Belles Régions de France n°1 avr/mai 2010
Belles Régions de France n°1 avr/mai 2010
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°1 de avr/mai 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 71,9 Mo

  • Dans ce numéro : la Bourgogne.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
En Côte d’Or, au fil de l’histoire De Divio à la ville médiévale Dans un environnement exceptionnel de parcs et jardins, la ville s'est implantée, au 3e siècle, non loin de la Via Agrippa, au long de la Route de l'Ambre et de l'Etain. Les témoignages de cette première page d'histoire de la ville sont visibles au musée archéologique, ou dans la cour de l'Hôtel de Vesvrotte. La cité médiévale, qui va se développer autour du castrum du 3e siècle, va pratiquement disparaître dans l'incendie de 1137 Les grandes abbayes et les maisons à pans de bois Le développement du christianisme va voir la création de Saint-Etienne, des cordeliers, mais surtout de l'imposant ensemble de Saint-Bénigne, dont l'église à rotonde des environs de l'an 1000 est un chef d'oeuvre de l'architecture lombarde, due au maître piémontais Guillaume de Volpiano. Entre le milieu du XIIe siècle et la fin du XVe siècle, va se développer la déroutante diversité des maisons à pans de bois qui force l'admiration du visiteur. Sans oublier les paroisses La litanie que constitue Saint-Philibert, Saint-Jean, Saint- Médard, Saint-Nicolas, Saint-Pierre, Saint-Vincent, Saint- Michel, La Sainte-Chapelle et Notre-Dame, forme le patrimoine religieux de la ville, dont les flèches, les tours et les clochetons vont lui donner le nom de « Ville aux cents clochers ». Dijon, flamboyant à l'époque des Ducs de Bourgogne Si la période capétienne est relativement modestement évoquée, celle des Ducs Valois (entre 1364 et 1477) va faire de Dijon un foyer d'art international dont le rayonnement européen est encore perceptible actuellement. Siège de l'ordre de la Toison d'Or, la résidence ducale, aux cuisines impressionnantes, réserve d'agréables découvertes par la richesse de ses musées et la diversité de son architecture civile. Sans oublier la chartreuse de Champmol. La Renaissance et l'originalité des oeuvres de Sambin L'opulence de la sculpture de cette époque est due en grande partie à l'ingéniosité de Hugues Sambin, originaire de Franche Comté. La sensibilité de cette esthétique en fait un cas particulier dans la Bourgogne sous influence italienne et flamande tout à la fois. 66 - Belles Régions de France Dijon, Capitale de la Province Les XVIIe et XVIIIe siècles vont bénéficier du gouvernement des Princes de Condé, désireux de donner à la ville un nouveau visage et la doter d'institutions dignes d'une véritable capitale. Les grands projets et perspectives princières Le Palais des Etats, celui du Parlement, et les demeures prestigieuses sont les principaux éléments du patrimoine dans un périmètre restreint, à proximité des lieux de pouvoir. La création du domaine de la Colombière et l'aménagement du port du canal démontrent la volonté d'ouvrir la ville vers de nouvelles perspectives. Dijon, ville industrielle Cette idée constitue la page la plus inattendue de cette évolution, à l'époque où le chemin de fer contribue à l'essor de la ville où va naître Gustave Eiffel et où sera inventé la clef à molette Dijon contemporain Au cours du XXe siècle, la ville et son proche environnement vont voir la construction d'églises, et d'un auditorium nécessaire à la vie culturelle de la cité qui accueille chaque année près de 25 000 étudiants. Palais des Ducs de Bourgogne.
En Côte d’Or, au fil de l’histoire Le palais des Ducs et des États de Bourgogne L'actuel palais des Ducs et des Etats ne fut au départ qu'une simple forteresse adossée au castrum gallo-romain jusqu'au IXe siècle. Reconstruit à partir de 1366 par le premier des Valois, Philippe le Hardi et agrandi par les Ducs successifs, le logis ducal construit de 1450 à 1455 comporte appartements, salles de réception et dépendances dont les imposantes cuisines ducales. La tour Philippe le Bon, élevée à la même époque, domine toujours la ville. Au XVIIe siècle, l'hôtel des ducs n'est qu'un amalgame de bâtiments dont l'unité se fera par une volonté politique. Siège de deux cours souveraines, résidence des gouverneurs de Bourgogne, Dijon devient le siège des Etats. La construction d'une salle pour leurs assemblées est le prélude à la restructuration du palais, entrepris en 1681 sous la direction d'architectes de renom. Après Daniel Gitard et Martin de Noinville, c'est Jules Hardouin-Mansart, premier architecte du roi qui intervient à Dijon dès 1685 et imagine l'aménagement du palais à partir de celui de la place royale : son hémicycle d'arcades devait servir Palais Ducal. d'écrin à la statue de Louis XIV. Commandée au sculpteur Le Hongre et achevée en 1690, elle n'arriva qu'en 1725 à Dijon et sera fondue à la Révolution. Les successeurs de Jules-Hardouin Mansart, Robert de Cotte, Jacques Gabriel, Claude Saint-Père, Charles-Joseph Le Jolivet et les ingénieurs de la province, Thomas Dumorey et Emiland Gauthey poursuivent son « grand dessein » articulé avec le même sens aigu de la scénographie que Mansart déploya à Versailles. Le logis ducal est littéralement enrobé dans une structure classique d'où émerge la tour Philippe le Bon, heureusement préservée. Cet ensemble, majestueusement encadré par les péristyles des ailes en retour d'équerre, fut achevé en 1786. Le Palais est situé Place de la Libération. La Chapelle des Élus La Chapelle des Elus généraux, commission permanente des Etats de Bourgogne a été construite entre 1738 et 1739. Elle est souvent méconnue du fait de sa situation enclavée et son chevet, toujours visible depuis la rue des Forges, reste le seul élément qui l'identifie de l'extérieur. Enserrée entre les bâtiments des Etats, elle doit son étroitesse à cette configuration de même sa hauteur démesurée qui lui permettait seule de prendre le jour au-dessus des constructions environnantes. La Chapelle des Elus est un des édifices les plus intéressants du règne de Louis XV par sa conception et son décor. Elle doit son parti monumental et décoratif exceptionnel à l'intervention de Jacques Gabriel l'architecte du roi (1667-1742) qui modifia le programme initial conçu par son architecte d'exécution, Pierre le Mousseux. Le somptueux décor sculpté des parois, dû au talentueux artiste dijonnais Claude Saint Pierre, est une des chutes d'objets liturgiques qui évoque le décor sculpté de la chapelle du Château de Versailles. L'Autel de marbre est aussi une pièce remarquable, réalisée par Servandoni, architecte décorateur florentin connu comme l'un des plus grands propagateurs du style dit « Baroque ». En 1743, le reste du décor fut achevé, dont les ornements de marbre commandés à Spingola et les boiseries dues à Jacques Verberckt, sculpteur et décorateur flamand attaché aux appartements du Roi à Versailles. L’accès à la chapelle se fait par l’Office de Tourisme, situé 1, rue des Forges. Dijon, salle dorée de l’ancien Parlement. Belles Régions de France - 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 1Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 2-3Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 4-5Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 6-7Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 8-9Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 10-11Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 12-13Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 14-15Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 16-17Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 18-19Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 20-21Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 22-23Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 24-25Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 26-27Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 28-29Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 30-31Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 32-33Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 34-35Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 36-37Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 38-39Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 40-41Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 42-43Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 44-45Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 46-47Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 48-49Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 50-51Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 52-53Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 54-55Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 56-57Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 58-59Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 60-61Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 62-63Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 64-65Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 66-67Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 68-69Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 70-71Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 72-73Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 74-75Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 76-77Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 78-79Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 80-81Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 82-83Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 84-85Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 86-87Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 88-89Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 90-91Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 92-93Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 94-95Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 96-97Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 98-99Belles Régions de France numéro 1 avr/mai 2010 Page 100