Bébés et Mamans n°79 juin 2020
Bébés et Mamans n°79 juin 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°79 de juin 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Sfera France

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : allaitement, que faire si c'est douloureux ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
#26# #12# #24# BebesetMamans.com • Il peut également se produire une obstruction mammaire, dans ce cas, c’est tout le sein qui est gonflé, rouge et dur. La maman a très mal et bébé a du mal à prendre le sein et à téter (précisément parce que l’aréole est trop dure). • Le problème trouve généralement son origine dans l’arrêt de l’allaitement à la demande, soit parce que la jeune maman a essayé de distancer les tétées, soit parce qu’elle a introduit un substitut au sein comme la sucette, un biberon d’eau, etc… Parfois, la cause peut aussi en être un soutien-gorge qui comprime trop la poitrine ou le fait d’allaiter ou de commencer à allaiter toujours par le même sein. Enfin, si l’obstruction se produit après quelques mois, la raison peut en être la diminution de la fréquence des tétées, parce que bébé est enrhumé, qu’il se réveille moins souvent la nuit pour manger ou encore en raison de l’introduction de nouveaux aliments. Dans tous ces cas, la poitrine produisant plus de lait que bébé n’en consomme, il y a un risque d’obstruction. COMMENT RÉSOUDRE LE PROBLÈME ? • En cas d’obstruction, l’important est de drainer le sein, la meilleure solution étant d’allaiter souvent en installant bébé de telle façon que sa langue appuie sur le point douloureu afin de faciliter l’évacuation du conduit. On recommande également de changer la position de la tétée en alternant la position traditionnelle avec celle dite du « ballon de rugby » (on prend bébé sous le bras, ses jambes étant dirigées vers le dos de sa maman). • Si bébé ne parvient pas à s’accrocher, il sera nécessaire de vider un peu le sein avant la tétée, manuellement ou avec l’aide d’un tire-lait pour assouplir la zone autour de l’aréole. • Pour soulager l’inconfort et favoriser la production d’ocytocine (l’hormone qui stimule la libération de lait), la maman pourra, avant et pendant la tétée, appliquer des compresses chaudes sur sa poitrine et masser doucement la zone douloureuse. • Si la situation ne s’améliore pas dans les 24-48 heures, consultez la sage-femme ou le médecin.
COMMENT RECONNAÎTRE UNE MASTITE ? • Si la poitrine est dure, douloureuse et que vous avez de la fivre alors il est roale uune mastite soit en cours. Il s’agit d’une infection bactérienne, qui se diérencie de l’obstruction mammaire car la température dépasse c’est en eet ce symptme qui permet de diagnostiquer cette maladie par rapport à une obstruction normale . a mastite n’aecte habituellement qu’un seul sein, qui présente des crevasses rouges et est extrêmement douloureux. • Les éléments qui favorisent l’apparition d’une mastite sont une obstruction mammaire non traitée ou la présence de crevasses qui sont une porte ouverte pour les germes. • Les recommandations sont les mêmes que pour l’obstruction mammaire : des compresses chaudes, des massages et des tétées fréquentes pour prévenir la stagnation du lait. La jeune maman soit également se reposer, comme si elle avait une forte grippe. Ces mesures sont parfois susantes pour faire baisser la fivre et noter une amélioration. Si ce n’est pas le cas, consultez le médecin qui vous prescrira un traitement antibiotique compatible avec l’allaitement. Attention aux crevasses ! • Les crevasses sont de petites coupures, blessures ou lésions plus ou moins profondes qui apparaissent sur le mamelon et le rendent douloureux. Elles sont souvent dues à une forme de succion ou à une position incorrecte du bébé. Il est donc indispensable de toujours bien faire attention, et le cas échéant de corriger, la position de la bouche du bébé (qui doit être grande ouverte, avec les lèvres vers l’extérieur et couvrant une grande partie de l’aréole, et pas seulement le mamelon), sa posture (le corps du bébé doit faire face à celui de la mère qui ne doit pas être inclinée vers lui) et la façon dont il tète (les joues de bébé doivent se gonfler et il doit avaler silencieusement). • Pour favoriser la guérison et soulager la douleur, gardez le plus souvent possible votre poitrine à découvert, sans soutien-gorge. Appliquer et laisser sécher quelques gouttes de votre propre lait sur le mamelon est aussi un remède très efficace car les propriétés antibactériennes du lait favorisent la guérison des plaies. BebesetMamans.com #27# #25#



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :