Belles Régions de France n°2 jui/aoû 2010
Belles Régions de France n°2 jui/aoû 2010
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 99,4 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Corse, île de vraie beauté.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
La Corse, route des Sens Authentiques… Un patrimoine archéologique Les deux tiers des mégalithes de Corse se trouvent sur ce territoire, notamment à Filitosa, Paddaghju et Cauria. Des dolmens et de nombreux menhirs isolés sont également accessibles. A ROCCA Immense « cuvette » encerclée par les monts San Petru, Pilosu, Sirau et Sarra d’Arbiddali, et s’inclinant par la plaine de Baracci jusqu’à la mer, la Rocca englobe les hauts plateaux de Santa Maria Ficaniedda, les villages de Fuzzà, d’Arbiddali et de Vighjaneddu. Elle se distingue de l’Alta Rocca qui englobe les pievi de Carbini, Scupamè et Tallà. C’est une région à la nature généreuse et au passé historique et culturel très riche. UNE RÉGION DE TRADITIONS Le territoire, dont la ferveur religieuse est encore très forte, célèbre chaque année le Catinacciu à Sartè, ainsi que la miséricorde et la Saint-Erasme à Prupià. ALTA ROCCA SUD CORSE Important territoire du sud de la Corse, il offre un mariage réussi entre montagne et mer. De son histoire, l'Alta Rocca a gardé de nombreux trésors : centre préhistorique important, il regorge également de villages marqués par des périodes plus récentes. Il dévoile aussi des espaces naturels préservés. Les aiguilles de Bavella, où l'on peut apercevoir des mouflons, la vallée Région de la Balagne. 30 - Belles Régions de France du Rizzanese ou encore la forêt de l'Ospedale en font un cadre privilégié pour de longues balades, riches en découvertes. Plus au sud, ce territoire est riche de forêts, d'oliveraies, de domaines viticoles et de vergers entouré de maquis. TARAVU Des contreforts du Haut Taravu à la grande plaine alluviale du Bas Taravu, ce territoire offre, au détour de ses routes départementales, la diversité et la richesse d’une région sculptée dans le granit. Terre d’histoire, qui témoigne d’une vie préhistorique et mégalithique importante, elle est également une terre de senteurs et de saveurs qui comble les gastronomes par ses mets délicieusement parfumés, issus de produits authentiques. BALAGNA Située au nord-ouest de la Corse, la Balagna associe toutes les caractéristiques du littoral et de l’intérieur. Tandis qu’au sommet de ses collines, le Giunsani prend des allures de paysages montagneux, ses villages en balcon sont autant de niches prospères et parfumées. La Balagna propose également la découverte des produits de son terroir, tels que le vin certifié par l’AOC Calvi, l’huile d’olive dont la qualité et le goût ont été officiellement reconnus, ou encore l’amande qui s’inscrit comme perle prometteuse de cette filière rurale. Ce territoire invite également à apprécier le talent des artisans, dont la créativité et l’amour des matières nobles témoignent de savoir-faire anciens. Certains villages ont ainsi fait de l’artisanat le terreau de leur développement avec le verre, la poterie, la création d’instruments musicaux traditionnels ou la fabrication de jouets en bois. NEBBIU, CAPICORSU, CUSTERA Au-delà de sa géographie où se succèdent vallées encaissées et terres fertiles dominées par des villages au patrimoine architectural remarquable, ce territoire est surtout connu pour la qualité de ses vins. Enchâssé entre le désert des Agriates et le massif de Pinio, le vignoble de l’AOC Patrimonio investit le paysage. Héritiers d’un savoir-faire remontant à l’Antiquité, ces vignerons produisent ainsi un vin authentique, qui bénéficie d’un terroir à l’environnement exceptionnel.
En Corse, la gourmandise n’est pas un péché… Les deux tiers des mégalithes de Corse se trouvent sur ce territoire, a Corse, c'est aussi une île somptueuse où les montagnes flirtent avec des côtes parmi les plus belles et les plus préservées de France. Le Miel de Corse vous fera découvrir la richesse de la flore insulaire. Charcuterie La Corse, et plus particulièrement les montagnes de l'intérieur de l'Île, est riche d'une tradition charcutière qui a permis de tout temps de nourrir les habitants de l'Île de Beauté. Cette Charcuterie fait véritablement partie intégrante du patrimoine culturel corse. La production artisanale repose principalement sur une race porcine particulière, la valorisation des ressources montagnardes comme les châtaignes et les glands, ainsi que sur les savoir-faire locaux. Nous ne vous parlerons pas ici d'une production particulière mais de ce qui fait la richesse de cette charcuterie. Constituezvous un plateau des plus appétissants en y mettant de la Coppa, cette roulade à l'échine de porc, salée et séchée pendant 5 à 6 mois, de Lonzu, filets de porc séchés et salés, de Prizuttu, jambon cru séché que l'on déguste traditionnellement avec des figues, de Salamu, saucisson sec assez maigre et non étuvé, à fermentation naturelle, ou encore de Panzetta, cette poitrine de porc fumée, plate ou roulée que l'on peut également servir cuisinée, sautée, accompagnée d'une salade. Partez à la découverte de la Charcuterie Corse et régalez-vous. La charcuterie corse est confectionnée à base de cochons noirs, race typiquement insulaire qui donnent à cette charcuterie toute sa spécificité et son caractère. Si vous souhaitez découvrir cette charcuterie, alors n'hésitez pas, essayez le Figatellu (Figatelli au pluriel). Ces délicieuses saucisses de foie de porc vous étonneront par leur saveur et leur goût inimitables. La recette traditionnelle exige un temps de préparation relativement long, mais cette saucisse se déguste assez rapidement après sa confection, entre 5 et 25 jours plus tard. Le foie de porc, finement haché, est salé et poivré, puis on y incorpore quelques clous de girofle broyés. On arrose ensuite la préparation de vin rouge ou rosé (légèrement parfumé d'ail) et on l'enfile dans de fins boyaux de porc avant de fumer le Figatellu durant quelques jours. On peut le manger frit dans une poêle, mais on le déguste tradi- Charcuterie Corse.. tionnellement grillé lentement sur la braise, entre deux tranches de pain ou de polenta de farine de châtaigne imprégnées de jus. Le mélange sucré - salé, polenta - figatellu est d'une qualité rare. Traditionnellement, le cochon est élevé dans un environnement sauvage où sa nutrition reste principalement naturelle et biologique. Elle est ainsi constituée de diverses espèces des forêts Corse, tels que les châtaignes, les glands et autres racines des arbustes du maquis. Cette alimentation aboutit à des cochons sains, offrant une viande de qualité, à partir de laquelle les artisans Corses tireront la meilleure charcuterie. En réalité, la grande majorité de la production de charcuterie corse est aujourd'hui réalisée à partir de viande de porc importée du reste de la France, voire de l'étranger (Europe, Chine). En raison de législations très souples, il est très difficile de reconnaître une véritable charcuterie corse, d'une charcuterie réalisée à partir de viande d'origine étrangère. D'autant plus que de nombreux vendeurs, peu scrupuleux, n'hésitent pas à garantir que l'origine de leur viande est corse, alors qu'elle ne l'est pas. Il est également important de noter que le cochon sauvage n'est pas à l'origine de la totalité de la diversité de la charcuterie Corse. La fabrication de la charcuterie repose sur des méthodes particulières pour chaque type de produits. Ainsi, la préparation d'un figatellu sera différente de celle du saucisson de sanglier. D'autre part, chaque produit provient d'une pièce particulière de la viande choisie (âne, cochon, sanglier…) L'élaboration d'un produit se fait selon différents cycles de préparation distinctifs : Salaison des morceaux choisis. Aération de la viande (sur plusieurs jours), en la retournant périodiquement. Rinçage de la viande au vin. Macération de la viande avec ajout d'ingrédients supplémentaires pour l'assaisonnement. Séchage de la viande et ajout de poivre. Mise en boyau du composé utilisé (viande, organes…) et ficelage. Fumage au feu de bois (généralement bois de hêtre). Mise en cave, où la charcuterie vieillira pour parfaire son goût. Ces procédés sont facultatifs en fonction de la charcuterie produite. Belles Régions de France - 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 1Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 2-3Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 4-5Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 6-7Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 8-9Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 10-11Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 12-13Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 14-15Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 16-17Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 18-19Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 20-21Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 22-23Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 24-25Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 26-27Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 28-29Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 30-31Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 32-33Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 34-35Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 36-37Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 38-39Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 40-41Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 42-43Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 44-45Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 46-47Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 48-49Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 50-51Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 52-53Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 54-55Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 56-57Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 58-59Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 60-61Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 62-63Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 64-65Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 66-67Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 68-69Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 70-71Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 72-73Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 74-75Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 76-77Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 78-79Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 80-81Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 82-83Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 84-85Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 86-87Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 88-89Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 90-91Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 92-93Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 94-95Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 96-97Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 98-99Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 100