Beauté Naturelle n°1 déc 14/jan 2015
Beauté Naturelle  n°1 déc 14/jan 2015
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°1 de déc 14/jan 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 230) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 18,8 Mo

  • Dans ce numéro : mincir en gardant la forme... un programme adapté à votre typologie.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
SANTÉBIONATURE ◗ Nutrition Différence entre glucides simples et complexes L’expression « glucides complexes » sert surtout à décrire les amidons ou les fibres, alors que « les glucides simples » servent à décrire les sucres. Cependant, ces termes ne sont pas utiles pour comparer les effets sur la santé de différents glucides. On a déjà pensé que les glucides simples (les sucres) faisaient monter le niveau de sucre dans le sang rapil Les sucres Apprenez à vos enfants à cuisiner avec moins de sucre. Que sont les glucides ? Les glucides comprennent les amidons, les sucres et les fibres que l’on trouve surtout dans les produits céréaliers, produits laitiers et des fruits et légumes. Les glucides sont aussi présents dans d’autres aliments comme la confiture, le miel et les boissons gazeuses. Le corps transforme les amidons et les sucres en glucose. Le glucose est un peu comme de l’essence dans une voiture, c’est à dire qu’il fournit l’énergie dont nous avons besoin. En général, les experts recommandent qu’au moins 55% des calories totales viennent des glucides de sources différentes. dement et que les glucides complexes entraînaient une hausse plus lente, soit un effet plus désirable. Toutefois, les recherches effectuées sur l’indice glycémique (IG) montrent que l’inverse peut parfois survenir. Par exemple, le sucre de table (saccharose) fait monter le taux de sucre dans le sang plus lentement que certains amidons comme les pommes de terre en purée, le pain blanc ou les flocons de maïs. D’ailleurs, un rapport récent de l’Organisation mondiale de la santé et L’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture suggère de ne pas utiliser les termes « glucides complexes ». Il est préférable de définir les glucides en fonction de leur nom chimique courant, c’est-à-dire amidon, saccharose, glucose, etc. THINKSTOCK Métabolisme du sucre et apport calorique Le sucre ingéré est hydrolysé en glucose et fructose dans l'intestin. Ces produits passent rapidement dans le sang puis sont véhiculés vers le foie et le reste de l'organisme. Le taux de glucose dans le sang (glycémie) est régulé par la production d'insuline, le taux de fructose dans le sang n'est pas régulé. Le métabolisme du glucose est la glycolyse qui intervient dans le foie pour reconstituer les réserves de glycogène, et aussi dans toutes les cellules de l'organisme. Le métabolisme du fructose prend place essentiellement dans le foie où il peut être transformé en glucose, lactate, glycogène et en triglycérides. D’après l’enquête de l’INCA2, les apports quotidiens en glucides (amidon et sucres) sont chez les adultes de 230 g/j en moyenne ; chez les enfants, ils sont de 207 g/j. Les adultes consomment 95 g/j de sucres tandis que les enfants en consomment 99 g/j. Les apports quotidiens recommandés en glucides sont de 200 à 250 grammes. Qu’il soit blanc ou complet, le sucre contient toujours quatre kilocalories (4 Cal) par gramme, soit 16 760 joules. De plus, consommé sans modération, il peut conduire à un excès de calories pouvant entraîner hypoglycémie, diabète et obésité. Manger beaucoup d’aliments sucrés n’entraîne pas forcé- BON À SAVOIR  : Le sucre de bette- rave est naturellement blanc tandis que le sucre de canne présente naturellement une coloration qui va du blond au brun due à des pigments présents uniquement dans la canne. THINKSTOCK 70 66 - Mai-Juin-Juillet - Beauté naturelle 2014
THINKSTOCK ment ces troubles s’ils sont associés à une alimentation équilibrée  : un régime alimentaire équilibré ne se base pas sur le rapport sucres simples aux sucres complexes, mais sur le calcul des indices glycémiques de tous les aliments ingérés dans la journée. Les différents types de sucres Certains types de sucres sont normalisés au niveau mondial par le Codex Alimentarius. Voici quelques types de sucre habituels et bien connus  : • Sucre complet  : sucre non raffiné, totalement pourvu de sa mélasse, cristallisé puis déshydraté. En particulier, le sucre de canne complet.• Sucre blanc  : doit contenir plus de 99,8% de saccharose cristallisé, c’est celui qu’on appelle couramment sucre cristal (ou cristallisé) ou sucre semoule, selon la taille des cristaux.• Sucre mi-blanc  : doit contenir plus de 99,6% de saccharose.• Cassonade  : sucre cristallisé issu du jus de canne contenant environ 95% de saccharose ainsi que des composés naturels qui lui donnent sa couleur et ses notes aromatiques  : rhum, vanille, cannelle.• Sucre glace, sucre en poudre ou sucre impalpable  : cristaux de sucre blanc moulus en une poudre très fine.• Sucre en morceaux  : cubes, ou parallélépi- pèdes rectangles de sucre obtenus par moulage sous pression de cristaux de sucre ré-humidifiés avec de la vapeur d’eau.• Sucre candi  : sucre obtenu par cristallisation lente d’un sirop, ce qui forme de gros cristaux.• Sucre roux  : c’est soit du sucre brut issu de la canne (sucre de canne roux appelé cassonade), soit du sucre de betterave ayant subi au moins deux cycles de cuisson (vergeoise), soit du sucre blanc coloré avec du caramel.• Sucre blond  : sucre issu de l’agriculture biologique, c’est un sucre non raffiné dont on a enlevé une partie de la mélasse, puis cristallisé et séché.• Vergeoise  : sucre moelleux provenant d’un sirop de betterave recuit.• Sucre perlé  : état précis du sucre de betterave aggloméré résistant à la chaleur qui est utilisé dans certaines pâtisseries.• Sucre gélifiant  : sucre cristallisé additionné d'un gélifiant (pectine, carraghénane, etc.) et d’acide citrique, utilisé pour la fabrication des confitures. Il existe aujourd'hui du sucre naturel de toutes les couleurs.• Sucre inverti  : solution aqueuse de saccharose partiellement invertie par hydrolyse. Ces végétaux qui sucrent Outre le miel et les fruits (comme la pomme) qui servent de complément glucidique depuis la Haute Antiquité, divers végétaux contiennent des quantités importantes de sucres et sont utilisés comme matière première d'où l'on extrait ces sucres, souvent sous la forme de sirop  : • Agave américain dont on extrait le sirop d'agave,• Betterave sucrière,• Canne à sucre,• Cocotier,• Erable (sucre et sirop d'érable),• Palmier-dattier (sucre et sirop de palmier provenant de la sève, sucre et sirop de datte provenant du fruit), THINKSTOCK Beauté naturelle - 67 Mai-Juin-Juillet 2014 - 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 1Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 2-3Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 4-5Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 6-7Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 8-9Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 10-11Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 12-13Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 14-15Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 16-17Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 18-19Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 20-21Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 22-23Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 24-25Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 26-27Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 28-29Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 30-31Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 32-33Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 34-35Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 36-37Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 38-39Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 40-41Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 42-43Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 44-45Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 46-47Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 48-49Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 50-51Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 52-53Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 54-55Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 56-57Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 58-59Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 60-61Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 62-63Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 64-65Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 66-67Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 68-69Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 70-71Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 72-73Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 74-75Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 76-77Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 78-79Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 80-81Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 82-83Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 84-85Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 86-87Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 88-89Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 90-91Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 92-93Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 94-95Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 96-97Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 98-99Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 100