion de visiter l’abbaye Saint-Marguerite restaurée et ouverte à la visite depuis peu par un belge passionné de vieilles pierres. (Cerise sur le gâteau, la visite se conclut par une dégustation de bière… d’abbaye évidemment) C’Tendance 09 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :