Bébés et Mamans Grossesse n°73 décembre 2019
Bébés et Mamans Grossesse n°73 décembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de décembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Sfera France

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : vivre noël enceinte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
#kilosdegrossesse #magiedenoël Une règle générale : moins de sel, plus de saveur On conseille généralement de réduire la consommation de sel, mais pendant la grossesse, c’est plus important que jamais afin d’éviter les changements brusques de la pression artérielle. Cependant, cela ne signifie pas seulement réduire la quantité de sel, mais aussi faire attention aux aliments qui en contiennent beaucoup trop comme les apéritifs salés (cacahuètes, pistaches, noix de cajou) qui peuplent souvent les tables des fêtes de Noël. Mais sans sel, comment conserver la saveur des plats lorsqu’on prépare le repas de Noël à la maison ? Vous pouvez recourir à des exhausteurs de goût naturels comme le citron, l’huile d’olive, le vinaigre balsamique, l’ail ou l’oignon. L’utilisation de ces ingrédients permet de réduire le sel et habitue le fœtus à des saveurs variées et nouvelles, qu’il expérimentera à nouveau et appréciera plus tard à table. Salades et tiramisu : dorénavant à éviter Si vous n’avez pas préparé le menu de Noël vousmême, vérifiez que les plats proposés ne cachent pas #26# #24# BebesetMamans.com de sauces préparées avec des œufs crus, comme la mayonnaise maison et certaines garnitures sucrées. Pendant la grossesse, tout ce qui contient des œufs crus est dangereux et doit être évité. Si vous ne voulez pas vous priver de desserts à la crème, cherchez des recettes avec des alternatives cuites et, si possible, pas trop riches en sucres et en graisses. En épaississant un peu de lait avec du sucre et de l’amidon de maïs, on obtient une crème sucrée avec laquelle on peut garnir une génoise. Charcuterie et fromages : lesquels choisir ? Sachez que, même si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose, mieux vaut éviter la charcuterie pendant la grossesse car elle est salée et contient beaucoup de gras. Malheureusement, durant les fêtes de fin d’année, les tables sont recouvertes de nourriture et il est difficile de ne pas en trouver au menu. Si vous ne pouvez pas vous en passer et que vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, optez pour le jambon blanc ou la mortadelle, composés de viandes préparées avec des méthodes de cuisson éliminant le risque de toxoplasmose. En revanche, le jambon cru ou le saucisson ne
passent pas par des processus de cuisson, mais plutôt par des processus de séchage qui peuvent eux, comporter des risques. Dans le cas des fromages, leur traitement rend leur consommation sûre pour les femmes enceintes : plus l’affinage est long, moins le fromage risque de contenir des bactéries dangereuses pour la santé de la mère et de l’enfant. Par conséquent, préférez des produits semi-affinés ou secs, qui sont sûrs même lorsqu’ils sont fabriqués avec du lait cru (non pasteurisé), comme le parmesan. Par contre, si on vous propose des fromages à pâte molle comme la mozzarella ou la ricotta, assurez-vous qu’ils ont été fabriqués avec du lait pasteurisé car leur bref affinage n’empêche pas le risque. Enfin, les fromages de type roquefort, gorgonzola, brie ou camembert doivent être évités, car les moisissures qu’ils contiennent constituent un terreau fertile pour les bactéries potentiellement dangereuses, comme la listeria. Oui au poisson, mais au poisson cuit Attention également au poisson. C’est un aliment hautement recommandé pendant la grossesse en raison de sa teneur élevée en Oméga-3, cependant, vous devez apporter une attention particulière au poisson cru, afin d’éliminer toute présence de parasites (laissez-le au moins, 96 heures dans le congélateur à -18°C) et rappelez-vous que seule la cuisson vous assurera un poisson sans parasite. Même s’il est vrai que les sushis ne font pas parti des menus de Noël, faites attention à certains plats comme les anchois ou les harengs, qui doivent également être congelés, puisque même marinés, ils peuvent contenir des anisakis, un dangereux parasite qui peut nicher dans les poissons crus, les mollusques et les crustacés. Ces derniers sont d’ailleurs admis, s’ils sont bien cuits. Dans le cas du saumon fumé, le risque est la listeria, il faut donc l’éviter. Après les fruits, les douceurs : attention aux excès Pour conclure le repas, vous pouvez manger de la salade de fruits sans problème. Il est également permis de manger des fruits secs qui sont une bonne source d’Oméga-3. Mais comme 100 grammes de fruits secs contiennent 600 calories, il est préférable de n’en manger qu’une poignée. Après un repas copieux, arrivent les douceurs. Que choisir ? La plupart des BebesetMamans.com #27# #25#



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :