Belles Régions de France n°3 aoû/sep/oct 2010
Belles Régions de France n°3 aoû/sep/oct 2010
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°3 de aoû/sep/oct 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 77,8 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Bretagne, une magie intacte.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
En Bretagne, l’art une tradition urbaine… Villes méconnues Pays de marins et de terriens, la Bretagne est peu connue pour sa tradition urbaine, dont l’origine remonte au XIe siècle, et pour certaines cités, au Moyen-Âge. On compte quatre générations de ville : les villes de l’époque gallo-romaine, comme Rennes et Vannes, les villes religieuses, nées autour de monastères fondés au Haut Moyen-Âge, les villes féodales, fondées près d’un château, où vivaient seigneurs, moines et artisans, les villes côtières, apparues avec les Grandes Découvertes outre-atlantique. Les Cités d’Art l Deux associations bretonnes sont ambassadrices du tourisme culturel et patrimonial qui se développe de plus en plus en Bretagne, en complémentarité avec le tourisme sportif et balnéaire. La première est l’Union des Villes d’Art et d’Histoire et des Villes historiques de Bretagne, la seconde, l’Association des Petites Cités de Caractère de Bretagne. Les Cités d’Art sont regroupées par terroir : Marches de Bretagne, Vannetais, Pays Gallo, Cornouaille, Léon, Trégor. Ces villes organisent régulièrement des fêtes médiévales, des spectacles de sons et lumières ou éclairages spectaculaires de leur patrimoine, ou des festivals traditionnels de culture bretonne ou de création. mLES PETITES CITÉS DE CARACTÈRE Les Petites Cités de Caractère sont généralement d’anciennes villes, dont les activités commerciales, administratives ou artisanales ont disparu ou périclité avec la Révolution Industrielle. Ces Petites Cités sont aujourd’hui des communes rurales au riche patrimoine architectural, dont le bourg regroupe un ensemble de constructions anciennes, et où existe une volonté manifeste d’entretenir, de mettre en valeur et d’animer ce patrimoine. On en recense 19 à ce jour : Bécherel, Châteaugiron, Châtelaudren, Combourg, Guerlesquin, Josselin, Jugon-les-Lacs, La Roche Bernard, Le Faou, Lizio, Locronan, Malestroit, Moncontour, Pont-Croix, Pontrieux, Quintin, Rochefort-en-Terre, Roscoff et Tréguier. 22 - Belles Régions de France Le Faou, maisons de bois. Toutes ces cités renaissent sous l’Ancien Régime avec l’essor de l’industrie de la toile (fil, drap, toile à voile). Les conflits avec l’Angleterre, l’importation du coton et la montée de la navigation à moteur entraînent la chute de nombreuses villes. Aux villes côtières du Moyen-Âge sont venues s’ajouter les stations balnéaires et ports de pêche et de conserverie au XIXe siècle, tels Port Louis ou Concarneau. Aujourd’hui ces villes représentent une partie importante de la richesse du patrimoine architectural breton. Concarneau. mLES VILLES D’ART ET D’HISTOIRE Les Villes d’Art et d’Histoire – agréées par le Ministère de la Culture – sont au nombre de 10 : Auray, Concarneau, Dinan, Fougères, Nantes, Quimper, Rennes, Saint-Malo, Vannes et Vitré. Rassemblées dans l’Union des Villes d’Art et d’Histoire de Bretagne, elles se sont engagées par une charte commune à préserver et enrichir leur patrimoine architectural et culturel. Pour animer ce patrimoine, des activités touristiques et culturelles sont mises en place en rapport avec l’histoire et la richesse artistique des communes. mLES VILLES HISTORIQUES L’union bretonne des Villes d’Art et d’Histoire regroupe aussi en son sein les Villes Historiques. Châteaubriant, Dol-de-Bretagne, Hennebont, Landerneau, Lannion, Pontivy, Port- Louis, Quimperlé, et Saint-Pol-de-Léon sont ces neuf villes dites « historiques ». Ces Cités d’Art, au même titre que les Villes d’Art et d’Histoire mais n’ayant pas encore obtenu ce label agréé, possèdent un patrimoine de type urbain bien conservé et entretenu. Quimperlé, quai Brizeux.
En Bretagne, les îles… Des sites d’exceptions Villes méconnues Les îles bretonnes, rocheuses et ventées, recèlent des sites d’exceptions. Celles de l’extrémité ouest sont exposées aux plus violentes tempêtes et n’ont qu’une végétation rare et maigre. L’ensoleillement sur les îles est supérieur que sur le continent breton, et les pluies moins abondantes. La raison est simple : les îles ne constituent pas des reliefs suffisants pour forcer l’air à s’élever. Les dépressions passent au-dessus d’elles sans décharger leur humidité. Ce microclimat peut se traduire sur la végétation par la présence d’espèces exotiques. Joli couché de soleil à Batz. mOUESSANT ET MOLÈNE Composé de sept îles et de dizaine d’îlots, l’archipel de Molène et de Ouessant, avec la mer d’Iroise, est classé par L’UNESCO réserve de la biosphère. L’île d’Ouessant est constituée d’un plateau rocheux, haut de 30 à 65m, creusé au sud-ouest d’une baie profonde. Ses abords sont connus pour les dangers qu’ils représentent à cause des innombrables écueils et des courants violents. Ils sont illustrés par le célèbre dicton : « qui voit Molène voit sa peine, qui voit Ouessant voit son sang ». Ils ont aussi fait la renommée des phares qui balisent ces récifs : la Jument, le Stiff, le Créac’h… L’île de Molène, longue de seulement 1,2 km et large de 800m, est très plate et bordée de plages de sable blanc. Cette île héberge une flotte de pêche spécialisée dans le homard et la langouste. Phare de Paon à Bréhat. Les îles de la mer d’Iroise Les îles de la Manche En haut, Ouessant, en bas Molène. mBATZ ET BRÉHAT Au nord de la Bretagne, Batz et Bréhat bénéficient d’un microclimat très doux. L’île de Batz, longue de 4 km, large de 1 km, abrite un jardin tropical. De nombreuses cultures maraîchères y sont cultivées, et l’île compte encore une trentaine d’exploitations agricoles, spécialisées dans les primeurs. Bréhat, « l’île aux fleurs », est longue de 3,5 km, large de 1,5 km. Les marées redessinent constamment cet archipel de roches roses situé face à la pointe de l’Arcouest, près de Paimpol. Les palmiers, mimosas, eucalyptus ou figuiers témoignent de la douceur quasi méditerranéenne du climat. Ponton de Bréhat. mL’ÎLE DE SEIN L’île de Sein est un radeau de sable et de roches ancré à 9 km au large de la Pointe du Raz. Longue de 2 km, elle mesure moins de 1 km², et son point culminant n’est qu’à 6 mètres audessus du niveau de la mer. A la pointe Ouest de l’île se dresse le phare Ar Men, indispensable aux marins au vu des difficultés de navigation aux abords de l’île. Chapelle de l’Île de Sein.. Belles Régions de France - 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 1Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 2-3Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 4-5Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 6-7Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 8-9Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 10-11Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 12-13Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 14-15Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 16-17Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 18-19Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 20-21Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 22-23Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 24-25Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 26-27Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 28-29Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 30-31Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 32-33Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 34-35Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 36-37Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 38-39Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 40-41Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 42-43Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 44-45Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 46-47Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 48-49Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 50-51Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 52-53Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 54-55Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 56-57Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 58-59Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 60-61Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 62-63Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 64-65Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 66-67Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 68-69Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 70-71Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 72-73Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 74-75Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 76-77Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 78-79Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 80-81Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 82-83Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 84-85Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 86-87Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 88-89Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 90-91Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 92-93Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 94-95Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 96-97Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 98-99Belles Régions de France numéro 3 aoû/sep/oct 2010 Page 100