Bébés et Mamans n°73 décembre 2019
Bébés et Mamans n°73 décembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de décembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Sfera France

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : un noël sans stress.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
La TRISTESSE Même les bébés les plus jeunes peuvent se sentir tristes. Ils expriment ce sentiment par des pleurs, bien sûr, mais parfois même leur corps entier paraît relâché et ils reconnaissent la tristesse sur le visage des autres. Des chercheurs de l’Université de Berkeley (USA) ont réalisé l’expérience suivante : après avoir montré à des bébés de moins de neuf mois l’image d’un visage heureux et celle d’un autre visage triste, ils ont découvert que leur regard reste fixé plus longtemps sur celui qui reflète leur propre humeur du moment. #26# BebesetMamans.com La PEUR Bébé peut rester immobile ou se mettre à pleurer jusqu’à en trembler. À partir de quatre mois environ, lorsque les zones du cerveau qui régissent les émotions sont enfin définies, avoir peur devient inévitable et physiologique. Mais il faut attendre le huitième mois pour que le visage de l’enfant exprime plus que de l’incertitude. Selon certains chercheurs, la peur est alimentée par la peur elle-même ; par conséquent, il faut, pour la ressentir, l’avoir déjà vécue, imprimée dans la mémoire et, plus tard, de nouveau l’expérimenter. En outre, il a été démontré que lorsque l’expérience de la peur est renouvelée, son intensité augmente.
la surprise Des yeux grands ouverts, les sourcils levés et la bouche ouverte. Cette émotion peut se transformer en peur ou en sensation agréable. À cet âge, l’enfant sait qu’une boîte est un objet solide, mais il va être surpris si elle s’ouvre soudainement et qu’apparaît un clown sur un ressort. Les chercheurs qui étudient le comportement des bébés ont remarqué que si c’est la maman qui montre la boîte, le rythme cardiaque du bébé ralentit légèrement. En revanche, si c’est un inconnu qui le fait, le rythme cardiaque s’accélère. L’énergie neuronale peut alors suivre des chemins différents : soit des éclats de rire, soit des pleurs dus à une grosse frayeur. LE DÉGOÛT Au contact d’une nouvelle saveur, les enfants réagissent de la même manière que les adultes. C’est ce qu’a démontré Jacob Steiner, de l’Université hébraïque de Jérusalem, qui a découvert qu’en laissant tomber quelques gouttes d’eau sucrée sur la langue des bébés, un petit sourire apparaît sur leurs lèvres qu’ils lèchent. En revanche, avec l’acide citrique, ils ont des frissons ; avec le goût salé, l’expression du visage ne change pas. Comment cela s’explique-t-il ? L’expression du visage ne représente pas toujours une perception consciente et si bébé n’aime pas la bouillie, c’est sans doute que son goût commence à se former. BebesetMamans.com #27#



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :