Bing Bang n°42 avr/mai/jun 2010
Bing Bang n°42 avr/mai/jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de avr/mai/jun 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : Dijion va se faire voir ailleurs !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
03 Cuisines et dépendances 18 Lebas blesse : vin ! l’art de parler en… Dégustation, Grand Ardèche 2007, maison Louis Latour Ce n’était pas le plus rock n’roll des compositeurs mais au diable les foutus thèmes à la Bing Bang ! Jean Ferrat méritait bien que son nom revienne dans ce numéro, un peu de culture que diable…. Quoi que Jean Ferrat était bien communiste, c’est super rock n’roll ça le communisme, non ? Bref, Jean, l’ami d’Aragon, c’est un peu de notre patrimoine qui s’en va, un peu de poésie, de surréalisme, d’Ardèche aussi. Tiens, ça aussi c’est rock n’roll l’Ardèche : le mouvement hippie, Hair, la drogue, le sexe… Bref, l’Ardèche c’est rock n’roll… alors je vous ai trouvé un vin non pas rock n’roll mais un vin d’Ardèche, un grand vin même, puisqu’il s’appelle Grand Ardèche. Bon, il n’est pas vinifié par la maison la plus groove du coin mais elle a au moins le mérite d’être bourguignonne. Et oui, comme quoi, en Ardèche, on ne fait pas que du beurre de bique, ou du Cola’rdèche (aux extraits de châtaignes), on fait aussi du vin. Ce chardonnay (380 hectares tout de même) planté à Alba la Romaine, à 350 kilomètres de Beaune, vieillit en fûts, à la bourguignonne. On ne sait pas encore si Jean Ferrat l’aimait à en perdre la raison (elle est facile, je sais mais c’est plus fort que moi). Bref, je disais plus haut : on ne sait pas encore si Jean Ferrat l’aimait à en perdre la raison mais on peut facilement y perdre ses points lorsqu’on sort du Septime, le soir, tard, trop tard… ne faites pas comme le poète engagé, prenez la voie du vélo, c’est plus sage. > Chez Septime, à Dijon. Plus d’infos sur www.louislatour.com Allo maman, bobos… C’est curieux de voir que plus le vin est diabolisé, plus il alimente (il abreuve) la chronique… Même avec l’insupportable épitaphe « l’abus d’alcool… », le pif, le pinard, la chopine, le canon, le gouleyant, le doucereux… bref, le vin est partout. Même dans Bing Bang ! Alors vas-y paie ta chronique vin dans le magazine dijonnais gratuit urbain, jeune et même, lâchons-nous, branché. Sauf que le vin, cher ami, tu permets que je t’appelle cher ami, devient insupportable lorsqu’il devient un produit jeune et branché. Quoi qu’il en soit, Dijon, la ville bobo, s’encanaille de bars à vin, et les jeunes dorés ne trouvent rien de mieux à faire que de se saoûler aux bons crus. Non ? Si, je vous jure. Le truc le plus top, c’est plus de ressasser (péniblement) le nombre de mètres de bières que l’on s’est enfilé la veille mais le nombre de grands crus que l’on s’est offert ! Fichtre, le Dijonnais se met minable au Mortet. Saôulons de bourgeois, même plus de respect pour les grands vins ! ▀ Patrick Lebas Very Dick « Un extraterrestre s’est posé dans un champ à Beaune » Pour tout vous avouer, ça m’a foutu une drôle de claque lorsque je suis descendu du TER. On était venu me chercher à la gare et on s’en allait tranquillement vers Chalon quand tout à coup je l’ai vu là, flambant neuf, comme un champignon sorti de nulle part, une soucoupe d’extraterrestre posée au milieu d’un champ… Je pensais que Beaune resterait le dernier bastion, le petit village gaulois qui lutte contre l’envahisseur obèse. Et ben non, v’là ti pas qu’ils nous ont mis un Mac do à Beaune. Cela dit, on me fait remarquer – merci Émilie – que les Turcs avaient réussi, bien avant l’oppresseur américain, à percer avec leurs kebabs les remparts beaunois. Bon, on en fait tout un plat mais rassurezvous c’est pas grave, ce n’est pas sale… Moi j’aime bien leurs eggs mac muffin et leur glace au caramel, je demande toujours qu’ils me rajoutent du rab de M&M’s mais ils ne veulent pas tout le temps. Du coup, je prends plein de pailles pour chez moi… Ah ah ! Il paraît que ça a fait un vrai tollé l’arrivée de Mac Do. Paraît-il que ça la fout mal à Beaune, que c’est une capitale gastronomique et que du coup, faut que des grands restaurants gastronomiques avec des chefs dedans les Beaunois, parce que les Beaunois, quand ils sortent leur belle voiture et leur beau vison, c’est pour aller dans des trucs top classe. Le Clos Napoléon, à Fixin : un second réveil ! C’est le second réveil de Napoléon. On ne va pas renter dans les détails mais cette adresse, autrefois non recommandable, a changé de main. Ouf. Bienvenue donc à José Gonzalez qui nous arrive tout droit de Gevrey- Chambertin. Super motivé, le garçon part de loin mais semble bien motivé pour redorer le blason du vieil empereur. Alors, comment c’est ? C’est tout bon. Ambiance retro, vieux meubles de grand-mère… Côté cuisine, le menu du midi (17 euros) propose une entrée, un plat, un dessert et, une sélection de vins au verre. C’est une bonne nouvelle pour Fixin et pour les touristes de passage, pas fixés. ▀ PL 4 rue de la Perrière, 21220 Fixin, www.clos-napoleon.com ; contact@closnapoleon.com ou 03.80.52.45.63 Pourtant, au drive-in du mac do, on la verra bien leur grosse bagnole… oui mais pas leur beau manteau. Et puis Mac do c’est que pour les pauvres. Trop de la loose. Mac do, du coup, ils ont dû faire exprès de le mettre en plein milieu du champ, à la sortie de l’autoroute, pour faire jaser… Les Beaunois, ils n’ont pas voulu qu’on leur mette un centre commercial de sorties d’usine de grandes marques, pour aller avec leurs belles voitures et leurs beaux manteaux, paraît que ça allait tuer le petit commerce du centre-ville qui vend des beaux manteaux et des belles voitures. Moi je me dis que c’est rare de voir un Mac do tout seul, posé dans un champ, comme un extraterrestre. Et comme dans les films de science-fiction, l’extraterrestre, il finit toujours pas appeler ses copains. Dans le champ, on pourrait donc voir rappliquer les mêmes magasins que partout en France : des trucs de bagnole, des fringues pas chers, et des bouisbouis à un euro… ça la foutrait mal aussi ça non ? ▀ Dick Chambertain sur www.divine-comedie.com
OPTIC2000 PADIEU 9 rue de la liberté et 15 rue de la Poste Proximité parking Darcy- Grangier 1 h offerte selon conditions en magasin 21000 DIJON - Tél : 03 80 30 50 70 - www.optic2000.fr MYSOKO vous habille en Scoth & Soda Homme et Enfant (4 à 14 ans) 39, rue Amiral ROUSSIN 03 80 52 34 76 du mardi au samedi de10h à 12h30 et de 14h à 19h le lundi de 14h à 19h LIMITÉ du 1er mars au 31 mai 2010 Nouveau magasin CC Géant Casino, Route d’Ahuy, Fontaine les Dijon Tél : 03 80 52 17 49 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :