Bébés et Mamans Grossesse n°75 février 2020
Bébés et Mamans Grossesse n°75 février 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°75 de février 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Sfera France

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : la péridurale, que faut-il savoir ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
#14# BebesetMamans.com SA FONCTION PENDANT L’ACCOUCHEMENT Si le processus de naissance se réalise de manière physiologique et normale (dans le cas où il n’y a pas de maladie ou d’autre pathologie), s’il n’y a pas d’obstacle, et si la femme est soutenue, elle se sentira en sécurité. Elle sera consciente de son corps et croira en sa capacité à donner naissance. Son cerveau instinctif et son système parasympathique s’activeront, l’ocytocine se produira naturellement et les endorphines seront libérées à leur tour. • La quantité d’ocytocine produite est propre à chaque naissance, à chaque femme et aux besoins de chaque bébé. Le rythme et les contractions sont adéquats et cela inue sur la perception de l’accouchement par la femme, dans son évolution naturelle et dans le lien qu’elle a avec son bébé. • Si l’administration extérieure d’ocytocine est nécessaire, elle peut être donnée diluée dans du sérum, à l’aide d’une pompe, permettant de contrôler le rythme de la perfusion. Mais rappelez-vous qu’après des milliers et des milliers d’années d’évolution, la plupart des femmes sont capables d’accoucher par elles-mêmes. De plus, aujourd’hui, nous énéficions des avantages d’une société qui offre une grande giène et un ecellent système de santé, qui est prête à agir, si nécessaire, devant toute complication. • Les craintes, les doutes, le manque d’information, le manque de mobilité et de choix pendant le travail et, en fin de compte, tout le cté émotionnel, affectent grandement la production d’ocytocine pendant l’accouchement ou l’allaitement. Une femme qui est en train d’accoucher et qui doit se conformer à un lieu qu’elle n’apprécie pas forcément et à une mobilité réduite, qui ne ressent pas de sympathie particulière avec une équipe qui ne lui apporte pas le soutient dont elle a besoin et qui reçoit de l’ocytocine, peut être comparée à un adolescent, que l’on maintiendrait immobile aussi longtemps que possible et à qui on donnerait de l’hormone de croissance. Cela n’a pas de sens. • De plus en plus de professionnels et de centres de santé font attention à ces détails. De plus en plus de sages-femmes luttent pour obtenir plus d’attention humaine. Parce que nous savons que, dans le corps, les émotions et la chimie sont extrêmement liées et tout cela, comme l’octocine, inuence notre vie en général et en particulier lors d’un accouchement.
O Bébés&Mamans O



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :