Belles Régions de France n°2 jui/aoû 2010
Belles Régions de France n°2 jui/aoû 2010
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 99,4 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Corse, île de vraie beauté.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
La Corse, route des Sens Authentiques… CHARCUTERIE Le système d’élevage porcin est héritier d’une tradition pastorale très ancienne. Cet élevage de type extensif repose sur l’utilisation d’un territoire montagnard par des animaux de race locale particulièrement bien adaptés au milieu. Le cycle d’élevage est basé, entre autre, sur l’utilisation des ressources fournies par les espaces naturels, et plus particulièrement les châtaigneraies et les chênaies. Dès l’automne et durant tout l’hiver, ces dernières sont parcourues par les porcs qui se nourrissent exclusivement de leurs fruits. Cette phase dans l’élevage confère aux produits transformés une qualité originale et remarquable. Les animaux sont abattus en hiver et transformés en charcuterie sèche par les éleveurs dans leur unité de transformation. PORC NUSTRALE L’origine du porc en Corse est très ancienne. Les recherches archéologiques mettent en évidence la présence de deux apports successifs de suidés : - le premier apport d’animaux à peine domestiqués dans le néolithique ancien et qui, une fois retournés à l’état sauvage (après le deuxième apport) sont devenus les sangliers corses. - le deuxième apport d’animaux plus productifs qui, après avoir remplacé les premiers durant le néolithique récent, sont devenus les porcs corses. Le mode d’élevage traditionnel des porcs est de type extensif. Les animaux sont élevés en zone de montagne sur des parcours (maquis, chênaie, châtaigneraie, estive…). Les mises bas ont lieu généralement au printemps. Les porcelets apprennent, dès leur plus jeune âge, l’usage du parcours en suivant les truies. Les animaux prélèvent sur les parcours une partie de leurs ressources alimentaires. L’éleveur apporte le complément alimentaire nécessaire à la bonne croissance de ses animaux. Les porcs sont élevés sur une période comprise entre 12 et 24 mois. L’abattage est exclusivement hivernal, il est précédé d’une phase de finition des animaux aux glands et/ou aux châtaignes de 45 jours minimum. CLÉMENTINES Des professionnels à la compétence issue de plus de quarante années d’expérience perpétuent la culture traditionnelle du clémentinier Citrus clementina ou Citrus reticulata sur l’« île de beauté ». Parallèlement aux facteurs humains, fondamentaux et favorables à un produit de qualité, les facteurs naturels jouent un rôle important dans la spécificité de la Clémentine de Corse et, particulièrement, sa situation en Méditerranée. L’influence maritime et la présence d’un relief montagneux procurent un climat plus tempéré où la pluviométrie et l’hygrométrie sont plus élevées que partout ailleurs dans les zones de production de Méditerranée. Les sols corses se distinguent par leur origine granitique et schisteuse et par leur caractère généralement plus acide et moins lourd qu’ailleurs. Les clémentiniers de Corse se situent dans une zone idéale, entre deux écueils naturels. l PRISUTTU (EN CORSE, JAM- BON SEC TRADITIONNEL). De forme plutôt allongée, il pèse entre 6 et 10 kg une fois sec et son épaisseur de lard est supérieure à 3 cm. Le prisuttu est séché et affiné pendant 12 mois minimum. La consistance du produit est onctueuse et sa texture ferme. Sa saveur douce, appelant le goût de noisette, est caractéristique ; son gras est blanc - rosé et son maigre se distingue par sa couleur rouge soutenue. l COPPA DI CORSICA (ÉCHINE SALÉE ET SÉCHÉE). Poivrée de façon superficielle après salage, elle se présente sous boyau naturel ficelé avec une cordelette. Elle pèse entre 800 g et 1,2 kg. La coppa di corsica est séchée et affinée pendant 5 mois minimum. La consistance du produit est onctueuse et sa texture souple. Sa saveur douce rappelant le goût de noisette et sa complexité aromatique sont caractéristiques. Lonzu (en corse, filet salé et séché). Le lonzu conserve une partie de son gras de couverture. La préparation et la présentation de ce produit sont identiques à celles de la coppa di corsica. Il pèse entre 600 g et 1,2 kg et est séché et affiné pendant 3 mois minimum. La consistance du produit est onctueuse et sa texture souple. Sa saveur douce rappelant le goût de noisette est une de ses caractéristiques. LA CLÉMENTINE DE CORSE est une clémentine (Citrus clémentina) sans pépin, qui doit présenter les caractéristiques suivantes : l de couleur orangé - rouge pouvant présenter jusqu’à 1/5 de la surface de l’épiderme en vert, l de calibre moyen à petit, avec un diamètre maximal de la section équatoriale compris entre 46 et 68 mm, l d’une teneur en jus de 42% minimum, l de goût acidulé, l d’une maturité interne définie par le rapport (E/A) du taux de sucre de son jus (E), exprimé en degré Brix, avec l’acidité de ce même jus (A), exprimée en grammes d’acide citrique pour 100 grammes. Ce rapport E/A doit être compris entre 8 et 17, pour une acidité comprise entre 0,65 et 1,4. La Clémentine de Corse est commercialisée avec une à deux feuille(s) attachée(s) à son pédoncule pour une proportion minimale de 30% des fruits. Caractéristiques certifiées communicantes : l origine Corse, l fruits ayant atteint leur coloration et leur maturité sur l’arbre, l fruits récoltés à la main avec leurs feuilles, l sans traitement chimique après récolte.
La Corse, route des Sens Authentiques… Régions et Villages Centru di Corsica Composé de six micro-régions à l’identité propre (l’Ascu, le Curtinese, la Ghjuvellina, le Boziu, le Niolu et le Venachese), Centru di Corsica est riche de montagnes à la fois grandioses et sauvages et de villages à l’architecture typique, qui s’intègrent à merveille dans cet environnement préservé. Il se distingue également par son caractère agropastoral important et ses bergeries qui jalonnent les hauts plateaux du Niolu, perpétuant ainsi les chemins de transhumance. Région Castagniccia. I Très Vaddi Les vallées de la Gravona, du Prunelli et du Cruzinu constituent un ensemble d’accès facile, proche d’Aiacciu, de son port et de son aéroport. Elles offrent des lieux de visite et de résidence idéaux pour découvrir la Corse intérieure. Profondément attachés à leur terre, les Gravuninchi, Prunellinchi et Cruzinesi œuvrent pour que l’hospitalité, le respect de l’environnement, l’art, le savoir-faire et la qualité de vie se conjuguent au quotidien. Les liens ancestraux entre ces trois vallées – attestés par les routes et chemins transversaux issus de la pratique de la transhumance – trouvent aujourd’hui un nouveau mode d’expression. Costa Serena Espace d’échanges et de commerce, la Costa Serena est également réputée pour la fertilité de ses terres. Productions fermières, cultures fruitières et maraîchères, agrumiculture, aquaculture, agriculture biologique et viticulture sont autant d’activités qui caractérisent ce territoire. Gravona. Castagniccia Avec ses villages perchés sur des contreforts rocheux, ses maisons aux toits recouverts de lauze, ses forêts de chênes, de hêtres, d'aulnes et sa châtaigneraie centenaire, Castagniccia est un territoire aussi authentique que surprenant. De cet environnement généreux et abondant, les anciens ont su élaborer des produits de qualité, dont le savoir faire se perpétue encore aujourd'hui. Reine de la cuisine jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, la farine de châtaigne est restée le produit emblématique de cette région. La reconnaissance de l'AOC récompense les efforts des casténéiculteurs qui travaillent pour la mise en valeur de ce patrimoine. Les manifestations en Castagniccia Juillet et Août : « petit marché » au Col d’Arcarotta. Août : foire du Col de Pratu et Journée de la noisette à Cervioni. 8 septembre : fête patronale au couvent d’Alisgiani. Dernier week-end de novembre : week-end gourmand à Ortale d’Alisgiani. Week-end de Pâques : merendella à Pedicroce. Dui Sevi, Dui Sorru, Cinarca Piscine-naturelle foret d'Aitone. Composé de neuf communes allant du golfe de Girolata jusqu'à la pointe de Carghjese par le littoral, le canton des Dui Sevi abrite la réserve naturelle de Scandola et les saisissantes Calanche de Piana, puis déroule ses montagnes dans l'arrière pays le long des gorges de la Spelunca jusqu'à la majestueuse forêt d'Aïtone. Avec ses onze communes, le canton des Dui Sorru est un recueil d’authenticité : mer et montagne s’entendent à merveille sur ce territoire qui s’ouvre sur le magnifique golfe de Sagone que se partagent les communes de Coggia et Vico et qui offre de grandes et belles plages. La vallée de la Cinarca, région douce et sauvage, mêlant campagne et montagne, maillées de routes étroites traversant les villages typiques, surplombe généreusement le golfe de la Liscia, qui entouré de deux tours génoises vous réserve une magnifique plage de sable fin. Valincu, Rocca, Sartinesi Belles Régions de France - 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 1Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 2-3Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 4-5Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 6-7Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 8-9Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 10-11Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 12-13Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 14-15Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 16-17Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 18-19Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 20-21Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 22-23Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 24-25Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 26-27Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 28-29Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 30-31Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 32-33Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 34-35Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 36-37Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 38-39Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 40-41Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 42-43Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 44-45Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 46-47Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 48-49Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 50-51Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 52-53Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 54-55Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 56-57Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 58-59Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 60-61Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 62-63Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 64-65Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 66-67Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 68-69Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 70-71Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 72-73Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 74-75Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 76-77Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 78-79Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 80-81Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 82-83Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 84-85Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 86-87Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 88-89Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 90-91Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 92-93Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 94-95Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 96-97Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 98-99Belles Régions de France numéro 2 jui/aoû 2010 Page 100