Beauté Naturelle n°1 déc 14/jan 2015
Beauté Naturelle  n°1 déc 14/jan 2015
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°1 de déc 14/jan 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 230) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 18,8 Mo

  • Dans ce numéro : mincir en gardant la forme... un programme adapté à votre typologie.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
◗ Nutrition THINKSTOCK miologiques où le risque de cancer est rapporté à la consommation de fruits et de légumes, riches en antioxydants ; elle conclut que les gros consommateurs de fruits et de légumes ont un risque de cancer divisé par deux par rapport à ceux qui mangent peu de végétaux (sauf pour ce qui concerne les cancers du sein et de la prostate). En 1993, paraît à Bâle (Allemagne) une étude portant sur 3 000 hommes suivis pendant douze ans et chez lesquels on a mesuré les concentrations sanguines en plusieurs antioxydants. Conclusion  : les personnes présentant les taux les plus bas de bêta-carotène et de vitamine C ont un risque cardiovasculaire multiplié par deux. Autre résultat, toujours en 1993, une étude épidémiologique (Université de Harvard, Boston, Massachusetts) portant sur 87 245 femmes et 39 910 hommes révèle que l'usage de suppléments de vitamine E pendant plus de deux ans conduit à un risque coronarien réduit de 41% chez les premières et de 37% chez les seconds. Contre les radicaux libres On ne peut pas vivre sans oxygène, cet élément qui participe au cœur des cellules aux réactions chimiques (il s'agit d'oxydations) productrices d'énergie. Presque tout l'oxygène (98%) est correctement transformé. Restent 2% qui échappent à la règle, pour devenir « hyper-réactifs » et donner lieu à des « espèces oxygénées activées » ou encore des « formes réactives de l'oxygène » (FRO), plus connues sous le nom de « radicaux libres », capables de perturber le bon fonctionnement de l'organisme. La production de FRO serait l'une des causes majeures du vieillissement cellulaire. La nature a prévu la parade avec les antioxydants qui bloquent ces espèces oxygénées actives avant qu'elles ne fassent trop de dégâts. Mais il suffit de grains de sable pour perturber ce délicat équilibre entre les quantités de FRO et d'antioxydants. C'est le problème des sportifs  : plus ils consomment d'oxygène - ce qui est le cas lors des entraînements intensifs -, plus ils produisent logiquement de FRO. Il existe également des circonstances, par exemple l'exposition au soleil, qui favorisent la production de FRO. Si l'organisme n'est pas capable à ce moment-là d'y opposer suffisamment d'antioxydants, les radicaux libres poursuivent leur action néfaste sur les composants de la cellule. À l'image de ce qu'ils produisent dans la nature, les radicaux libres occasionnent au niveau cellulaire une perte de la fluidité et de la perméabilité membranaire, une modification de l'ADN (avec risque de mutation et d'initiation de processus cancéreux), une diminution de l'activité enzymatique et une perte d'élasticité tissulaire. De nombreux états pathologiques sont liés à ce déséquilibre  : athérosclérose, cancer, diabète, arthrose, THINKSTOCK THINKSTOCK Où trouve-t-on les antioxydants ? Principalement dans les fruits et légumes, mais on en trouve également dans le thé et le vin. Ils se classent en 3 catégories  : les vitamines (E, C et ß-carotène), les oligo-éléments (Sélénium, Cuivre, Manganèse et Zinc), et de nombreux autres micronutriments d'origine végétale comme, par exemple, les polyphénols. 84 - Beauté naturelle
vieillissement musculaire, pathologies veineuses et troubles micro-circulatoires, infection (notamment à VIH), problèmes oculaires (cataracte, glaucome, dégénérescence maculaire), psoriasis, troubles cutanés… La solution préconisée pour tenter de prévenir ces maux  : une complémentation en antioxydants, c'est-à-dire en vitamineC, en vitamine E, en caroténoïdes (précurseurs de vitamines A), en sélénium, zinc, composés phénoliques (dont les fameux flavonoïdes), et en diverses enzymes comme la glutathionperoxydase ou la superoxidismutase. THINKSTOCK Les oligo-éléments  : où les trouver ? Oligo-éléments, nutriments, éléments minéraux, peu importe le nom, le fait est que tout cela est nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme. Pourtant, les quantités requises sont très faibles. Il faut retenir que si des carences existent, cela pose problème. Mais si des surplus sont présents, cela peut aussi être dangereux. Attention donc aux supplémentations désordonnées. Ces éléments en dépit de leur quantité minime ont un vrai rôle dans la chimie de notre métabolisme. Présents dans nos tissus, dans notre sang, ils jouent aussi un rôle dans notre système immunitaire. Notre organisme en contient naturellement et n’a pas de besoins très importants. Chez les femmes, on évoque BIEN COMPRENDRE « Antioxydant » est une dénomination collective désignant un groupe de vitamines et de minéraux qui apportent leur protection contre des oxydes nocifs appelés radicaux libres. Les radicaux libres sont des substances nuisibles qui attaquent des cellules saines. Sans écran antioxydant pour neutraliser les radicaux libres, l'organisme risque de se dégrader plus rapidement. surtout le fer, en particulier chez celles qui mangent peu de viande, ou qui ont des pertes menstruelles importantes. Mais il nous faut également du cuivre, du zinc, du magnésium, etc. Une personne qui s’alimente normalement absorbe tous ces oligo-éléments à satiété et n’a nul besoin de supplémentation. Certaines périodes de la vie cependant fragilisent comme des moments de forte croissance, les grossesses, le sport à haute dose. Il est donc normal dans ces cas-là de manger plus. ✔ L’eau Les femmes ne sont habituellement pas carencées pour la bonne raison qu’elles boivent beaucoup d’eau. Les différentes marques ont d’ailleurs des spécificités et il ne faut pas non plus absorber trop d’un élément en particulier. L’eau du robinet contient également des minéraux et oligo-éléments. La DDASS départementale est d’ailleurs à même de vous informer sur les caractéristiques de l’eau de la ville où vous résidez. On comprend plus aisément que les personnes plus âgées aient tendance à avoir des carences du fait que le besoin et l’envie de s’hydrater diminuent avec l’âge, de même nombreux sont ceux qui arrêtent quasiment de manger de la viande. ✔ L’iode L’iode est également important, en particulier pour la thyroïde. On le trouve principalement dans les algues, qui ne font pas vraiment partie de notre diète habituelle, mais aussi dans la morue fraîche, le hareng fumé, le hareng fumé, le soja et dans une moindre mesure les crustacés ou les haricots verts par exemple. ✔ Le manganèse Il est indispensable pour que la vitamine B1 soit correctement assimilée. Céréales complètes, cresson, ananas, fruits rouges sont recommandés. THINKSTOCK THINKSTOCK ✔ Le cuivre Pour ce qui est du cuivre, il nous aide à lutter contre les infections, et facilite aussi l’absorption du fer. On le trouve Beauté naturelle - 85



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 1Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 2-3Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 4-5Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 6-7Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 8-9Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 10-11Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 12-13Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 14-15Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 16-17Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 18-19Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 20-21Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 22-23Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 24-25Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 26-27Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 28-29Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 30-31Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 32-33Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 34-35Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 36-37Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 38-39Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 40-41Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 42-43Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 44-45Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 46-47Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 48-49Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 50-51Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 52-53Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 54-55Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 56-57Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 58-59Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 60-61Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 62-63Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 64-65Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 66-67Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 68-69Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 70-71Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 72-73Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 74-75Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 76-77Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 78-79Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 80-81Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 82-83Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 84-85Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 86-87Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 88-89Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 90-91Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 92-93Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 94-95Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 96-97Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 98-99Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 100