Bigre n°23 fév/mar 2019
Bigre n°23 fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de fév/mar 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Association Bigre

  • Format : (170 x 245) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 12,0 Mo

  • Dans ce numéro : parler bulles, on aime !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
DOSSILD A LA UNE DES HABITANTS 41.1111... Bigro trottoir Smartphone à la main et sourire en bandoulière, Claire Loup arpente les rues de Nantes pour un micro-trottoir autour de LA question fil rouge  : « Et vous, que mettez-vous derrière le mot discrimination » ? Attendez-vous à la retrouver dans chaque numéro. Thomas, 36 ANS, ILLUSTRATEUR La discrimination c’est quelque chose dont je ne suis pas du tout la victime, étant un homme, blanc, hétérosexuel, dans la trentaine. Quand on appartient au groupe qui la subit le moins, il faut surtout faire attention de ne pas la provoquer. Erick, 22 ANS, ÉTUDIANT La discrimination, je dirais que c’est le fait de ne pas avoir la même égalité des chances face à différentes situations. C’est un terme assez large qui prend en compte à fois le racisme ou la discrimination hommes/femmes par exemple. P./18 Maryline, 57 ANS, AIDE DE CUISINE La discrimination c’est quand on ne donne pas leur chance à des gens qui ont la même valeur que d’autres, à cause par exemple de la couleur de leur peau ou de leurs origines qui posent problème. C’est une injustice faite à un groupe de personnes. Sarah, 30 ANS, EN CONGÉ PARENTAL C’est un dénigrement. C’est ne pas accepter qu’on soit différents, considérer que la personne en face de soi n’est pas son égale. Les enfants aussi en sont victimes quand ils sont juste considérés comme « des enfants » et non des individus. Agnès, 36 ANS, CONSULTANTE EN MARKETING C’est une chose scandaleuse. Et en tant que femme, même la discrimination dite positive m’agace parce qu’elle rend suspicieuse la réussite ou l’évolution de certaines catégories de la société. Idéalement, personne ne devrait en avoir besoin.
UN ANNUAIRE ALLONANTES DISCRIMINATIONS → 02 40 41 95 96 MRAP → mrap.fr Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples. LICRA → licra.org Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme. CIDFF → infofemmes.com Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles. NOSIG → nosig.fr Centre LGBTI+, Centre Lesbien Gay Bi Trans et Inter-sexes de Nantes. APF → apf-francehandicap.org Association des Paralysés de France. ADAVI 44 → francevictimes44-nantes.fr Association Départementale d’Aide aux Victimes d’Infractions. CENTRE DÉPARTEMENTAL D’ACCÈS AU DROIT (CDAD 44) → annuaires.justice.gouv.fr/cdad-12163/cdadde-loire-atlantique-22360.html Organise des permanences pour un premier niveau d’information juridique. LIGUE DES DROITS DE L’HOMME → site.ldh-france.org/nantes Informe et défend les droits et libertés des personnes. AUTRE CERCLE DES PAYS DE LA LOIRE → autrecercle.org/region/pays-de-la-loire Pour un monde professionnel inclusif et plus respectueux des salariés. NOUVELLES VOIES → facebook.com/Nouvelles-Voies-Pays-de-la- Loire-150730145501075/Un accompagnement administratif et juridique sur les sujets d’accès au droit. BUREAU D’AIDE AUX VICTIMES de la police nationale  : 02 53 46 71 55. Réunit un policier, une psychologue et une assistante sociale. MAISON DE L’EMPLOI DE LA MÉTROPOLE NANTAISE → me-metropole-nantaise.org Favorise l’accès à l’emploi des publics les plus exposés à la discrimination. ADGVC44, Association Départementale des Gens du Voyage Citoyens → fnasat.asso.fr/assoce/44ADGVC.html Interface entre les voyageurs et les pouvoirs publics pour l’accès à l’habitat, à la santé et à la scolarisation. P./19 CONTACTER UN DÉLÉGUÉ DU DÉFENSEUR DES DROITS EN LOIRE-ATLANTIQUEe.% → defenseurdesdroits.fr Possibilité d’écrire un mail directement via le site, ou de prendre rendez-vous à l’une des permanences  : MAISON DE JUSTICE ET DU DROIT DE CHÂTEAUBRIANT 14 rue des Vauzelles 02 28 50 44 41 Jean-Yves DOUSSET - 2 e jeudi NANTES CENTRE-VILLE 5A rue Maurice Duval 02 40 08 00 34 Jean-Yves DOUSSET - 4 e jeudi Odile GUIHAL - mardi Patrick MINDU - mercredi MAISON DE JUSTICE ET DU DROIT DE NANTES 21 rue Charles Roger 02 51 80 64 30 Michel PAILLAT - lundi POINT D'ACCÈS AU DROIT - Nantes Maison de quartier "la Mano" 3 rue Eugène Thomas 02 40 41 61 80 Daniel CHELET - jeudi MAISON DE JUSTICE ET DU DROIT DE REZÉ 8 rue Jean-Baptiste Vigier 02 51 11 37 00 Jean-Yves RICHEUX - lundi POINT D'ACCÈS AU DROIT - SAINT-NAZAIRE Espace Civique Jacques Dubé 1 bis rue des Ajoncs 02 28 55 99 73 Martine LE GOFF - vendredi À L’ÉCOLE — De la moquerie à la raillerie, de l’acte discriminant conscient ou inconscient, la souffrance d’un enfant face à une injustice doit être prise en considération. Si vous repérez un problème, la première chose à faire est d’en informer l’école. Des associations peuvent intervenir sur certains critères, le CPE ou la directrice ou le directeur également. Si cela ne suffit pas, vous pouvez alerter l’inspecteur de l’Académie ou les DDEN (Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale), les associations de parents d’élèves ou encore l’Amicale Laïque la plus proche. Le défenseur des droits de l’enfant peut également intervenir. Pour accompagner un enfant en souffrance, dirigez-vous vers l’École des parents (→ epe44.fr) ou la Maison des ados (→ mda44.fr).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :