Bébés et Mamans Grossesse n°74 janvier 2020
Bébés et Mamans Grossesse n°74 janvier 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de janvier 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Sfera France

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : grossesse sans risque, la liste des examens que vous devez faire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
#mamanzen 1 Plus d’énergie Chaque fois que nous respirons, nous absorbons de précieuses substances contenues dans l’air qui constituent une source importante d’énergie pour notre corps. En d’autres termes, plus nous captons d’air à chaque respiration, plus nous « rechargeons les batteries ». Une pratique d’autant plus bénéfique pendant la grossesse lorsque l’on se sent très fatiguée, que ce soit en raison des bouleversements hormonaux des premiers mois ou des troubles du sommeil du dernier trimestre. Savoir bien respirer s’avère enfin particulièrement utile après la naissance pour compenser l’énorme dépense énergétique exigée par l’accouchement, puis par les soins que réclame bébé les premières semaines. #16# BebesetMamans.com 2 EXERCICE 1 La respiration consciente Les yeux fermés, commencez par écouter tous les bruits qui vous entourent. Puis concentrez-vous sur votre corps et pensez à chaque zone l’une après l’autre, de bas en haut. Ne cherchez pas à tout prix à vous détendre, observez votre respiration, sans la forcer. Après cette prise de contact, essayez de respirer de manière consciente. Vous observerez que votre souffle devient plus long, comme des vagues qui vont et viennent. Lorsqu’enfin vous vous sentez plus calme et détendue, ouvrez les yeux et reprenez votre rythme normal de respiration. Intérêt de cet exercice : il fait prendre conscience de la respiration, détend l’organisme et permet de « recharger les batteries ». Éliminer les toxines Une autre des fonctions stratégiques de la respiration est, lors de l’expiration, la purification de notre corps. Comme la peau, le foie, les intestins et les reins, les poumons sont d’importants organes chargés d’éliminer les impuretés et autres déchets du métabolisme. Ce qui signifie qu’en plus d’inspirer profondément, il est essentiel, à travers l’expiration, d’apprendre à se débarrasser de tout l’air contenu dans les poumons pour éliminer le plus possible de toxines… Le nid de bébé sera plus accueillant dans un corps purifié !
EXERCICE 3 3 Pouvoir contrôler ses émotions Certaines techniques de respiration peuvent également agir sur les émotions. Si, jusqu’à encore récemment, on pensait que le bénéfice émotionnel dérivé d’une bonne respiration n’était qu’un effet placebo, on sait aujourd’hui que cela peut avoir un impact notable sur le système nerveux. Il suffit d’observer comment notre respiration évolue en fonction des émotions que nous ressentons : la peur semble bloquer notre respiration, nous manquons d’air ; quand nous sommes en colère, notre souffle est court, laborieux ; en revanche, lorsque nous sommes détendus, notre respiration est plus longue et plus profonde. En conclusion, si notre état d’humeur agit sur notre souffle, a contrario travailler notre respiration peut nous permettre de contrôler nos émotions. L’idée n’est pas de prétendre éliminer la cause, juste en respirant, mais plutôt de réussir à ne pas se laisser submerger par une émotion négative. La respiration complète (yoga) Après vous être concentrée comme indiqué dans les deux premiers exercices, poursuivez avec la respiration complète : inspirez en gonflant d’abord la cage thoracique puis la zone claviculaire et expirez en vidant complètement les deux zones. Intérêt de cet exercice : En plus d’augmenter la capacité à se concentrer sur l’instant présent, il permet de se purifier en profondeur et de se recharger en énergie. 4 EXERCICE 2 La respiration thoracique et claviculaire Commencez comme dans le premier exercice, en vous concentrant sur votre environnement puis sur votre corps. Posez ensuite une main sur votre thorax, légèrement au-dessus de votre poitrine. Quand vous inspirez, faites entrer l’air uniquement dans la zone thoracique puis expirez en dégonflant cette même zone. Répétez plusieurs fois puis faites une pause : les mains sur les jambes, paumes tournées vers le haut, respirez normalement. Posez ensuite une main plus haut sur votre thorax, au niveau des clavicules, puis inspirez et expirez en laissant la poitrine le plus immobile possible pour ne travailler que la partie supérieure des poumons. Faites quelques respirations puis relâchez. Intérêt de cet exercice : il augmente la capacité pulmonaire. Prendre conscience de l’instant présent La respiration aide également l’esprit à se maintenir dans l‘instant présent, surtout pour nous, les femmes, dont l’esprit est submergé de pensées et d’obligations et qui avons tendance à osciller entre le passé et l’avenir, entre ce que nous aurions dû faire et ce que nous aimerions faire. Nous oublions alors de vivre le présent, somme toute la seule véritable réalité. C’est encore plus vrai pendant la grossesse, une période au cours de laquelle la future maman revient sur son existence passée et pense, parfois avec appréhension, à l’avenir. La respiration est alors l’acte qui nous ramène au présent. En prendre conscience est l’un des meilleurs moyens de faire revenir l’esprit à l’instant présent et ainsi savourer pleinement les émotions de ces neuf mois, se concentrer sur bébé, sentir et apprécier les changements de son corps. Vous entraîner à vivre l’instant présent vous sera extrêmement utile lors de l’accouchement, d’abord pour vous concentrer, et ensuite pour profiter des pauses et recharger votre énergie. BebesetMamans.com #17#



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :