Bébés et Mamans n°80 juillet 2020
Bébés et Mamans n°80 juillet 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°80 de juillet 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Sfera France

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : premiers pas de bébé, ce qu'il faut savoir pour guider bébé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
#legrandmoment #mêmepaspeur des larmes sans raison et avec nervosité. • Vous pouvez leur demander ce qu’ils ressentent et ce qui les fait pleurer, mais sans les forcer à vous donner des explications inutiles et sans les gronder quand ils ont une crise de colère. Au contraire, il vaut mieux attendre qu’ils se calment pour leur parler. • Il y a une histoire qui peut les aider à comprendre que les changements de rythme, de vie et d’habitudes font partie de la croissance : Peter Pan. Peter Pan sera toujours un enfant et ses journées seront toujours les mêmes. AU SECOURS ! DES INSECTES ! La perception du danger se situe autour de 3 ou 4 ans bien que, souvent, ce sont les parents qui transmettent leurs propres peurs à l’enfant. Dans tous les cas, les insectes qui bourdonnent et qui piquent, ou les animaux volants comme les chauves-souris, peuvent effrayer les plus petits. #26# #32# BebesetMamans.com • Si l’enfant fuit lorsqu’il voit un insecte, ce n’est pas négatif en soi : la peur indique un danger possible. Cependant, s’il pleure, se met en colère et refuse de partir, vous devez lui expliquer avec douceur que, souvent, les apparences peuvent tromper. • Dans un tel cas, vous pouvez lui dire que les chauves-souris ne sont pas jolies, mais qu’elles mangent les méchants moustiques et qu’elles volent de travers parce qu’elles sont aveugles. S’il a peur des araignées, il suffit de lui dire qu’elles mangent aussi d’autres insectes agaçants. En outre, vous pouvez inventer une histoire dans laquelle, grâce aux abeilles qui disséminent le pollen dans le champ, on produit le miel qu’il aime tant. Cependant, vous devez lui préciser qu’il ne doit faire de mal à aucun animal, quel que soit le type. Les abeilles ne piquent pas parce qu’elles sont mauvaises, mais seulement si elles ont peur : comment ne pas avoir peur d’un enfant qui, pour elles, est aussi grand qu’un géant ? • Si l’enfant est particulièrement curieux, vous pouvez parcourir avec lui un livre d’animaux et d’insectes dans
lequel ils sont grossis, permettant de les voir en détail. De cette façon, il pourra voir de près les merveilles de la nature : la toile tissée par l’araignée est une œuvre d’art et les ailes des papillons ressemblent à des peintures. « CHANGER » LES RÈGLES La curiosité ou l’esprit de défi pousse habituellement les enfants à désobéir aux indications des parents. Pendant leurs premiers mois, dès qu’ils commencent à marcher à quatre pattes, les enfants manifestent déjà la volonté d’explorer et cela s’intensifie lorsqu’ils commencent à marcher. Cependant, si un enfant s’habitue à respecter les règles dès les premières années et qu’il sait que ses parents ne veulent rien d’autre que son propre bien-être, il respectera les conseils de ses parents sans se sentir mal à l’aise. • Si l’enfant court chercher ses parents, comme pour les inviter à le suivre, cela veut dire qu’il veut partager cette expérience avec eux, bien qu’il sache qu’on le lui a interdit. Par conséquent, il comprend qu’il ne peut pas le faire seul et réclame une protection afin de se sentir vraiment en sécurité. C’est la preuve qu’il a assimilé les règles. • En revanche, s’il attend simplement que ses parents aient le dos tourné pour échapper à leur contrôle, expliquez-lui clairement pourquoi il ne doit pas partir sans avertir ni aller à certains endroits. Pour ce faire, les contes classiques sont très appropriés, comme Le Petit Poucet, qui sème le chemin des pierres pour pouvoir rentrer chez lui, ou Le Petit Chaperon Rouge, pour expliquer comment éviter les rencontres désagréables. • Les parents très inquiets ont tendance à fixer trop de limites. Les enfants soumis à des interdictions en continu, qui limitent leurs champs d’action, désobéissent pour trouver seuls les réponses qu’ils recherchent. Aimer les enfants, c’est les aider à acquérir une autonomie saine, un détachement émotionnel de la dépendance vis-à-vis de leurs parents, sans leur refuser le plaisir de la découverte. BebesetMamans.com #27# #33#



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :