Belles Régions de France n°3 aoû/sep/oct 2010
Belles Régions de France n°3 aoû/sep/oct 2010
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°3 de aoû/sep/oct 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 77,8 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Bretagne, une magie intacte.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Finistère, je me souviens du passé... Prendre son temps ! Quelques mots tout simples pour résumer un concept en vogue : le slow tourisme ! Le Finistère est sans nul doute le département tout indiqué pour un voyage où les jours ne sont pas comptés. Les sportifs sillonneront le Finistère à pied du pays des Abers à l’île de Sein, à cheval en Centre Finistère ou à vélo électrique sur l’île d’Ouessant. Les curieux suivront la route des phares ou la route de l’Aulne maritime et visiteront quelques petits musées insolites. Les passionnés de sports nautiques hésiteront entre char à voile et plongée sousmarine. Les « touristes verts » opteront Entre légendes et réalités À l'époque antique, le Finistère était habité par le peuple gaulois armoricain des Osismes (Celtes). Après la conquête romaine, le territoire relevait de la province de Gaule lyonnaise. Le chef-lieu des Osismes fut installé à Vorgium (l'actuelle Carhaix). À la fin du IIIe siècle fut construit à Brest un « castrum » pour se protéger des pirates scots, saxons et frisons. Un siècle plus tard, il fera partie du système de défense et de contrôle de la Manche mis en place par le gouvernement impérial, le « Tractus Armoricanus et Nervicanus ». Le territoire des Osismes aurait été concédé aux Bretons par l'empereur Maximus à la fin du IVe siècle. Augmenté de celui des Coriosolites, il formera la Létavie, bientôt appelée Nouvelle Bretagne ou Petite Bretagne. Ce berceau de la Bretagne continentale fut divisé en deux royaumes, la Cornouaille et la Domnonée qui avaient leurs correspondants insulaires. Ces royaumes doubles d'un côté à l'autre de Anne de Bretagne 54 - Belles Régions de France Henri II pour les sorties nature en Pays Bigouden ou sur l’archipel de Molène et découvriront la faune ou la flore à Océanopolis à Brest et au Conservatoire Botanique National à Brest. Les familles se perdront dans les labyrinthes végétaux ou découvriront Haliotika, la Cité de la Pêche au Guilvinec. Les hédonistes choisiront un séjour thalasso à Roscoff, Douarnenez ou Bénodet. Les amateurs de farniente rêveront sur des plages chics, désertes ou exotiques. Les enfants s’initieront aux plaisirs nautiques ou apprendront la langue de Shakespeare en Finistère. Le Finistère est véritablement la destination du moment. la Manche étaient vraisemblablement régis par les mêmes dynasties à l'origine. Le Broërec (l'actuel département du Morbihan) se détacha de la Cornouaille et le Léon se détacha du royaume de Domnonée. Le royaume de Cornouaille devint un comté sous l'influence franque avant de se fondre dans le domaine ducal de Bretagne lors de l'accession de la dynastie comtale au trône ducal en 1066. Le Léon reste sous l’autorité de ses vicomtes, quoique fort écornée par les ducs Pierre Mauclerc et Jean le Roux. Les Rohan héritent du Léon par mariage. Le titre de prince de Léon est encore porté aujourd'hui par le fils de l'actuel duc Josselin de Rohan (c'est bien sûr un titre de courtoisie). Le département est créé à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir de la partie la plus occidentale de l'ancienne province de Bretagne. Il comprend l'ouest de l'évêché de Cornouaille, François III de Bretagne l'intégralité du Léon et le tiers ouest du Trégor, ainsi qu'un petit bout du Broërec ou Vannetais : communes de Rédené, Arzano et Guilligomarc'h situées à l'est de Quimperlé. Par ailleurs, le département s'est agrandi en 1857, aux dépens du département voisin du Morbihan, en annexant la commune de Locunolé. Ce sera l'unique modification territoriale du département, après sa création, bien que d'autres communes réclameront en vain leur rattachement au Finistère pour des raisons à la fois géographiques, linguistiques et historiques. Ce sera notamment le cas des communes de l'ancienne sénéchaussée de Gourin : Gourin, Le Faouët, Guiscriff etc., qui dépendaient, sous l'Ancien Régime, de l'évêché de Cornouaille. La création du département ne s'est pas fait sans heurts, notamment pour le choix du chef-lieu, les deux villes de Landerneau et de Quimper s'étant toutes les deux portées candidates. Le coup d'État du 2 décembre 1851 de Napoléon III est largement soutenu dans le Finistère, département catholique, conservateur et monarchiste ; il fait même partie des quatre départements où aucun opposant n'est arrêté. Armoiries du duché de Bretagne, d'hermine plain sur un écu de tournoi surmonté d'un heaume de même, taré de profil.Supports, un lion et un griffon
Finistère, un moment d’émotion... Un tourisme fleurissant Entouré aux deux tiers par la mer, 1 200 km de côtes, montrant des paysages variés et situé à l'extrémité de la péninsule armoricaine, le département du Finistère offre d'importantes possibilités de tourisme. Son climat océanique connaît d'assez importantes variations au fil des saisons tout en restant plutôt doux avec des durées de gel nocturne nettement inférieures aux régions plus continentales. La côte, à l'aspect souvent magique, est parfois battue par les flots lors des marées de l'automne et de l'hiver pendant lesquelles le temps peut être rude et même tempétueux. Les activités maritimes sont un point fort de l'économie du département. Les ports d'Audierne, de Concarneau, de Douarnenez, du Guilvinec, de Saint- Guénolé-Penmarc'h, de Lesconil, de Loctudy et de Roscoff étant parmi les premiers ports de pêche fraîche du pays, la dégustation des fruits de mer et poissons frais est partout possible. Les activités nautiques, de voile (Les Glénans, archipel des Glénans) et de sports de glisse à la pointe de la Torche, en baie des trépassés, permettent l'apprentissage de la mer. Des ports de plaisance existent tout le long des côtes et offrent un abri aux bateaux de passage et des accueils permanents. Le centre du département présente quelques reliefs. Dans les Monts d'Arrée, le Mont Saint-Michel de Brasparts qui domine un grandiose paysage de tourbières et de landes, en est le point culminant, tandis que le Ménez- Hom en Plomodiern et Saint-Nic constitue avec ses 330 mètres proches de la mer une vigie incomparable. Une autre Le Conquet. chaîne de collines est-ouest, les Montagnes Noires, s'étend dans le centre est, au Sud de Carhaix, capitale de la région appelée le Poher. Les réseaux de transports sont développés, TGV et avions permettant de s'y rendre, respectivement à 4 h 30 et environ 1 h de Paris. Des ferries et bateaux de passagers à destinations des îles britanniques et des îles côtières (Batz, Îles Glénan, Molène, Ouessant, Sein) dans plusieurs ports : Brest, Camaret-sur-Mer, Concarneau, Le Conquet, Fouesnant, Roscoff. Une grande partie des côtes est gérée par le Conservatoire du littoral et les communes. Le Parc naturel régional d'Armorique entreprend de protéger un écosystème riche et varié. Des plages semées tout au long des côtes et une bonne infrastructure hôtelière et de restauration permettent de passer, en Finistère, d'agréables vacances. Il existe un grand site de France, la Pointe du Raz. Les amateurs de patrimoine bâti ne seront pas déçus. La campagne compte de nombreux manoirs ou petits châteaux : Kerjean, Kernault, Trevarez… De plus, la richesse du patrimoine religieux est une empreinte forte de la culture bretonne : Cathédrales de Quimper et de Saint-Pol-de-Léon, enclos paroissiaux dans la région de Saint-Thegonnec et de Guimiliau, chapelles nombreuses comme Rumengol, Pointe du Van…, Calvaire à Plougastel, Pleyben. Glénans. Roscoff. Douarnenez. Château de Kerjean. Belles Régions de France - 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 1Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 2-3Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 4-5Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 6-7Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 8-9Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 10-11Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 12-13Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 14-15Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 16-17Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 18-19Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 20-21Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 22-23Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 24-25Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 26-27Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 28-29Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 30-31Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 32-33Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 34-35Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 36-37Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 38-39Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 40-41Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 42-43Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 44-45Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 46-47Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 48-49Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 50-51Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 52-53Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 54-55Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 56-57Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 58-59Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 60-61Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 62-63Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 64-65Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 66-67Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 68-69Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 70-71Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 72-73Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 74-75Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 76-77Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 78-79Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 80-81Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 82-83Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 84-85Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 86-87Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 88-89Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 90-91Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 92-93Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 94-95Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 96-97Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 98-99Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 100