Belles Régions de France n°3 aoû/sep/oct 2010
Belles Régions de France n°3 aoû/sep/oct 2010
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°3 de aoû/sep/oct 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 77,8 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Bretagne, une magie intacte.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
En Bretagne, les îles… Des sites d’exceptions mLE LAGON DES GLÉNAN Face à Fouesnant, cet archipel se compose de huit îles principales et d’une dizaine d’îlots. Célèbre pour son école de voile et pour son narcisse unique au monde, l’archipel est délimité par un espace marin aux eaux claires. mILE DE GROIX Située en Bretagne sud, à 14 km au large de Lorient, l’île de Groix mesure 8 km en longueur et 3 km en largeur. Cette île, qui au début du siècle possédait le premier port thonier de France, est aujourd’hui une véritable réserve naturelle. 24 - Belles Régions de France Les îles de l’Atlantique mHOUAT ET HOËDIC Houat, petite île de 7,5 km, vit de la pêche aux crustacés et du tourisme. Encore plus petite (2,5 km de long) que sa voisine, Hoëdic est sablonneuse et basse, ponctuée de groupes de récifs. La petite île de Hoëdic. Île de Groix, pointe de Pen Men. Les îles du Ponant Le lagon de Glénan. Ci-dessous, Houat, Beg Er Vachif, les Béniguets. mBELLE ÎLE EN MER Située à 15 km au large de Quiberon, Belle-Île, baptisée Kalonessos (île belle) par les Grecs, est la plus grande des îles bretonnes. Ses 84 km² recèlent une grande variété de sites et s’imposent comme un véritable sanctuaire de la vie sauvage. Plateau de 20 km de long, l’île présente une arête centrale d’où s’écoulent de nombreux vallons qui aboutissent à des « ports », petites plages encastrées au fond d’anses profondes. Les îles bretonnes sont appelées îles du Ponant car elles se situent à l’ouest, là où se couche le soleil. Baignées par la Manche ou l’Atlantique, elles font partie des quelques îles françaises non reliées au continent par un pont. On y accède en bateau en une heure et demi tout au plus, ou en avion en quelques minutes… Belle Île, Les poulains, un jour de tempête. Les Îles du Ponant.
En Bretagne, les légendes sont vives... LA FORÊT DE BROCÉLIANDE ET MERLIN L’ENCHANTEUR Brocéliande est le nom mythique de l’actuelle forêt de Paimpont, située au sud-ouest de Rennes. Vestige d’un immense ensemble forestier qui occupe au Moyen-Âge le coeur de la péninsule, elle est le siège de nombreuses légendes de l’imaginaire celte. Les chevaliers de la Table Ronde ont en effet trouvé là un décor à la mesure de leur destin et de leur quête : leur roi, Arthur, les somma de trouver le Graal, dissimulé dans ces bois de Petite Bretagne. Merlin l’Enchanteur, ami et conseiller du jeune Arthur, fut l’hôte privilégié de Brocéliande. Ainsi la fontaine de Barenton marqua sa première rencontre avec la fée Viviane. Merlin aima tant Viviane qu’il édifia pour elle, sous l’étang où ondoie le reflet du château de Comper, à Concoret, une citadelle de cristal. Celle que l’on nomme aussi la Dame du Lac y élèvera Lancelot, futur chevalier du roi Arthur. Malgré une importante différence d’âge, l’amour de Viviane pour l’Enchanteur était vaste et exclusif et bientôt, elle ne put se contenter du temporel : forte des sortilèges appris de la bouche même du magicien, Viviane envoûta Merlin à la fontaine de Jouvence, après avoir rajeuni les traits du vieux druide. Puis elle l’emprisonna pour l’éternité de neuf cercles magiques durs comme le roc. Tristant et Iseult. LA LÉGENDE D’YS La ville d’Ys est engloutie en baie de Douarnenez. Cette cité, si puissante qu’elle dominait toute la Gaule, était gouvernée par Gradlon, roi de Cornouailles. Ys était protégée de la mer par une digue et des portes, dont le roi seul avait les clés. Le vieil homme était veuf et gâtait outrageusement sa fille Dahut. Elles grandit sans contrôle et tomba dans la débauche, entraînant avec elle les habitants de la ville. Un jour, elle devint même la maîtresse du Diable, qui la convainquit de voler les clés de la digue. La nuit venue, il ouvrit les vannes, engloutissant la cité. Prévenu par saint Guénolé, Gradlon eut juste le temps de s’enfuir sur son cheval, emmenant sa fille avec lui. Mais le Saint lui ordonna de la laisser, sous peine de périr avec elle. Gradlon finit par consentir et réussit à s’échapper. L’endroit où il abandonna sa fille est appelé Poul Dahud (Pouldavid), gouffre de Dahut. La légende dit qu’elle vit encore comme sirène, dans la ville sous les flots. Les pêcheurs l’entendent parfois chanter ou sonner la cloche. Légende de l’Ankou. Forêt de Brocéliandre. TRISTAN ET ISEULT Tristan, prince de Léonois envoyé par son oncle Marc, roi de Cornouailles, ramène d’Irlande Iseult, que Marc va épouser. Sur le navire, Tristan et Iseult boivent par erreur le philtre destiné à lier d’un amour inaltérable Iseult à son époux. La passion éclate dans les deux coeurs. Les récits font varier les dénouements : tantôt Tristan est tué par Marc, ulcéré de sa trahison ; tantôt il se marie et meurt dans son château de Bretagne. A chaque fois, Iseult le suit invariablement dans la tombe. L’opéra de Wagner et le livre de Joseph Bédier ont célébré ce drame de l’amour. La légende d’Ys. LA LÉGENDE DE L’ANKOU Le rapport des Bretons à la mort est profondément influencé par l’héritage celte et entouré de nombreux rites et légendes liés à l’idée de passage. L’Ankou, représenté par un squelette tenant une faux, est souvent sculpté sur les ossuaires. La tradition veut qu’il erre la nuit sur un chariot grinçant. Si l’on en perçoit le bruit ou, pire, si on le rencontre, la mort est prochaine. La porte de l’enfer froid et brumeux où l’Ankou attend les morts se trouve quelque part au Yeun Ellez, dans les Monts d’Arrée. Balades en France - 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 1Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 2-3Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 4-5Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 6-7Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 8-9Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 10-11Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 12-13Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 14-15Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 16-17Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 18-19Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 20-21Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 22-23Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 24-25Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 26-27Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 28-29Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 30-31Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 32-33Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 34-35Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 36-37Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 38-39Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 40-41Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 42-43Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 44-45Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 46-47Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 48-49Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 50-51Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 52-53Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 54-55Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 56-57Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 58-59Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 60-61Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 62-63Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 64-65Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 66-67Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 68-69Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 70-71Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 72-73Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 74-75Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 76-77Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 78-79Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 80-81Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 82-83Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 84-85Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 86-87Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 88-89Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 90-91Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 92-93Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 94-95Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 96-97Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 98-99Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 100