Bing Bang n°42 avr/mai/jun 2010
Bing Bang n°42 avr/mai/jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de avr/mai/jun 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : Dijion va se faire voir ailleurs !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 02 C dans l’air 7 Rock around the bar zincs dézingués dijonnais ! Ils sont drôles, à Bing Bang, ils envoient une tendre jeune fille comme moi voir ce qui se passe du côté des zincs un peu dézingués. Faire la tournée des grands ducs, qu’ils disaient… Quand le dernier duc dijonnais est un rocker dans l’âme, ça risque de changer des bars à vins habituels. Ai-je trouvé des bars qui bougent ou des bouges qui se barrent (en sucette) ? Réponse là, maintenant, tout de suite ! CélineC. « Sur le comptoir de L’Univers, une Vénus crépusculaire… boit du lait-rhum un peu amer en attendant son Jupiter ». L’endroit mis à l’honneur par Yves Jamait dans un de ses titres phares est une institution dijonnaise. Encore plus évidemment depuis que le chanteur y a tourné un de ses clips. Le bar porte idéalement son nom, l’Univers… un peu ici et un peu ailleurs car autant dire qu’ici aussi on trouve de tout ! Terrien à priori normal, martien plein de grammes, vénusienne qui n’a pas froid aux yeux, p’tits bonshommes qui jouent à voix très haute au babyfoot. Les ambiances changent et ne se ressemblent pas. Il arrive parfois qu’on se demande si on est bien sur la bonne planète. Plutôt sympa comme sensation quand on cherche un brin de dépaysement, ou franchement déconcertant. On aime particulièrement les soirs de concerts plus bondés, vivants, chaleureux, intenses ! L’univers 47, Rue Berbisey. Tél : 03 80 30 98 29. L’Antre II Mondes, la taverne médiévale Entrer dans L’Antre II Mondes c’est traverser un espace temps. Décoration médiévale méticuleusement reproduite, on se croirait en pleine recherche du Graal, faisant halte dans une taverne où tout peut arriver. Dans l’assemblée, pas de druides, ni de preux chevaliers mais plutôt un public hétéroclite et bienveillant. Même si c’est vrai que quelques gothiques et « métalleux » se sont donnés rendez-vous là-bas, pas de regards en biais si vous pénétrez en tenue plus « conventionnelle ». Repas et soirées à thème, L’Antre II Mondes s’ouvre à d’autres univers et organise des soirées à thèmes où les costards et les paillettes sont aussi à l’honneur. Pour l’ambiance musicale, malgré tout armez-vous ! Il faut aimer le glam rock, le heavy metal, le folk et le celtique traditionnel. A tester absolument par les oiseaux de nuit en quête de différence. M’est avis que notre moyenâgeuse chouette s’y plairait bien, tiens… 21 rue d’Ahuy. Tél : 03 80 58 02 08. Fermé le dimanche. Horaires et programme sur le site www.antre2mondes.com Les repaires Rock’n’Roll de Binoche Le Cappucino Deep Inside, le plus « rock n’roll » Anciennement le Réal (les quadras comprendront) le lieu mythique des soirées rocks des années 80 séduit toujours un public iconoclaste (voir article de Thierry Binoche P.30) 16, Rue Victor Dumay. Tél : 03 80 54 20 66 Que serait la Rock attitude sans quelques estaminets accueillants ? Rien du tout. Mes repaires se situent du côté de la place du marché. Chez nous fut le premier lieu où j’ai débarqué dans la ville. Seul bar à garder le cachet d’antan, régénérant sa clientèle tout en gardant ses vieux habitués, pas cher et chaleureux ; l’ambiance change au fil des heures de la journée. Juste à côté Le Quentin nouveau formule, l’un des rendez-vous incontournables. Des sets DJ réguliers souvent en relation avec des festivals ou concerts qui se déroulent dans la ville. Bonne musique et bonne sélection de vins ! Beaucoup plus rock’roll, Le Deep Inside, rue Victor Dumay, accueille des concerts dans une ambiance moite et fiévreuse à l’ancienne et le caveau vibre sérieusement. Amateur de bière, Le Flannery’s situé au pied de la cathédrale est pour moi le meilleur Pub de Dijon. On y joue la carte de la tradition anglo-saxonne et il n’est pas rare d’y croiser quelques sujets de sa Gracieuse Majesté qui font rapidement monter la température des quelques degrés. Sans prétention, la Guinness accompagne allégrement la musique des groupes qui s’y produisent. Mon oasis est au bout de la rue Berbisey : Le Cappuccino propose des thématiques, de la soirée choucroute à la soirée Death métal en passant par des soirées jeux ou moyen-age ; bref chaque soir est différent. La palette musicale est y aussi très large, Raphaël l’hôte du lieu n’hésitant pas à faire le grand écart entre AC-DC et un concerto de Mozart ! ▀ L’univers
Le Cappuccino, le bar à bières qui brasse les styles Habitués tranquilles, groupes d’étudiants plus bruyants, cheveux longs, jeunes actifs qui sortent du bureau : à l’image de la boisson dont il porte le nom, le Cappuccino mélange les goûts et les couleurs pour donner le meilleur de lui même. Bref, un endroit où chacun trouve sa place, où on s’attable à toute heure sur les tables en chêne, « à la bonne franquette », pour avaler charcuterie et fromages achetés directement chez le producteur. Amoureux des bonnes mousses, vous allez être servis… car ce bar qui porte bizarrement un nom à sonorité italienne (les origines des patrons tout simplement) est avant tout un bar à bières qui offre une multitude de choix dans les pressions ! Même si on n’est pas pressé… Que les oenophiles se rassurent, la carte des vins n’est pas en reste. Le Cappuccino, 132 rue Berbisey. Tél : 03 80 41 06 35 Le Quentin, l’ex repaire d’étudiants mixe les genres ! Le Quentin est LE bar populaire de la place du marché, connu pour sa terrasse toujours bondée. Rencontre improbable d’esprits littéraires, libertaires, de têtes échevelées, « dreadloquées » en été. Le bar s’est relooké, optant pour une déco plus urbaine, très réussie. En y retournant 2 ou 3 fois (en fait, je n’ai pas compté), il me semble que l’apéro se fait plus hétéroclite. Les clients qui sortent du bureau se partagent le lieu avec ceux qui désertent les amphis. Chacun apprécie la bonne humeur ambiante, les rencontres faciles, la musique moderne et variée, les concerts. Changement d’ambiance quand le bar devient café les matins de marché. 6, Rue Quentin. Tél : 03 80 30 15 05 Scène ouverte aux musiciens à la Noché ! Si vous aimez le son, sans vous donner de leçon : rendez-vous au Salsapelpa. « L’Effet Bœuf » offre sa scène chaque mardi à partir de 22 heures à un groupe « découverte » puis à tous les musiciens professionnels ou amateurs, pour des live, quelque soit leur niveau et leur style. Inutile de réserver, il suffit de vous présenter à votre arrivée. Demander Remy Chatelus ou Yuri Quintero, ce sont eux les pros ! Des p’tits gars vraiment sympa doublés d’un vrai talent qui mettent les instruments à disposition (clavier, batterie et son ampli, une guitare électrique et acoustique, une basse et son ampli, synthé, 2 micros voix, sono et retour, le tout prêt à l’emploi !) C’est avec toute l’humilité, et la convivialité des vrais artistes, qu’ils encadrent, conseillent et jouent avec vous quand il manque un musicien. Ambiance garantie sur scène et dans la salle. Première le mardi 20 avril ! Le Salsapelpa, 1 rue Marceau – Quartier République - Tél. 03 80 73 20 72 www.facebook.com/leffet.boeuf Au Cappucino Le Quentin La Péniche Cancale Fanfan et Sylvie, les acteurs principaux de La Comédie. La péniche Cancale jette l’ancre et crée l’événement Un vrai nouveau lieu à découvrir que le Cancale. Construite en 1951, cette péniche, particulièrement ancrée dans l’histoire de la Bourgogne, a transporté toutes sortes de marchandises pendant plus de 50 ans. A quai désormais, la péniche n’en reste pas moins ultra dynamique. Réhabilitée en lieu de sorties, l’établissement flottant peut recevoir 99 personnes. A la fois bistrot gourmand et cabaret flottant, c’est dans la cale aménagée que se déroulent les festivités. Au programme : déguster un verre de vin, une bière ou un jus de fruit artisanal, grignoter quelques bons produits du terroir tout en découvrant un groupe de musique, des comédiens, un photographe etc… Un lieu propice aux échanges et aux rencontres avec une programmation loin d’être à fond de cale ! La Péniche Cancale : port du Canal. Tél : 03 80 43 15 72. Ouvert les jeudi, vendredi, samedi et dimanche. Horaires et programme sur le site www.penichecancale.com Le goût de la Comédie C dans l’air 02 La Comédie, c’est la vie ! Et même si le théâtre en face joue souvent relâche, la brasserie, elle, ne connaît pas de temps mort : les étudiants d’hier se mêlent à la jeunesse d’aujourd’hui, les commerçants aux artistes, du petit noir du matin, servi par une patronne tonique, à l’apéro dinatoire, une tradition maison. Entretemps, dans le décor rassurant de cette petite scène de théâtre populaire, on se retrouve autour d’une omelette, le matin, du plat du jour à midi, ou d’une grignoterie salée-sucrée, l’après-midi. Ici, on peut manger, boire, rigoler, lire, à toute heure. Et fumer, en terrasse, bien sûr. Si vous trouvez des touristes errant le soir ou le dimanche, envoyez les à la Comédie, c’est toujours ouvert, jusqu’à minuit. 3 place du Théâtre - 21000 DIJON 03 80 67 11 62 www.la-comedie.com communiqué



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :