Bébés et Mamans Grossesse n°74 janvier 2020
Bébés et Mamans Grossesse n°74 janvier 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de janvier 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Sfera France

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : grossesse sans risque, la liste des examens que vous devez faire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
#legrandjour Accouchement naturel « Je suis très heureuse d’avoir accouché de mes enfants de manière naturelle et si c’était à refaire, je le referais sans hésiter une seconde. » Christine Un accouchement naturel sans intervention extérieure ? Pour beaucoup de femmes, cela correspond à une philosophie de vie, totalement légitime et respectable. Ce qui est important est de ne pas trop idéaliser cette option car les possibles complications inhérentes à un accouchement peuvent vite vous apporter de nombreuses désillusions. Un accouchement naturel est un accouchement par voie basse qui ne présente pas de problème clinique particulier. Le personnel essaie donc de s’adapter aux besoins de la femme, notamment via l’adoption de positions dans laquelle elle est plus à l’aise durant les phases de dilatation et de travail, mais aussi lors des phases de poussées, laissées au libre arbitre de la maman. De même, on lui laisse le choix de méthodes naturelles pour contrôler la douleur. Le pour et le CONTRE Avec l’accouchement naturel, bébé naît dans des conditions de sécurité plus élevées, notamment des points de vue cardiovasculaire et circulatoire, mais aussi psychologique. Ceci est rendu possible grâce à l’ocytocine, une hormone secrétée durant la dilation et qui favorise les contractions utérines, renforçant le lien entre la maman et bébé. De récentes études suédoises ont démontré que les bébés naissant de manière naturelle ont une meilleure température des pieds et des mains et un meilleur odorat que les bébés nés par césarienne. De même, on note un meilleur équilibre de la flore intestinale et une propension deux à trois fois plus faible de contracter des maladies respiratoires comme l’asthme et les otites, ou encore des maladies dermatologiques (allergies) ou immunitaires. Pour terminer, si le premier accouchement est naturel, il est probable que les suivants le soient aussi. Si c’est le cas, la difficulté réside dans le fait de pouvoir garantir ce type d’accouchement à toutes les femmes qui le désirent, chose peu aisée dans une époque où la médicalisation est à l’ordre du jour, même si les sages-femmes font leur maximum pour soutenir la physiologie comme un impératif éthique. #26# #28# BebesetMamans.com
Péridurale : les avantages sans les inconvénients « Quand j’ai su que j’étais enceinte, les émotions débordaient dans tous les sens : joie, stupeur et beaucoup de doutes… la seule chose que je savais dès le départ est que je voulais la péridurale !!! ». Sophie Le rêve de nombreuses futures mamans ? Accoucher sans avoir mal et vivre la naissance de leur enfant avec lucidité et conscience. Aujourd’hui, c’est clairement une réalité grâce à l’anesthésie péridurale qui réduit les douleurs d’environ 95%. Cependant, vous conservez la sensation des contractions (qui sont donc des stimuli non douloureux) et la possibilité de vous déplacer et de pousser durant l’expulsion. La péridurale est administrée par un anesthésiste avec l’aide d’une sage-femme qui suivra ensuite l’évolution de la dilatation. La péridurale consiste en l’introduction d’un cathéter très fin dans l’espace compris entre les deux vertèbres de la zone lombaire, à travers laquelle on administre un mélange de médicaments et qu’on retire 2 heures après l’accouchement. Le pour et le CONTRE C’est une technique maîtrisée et sûre qui permet, entre autres choses, un temps de récupération très bref à la suite de l’accouchement et présente très peu de contre-indications. On recommande de ne pas y recourir si le niveau de plaquettes de la maman est bas, ou si elle souffre de problèmes de coagulation ou de scoliose. Dans ce dernier cas, il peut être délicat de trouver l’espace dans lequel insérer le cathéter. Plus rarement, la péridurale peut provoquer des céphalées dans les premiers jours après l’accouchement. Lorsqu’elle est utilisée durant l’expulsion, elle peut provoquer un allongement de la durée de l’accouchement car la poussée de la maman peut s’en voir affectée et être moins efficace. BebesetMamans.com #29# #27#



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :