Belles Régions de France n°3 aoû/sep/oct 2010
Belles Régions de France n°3 aoû/sep/oct 2010
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°3 de aoû/sep/oct 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 77,8 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Bretagne, une magie intacte.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
Dinan City... Au siècle suivant, l’activité commerciale du port de Saint- Malo favorise le retour de la prospérité marquée par la construction d’hôtels particuliers en pierre par la bourgeoisie. Au XIXe siècle, le viaduc, construit en 1852 détourne le trafic de la rue du Jerzual. Le chemin de fer arrive à Dinan en 1879. Le XXe siècle, marqué par l’incendie de 1907 qui détruit plusieurs maisons à porches, sera celui de la conservation et la protection du patrimoine qui aboutit à la création d’un secteur sauvegardé en 1988. Cela n’empêche pas la ville de se doter de créations architecturales de qualité comme la gare ou la poste. Image de Dinan au début du siècle Visites guidées Dinan est, sans conteste, l’une des plus belles cités médiévales de Bretagne. Ancienne cité des Ducs, ceinte des remparts les plus imposants de la région, en surplombde 75 mètres au-dessus de la Rance, elle est le domaine par excellence de la maison à pans de bois. Pour découvrir ces innombrables richesses, 3 circuits vous sont proposés : Le tour des remparts (circuit rouge, durée 2 h) qui vous permettra d’apprécier cette couronne d’environ 3 km avec son Donjon, ses 10 tours et 4 portes conservées et de profiter de points de vue uniques sur la région environnante. Au XIIIe siècle, le périmètre définitif des remparts est de 3 000 m pour une superficie de 30 hectares. Malgré quelques brèches, les remparts de Dinan demeurent les plus importants et les plus anciens de Bretagne (2 648 m). uDépart de l’Office de Tourisme. En sortant à droite, après avoir gravi quelques marches, pénétrez dans le 50 - Belles Régions de France François II de Bretagne. Dinan dans les années 30 Costumes d’époque. plus prestigieux des monuments de Dinan, le Château (ou Donjon). En sortant du Donjon, empruntez à droite la courtine vous permettant de passer au-dessus de la Porte du Guichet (XIIIe siècle) ; cette dernière a dû être construite après la réunion de Dinan au Domaine Ducal (1283). vEn continuant, vous accédez à la Tour de Coëtquen. Cette tour du XVe siècle, à trois étages, complémentaire du musée, accueille des expositions temporaires dans deux salles voûtées et superposées. Des gisants ont été déposés dans la salle inférieure. Après la visite de cet ensemble, poursuivez vers la Porte Saint-Louis (1620) construite pour remplacer la porte du Guichet murée au XVIe siècle. Elle présentait un dispositif de défense traditionnelle éprouvé à cette époque : pont-levis, herse, portes de bois, mâchicoulis. wDescendez la rue du général de Gaulle, vers la Tour de Penthièvre, un bâtiment d’artillerie dans la tradition militaire du XVe siècle. Comme ses semblables, elle renferme plusieurs casemates de tir, mais sa défense principale était assurée par un site naturellement escarpé. Escaliers des remparts. Très belle cité médiévale de Dinan.
Dinan City... Le circuit du Vieux Dinan (circuit violet, durée 2 h) avec les principaux sites et monuments du cœur historique, qui vous conduira à travers des rues pittoresques bordées de maisons à pans de bois jusqu’au port, en passant par la fameuse rue du Jerzual. uAu départ de l’Office de Tourisme, partez à la découverte des rues, places, monuments et jardins de Dinan, dans l’atmosphère qui caractérise la cité. Les places du Champ Clos et Du Guesclin Important marché tous les jeudis matin. Ici eut lieu le célèbre combat entre Bertrand Du Guesclin et Thomas de Cantorbery. Autour de la place, beaux immeubles des XVIIIe et XIXe siècles. Empruntez la rue Sainte Claire qui aboutit au Théâtre des Jacobins. Il se trouve à l’emplacement de l’ancien couvent des Dominicains fondé au XIIIe siècle dont la seule relique est l’entrée ogivale de l’ancienne chapelle. vAvant de déambuler dans la rue de l’Horloge, vous pouvez faire quelques pas dans la rue de Léhon, à gauche, bordée d’hôtels particuliers du XVIIIe siècle. Plus loin, l’ancien Couvent des Bénédictines (1638), remplacé par le Collège des Laurents en 1777, est aujourd’hui le collège Roger-Vercel, qui y fut professeur. Ici ont étudié Chateaubriand, Broussais, Surcouf, Pavie. La Mère Pourcel. La vieille ville. wLa Rue de l’Horloge vous conduit à la découverte de nombreuses maisons anciennes comme la maison du Gisant (XVIIe siècle) au n°13, le Moyen-Age (XVe siècle) au n°33 ou l’Hôtel Kératry (1559) qui abrita la Maison de la Harpe. Quelques mètres plus loin, vous découvrirez l’un des principaux monuments de Dinan, la Tour de l’Horloge. Le circuit des trésors religieux (circuit émeraude, durée 1 h 30) vous impressionnera par son abondance : un saint sculpté en façade d’une maison, des couvents monumentaux, des chapelles et des églises, autant de facettes d’édifices et d’objets d’art religieux. uAu départ de l’Office de Tourisme, vous découvrirez le Couvent des Bénédictines, la rue de l’Horloge où se dresse l’ancien Couvent des Jacobins (XIII-XVe siècle), à voir dans cette même rue, la Statue de Saint Nicolas ainsi que l’Ange sculpté sur la maison de « la Mère Pourcel », place des Merciers. vLe Couvent des Cordeliers. Du couvent fondé au milieu du XIIIe siècle, il ne subsiste rien. Les locaux conventuels ont été en majorité reconstruits au XVe siècle. Il est vendu à la Révolution puis, dès 1807, l’abbé Bertier lui donne une vocation éducative. C’est aujourd’hui le lycée collège privé des Cordeliers. wLa Tour de Beaufort (XIIIe siècle) est une petite tour d’apparence très vieille nommée autrefois tour sur Cocherelle. Elle a été aménagée pour renfermer une coulevrine. xLa Tour du Connétable. Elle fait partie de la campagne de reconstruction du milieu du XVe siècle. Extérieurement, l’avant de la Tour est effilée comme une proue de navire pour faire chasser les boulets. Des bandeaux de pierre délimitent les niveaux des deux grandes salles voûtées superposées. Retrouvez l’Église Saint Malo, puis rue de la Lainerie, l’ancienne Maison des Trinitaires, datant du XIIIe siècle. L’hôtel Beau Manoir, rue Haute Voie. De style Renaissance, il s’inscrit dans la tradition des manoirs bretons du XVIe siècle. Converti en couvent des Dominicains en 1629, il est abandonné en 1664, puis loué à des marchands et artisans. A la Révolution, il est transformé en habitation. Place Saint Sauveur trône la Basilique. En longeant cette dernière, face aux Jardins Anglais, découvrez l’ancien Couvent des Dominicaines (ou Catherinettes) fondé en 1661/1664. face par le chemin empierré, puis monter progressivement. Traverser la D 9 (prudence !) et poursuivre tout droit. Traverser le hameau des tanneries et Carnet d’adresses l OFFICE DE TOURISME DE DINAN 9, rue du Château – 22105 Dinan Tél. : 02 96 876 976. Belles Régions de France - 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 1Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 2-3Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 4-5Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 6-7Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 8-9Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 10-11Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 12-13Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 14-15Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 16-17Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 18-19Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 20-21Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 22-23Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 24-25Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 26-27Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 28-29Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 30-31Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 32-33Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 34-35Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 36-37Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 38-39Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 40-41Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 42-43Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 44-45Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 46-47Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 48-49Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 50-51Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 52-53Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 54-55Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 56-57Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 58-59Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 60-61Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 62-63Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 64-65Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 66-67Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 68-69Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 70-71Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 72-73Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 74-75Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 76-77Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 78-79Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 80-81Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 82-83Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 84-85Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 86-87Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 88-89Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 90-91Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 92-93Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 94-95Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 96-97Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 98-99Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 100