Beauté Naturelle n°1 déc 14/jan 2015
Beauté Naturelle  n°1 déc 14/jan 2015
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°1 de déc 14/jan 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 230) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 18,8 Mo

  • Dans ce numéro : mincir en gardant la forme... un programme adapté à votre typologie.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
BEAUTÉ ◗ Santé & nutrition HOMMES PHOTOS.COM NEZ, OREILLES, MAINS, PIEDS… A-t-il le souci du détail ? Un homme délicat qui prend soin de sa personne, quelle merveille ! Mais qu’en est-il de celui qui occupe votre cœur et vos pensées ? PHOTOS.COM Les critères de base sont connus  : pas de pitié pour celui qui fait comme si ses poils du nez dépassant de ses narines ne comptaient pas. Idem pour les oreilles, les poils n’ont jamais fait rêver qui que ce soit ! Nez de travers ou oreilles décollées, peu importe, il y a d’excellents chirurgiens esthétiques, mais si votre homme a peur de l’eau et du savon, alors non ! Les extrémités en question Les mains sont aussi l’un des examens de passage les plus importants. Que l’on aime les grandes pattes ou les petits doigts fins, l’important se situe surtout au niveau des ongles. Propres surtout, pas trop longs, voire courts, mais pas rongés et pour les plus raffinés, manucurés. Et attention à la peau sèche, il ne faut pas que notre compagnon rechigne à s’hydrater et que le moindre pot de crème lui fasse peur. Pour les pieds, ce sont plu- 44 - Beauté naturelle 102 - Mai-Juin-Juillet 2012 tôt les chaussures que l’on observe dans un premier temps  : propres ou crottées, peu importe le style, le tout est que cela soit en phase avec ce que l’on attend. Et si la relation est plus intime, voici les pieds qui se dévoilent. Difficile d’en vouloir au mâle parce que ses pieds ne sont pas très beaux. Le principal tient surtout au fait que comme les mains, ils soient bien soignés et propres. Et si vous faites une fixette sur les pieds, évidemment, mieux vaut rencontrer votre homme l’été sur le sable. Et attention  : il y a des petits malins qui savent faire attention à leurs mains et négligent leurs pieds, souvent cachés dans les chaussures, en se disant que l’on ne fera pas attention. C’est mal nous connaître ! Ces petits détails qui n’en sont pas Tous ces détails permettent en fait de savoir à qui l’on a à faire et PHOTOS.COM de vérifier qu’il n’y a pas d’incompatibilité primaire. Si vous adorez qu’un homme soit très attentif à sa personne, que ce côté ne vous apparaît pas du tout comme pouvant compromettre son image de virilité, évidemment le fait qu’il ne fasse aucune attention à sa personne va vite devenir insupportable. Si vous préférez le côté brut, un peu sauvage, propre mais sans plus, pas de souci. Après tout, il en faut pour tous les goûts ! N’oubliez jamais que le mâle a également un excellent potentiel d’évolution et d’adaptation. Par amour, il est même capable de faire de très grands progrès ! Vous pouvez donc l’amener à changer quelques-unes de ses habitudes. C’est aussi l’occasion de se demander si nous-mêmes sommes toujours au top concernant ces « détails ». Le problème étant que nous, pauvres femmes, avons un bien grand nombre de détails dont nous devons nous préoccuper  : épilation, maquillage, cellulite, etc. Votre chéri ayant souvent l’œil acéré, il n’y a donc pas de raison pour ne pas lui rendre la monnaie de sa pièce ! n A.F.
BIEN-ÊTRE NUTRITION Le plein de légumes secs ! Vous entendez souvent les nutritionnistes conseiller aux sportifs de consommer une grande quantité de « sucres lents ». De même, dans le cadre de régimes, les « sucres lents » sont souvent préférés aux « sucres rapides ». Or, il existe différentes catégories de sucres lents. Si les pâtes, le riz et les pommes de terre sont à prescrire à ceux qui ont une importante activité physique, attention à leur consommation excessive dans le cadre d’un régime hypocalorique. Mieux vaut alors privilégier les légumes secs et légumineuses. Jusqu’à présent, les glucides étaient généralement classés en deux groupes  : • Les glucides simples, formés d'une ou deux molécules (glucose, fructose, saccharose), par exemple le morceau de sucre dans votre café du matin. Ces sucres sont a priori considérés comme « rapides », c’està-dire capables de dégager une énergie immédiatement exploitable.• Les glucides complexes, contenant de l’amidon et composés de longues chaînes de molécules. Par exemple ceux présents dans les pommes de terre ou les céréales. Considérés comme des « sucres lents », ils sont censés libérer progressivement leur énergie après le repas, et permettre un effort continu. ✔ L’index glycémique en question Aujourd'hui, les nutritionnistes ont abandonné cette équivalence trompeuse au profit de la notion d’index glycémique. Cet indice mesure la hausse du taux de glucose dans le sang (glycémie), et sa vitesse d’évolution. Un sucre qui fait monter rapidement l’index glycémique sera donc considéré comme « rapide ». Or, l'index glycémique d'un glucide ne dépend pas obligatoirement du nombre de molécules qui compose le sucre. Glucide complexe ne rime donc pas forcément avec sucre lent… ✔ Les vrais « sucres lents » existent Ce sont les légumes secs. Ils se digèrent lentement et ne contiennent pas plus de sucre que les féculents qui en contiennent environ 20% :. Fèves 8%. Flageolets 12%. Lentilles 14%. Haricots rouges 15%. Haricots blancs 18%. Pois cassés 20%. Pois chiches 20% Ils se digèrent lentement, car ils ont une structure chimique particulière et contiennent d'autres nutriments qui ralentissent leur digestion. Ils sont donc vivement conseillés et peuvent utilement remplacer les pommes de terre, les pâtes, le riz, le blé, le maïs, la semoule... sous réserve qu'ils ne soient pas dans un plat trop gras comme le cassoulet à la graisse d'oie, les lentilles au lard... Les légumes secs font partie de la famille des légumineuses. Ils se réhydratent à la cuisson et retrouvent alors toute leur fraîcheur. C’est une source précieuse de protéines, sans cholestérol, pratiquement dépourvue de graisses, de fibres alimentaires, d’hydrates de carbone, de calcium et de fer. La richesse des légumes secs en protéines les classe en tête de liste des sources de protéines végétales (jusqu'à 20%). Riches en amidon, ils contiennent des glucides qui se distinguent par une libération très lente du glucose dans le sang, d'où un très bon « index glycémique ». Les fibres qu’ils contiennent sont des fibres solubles, plus digestes. Si vous vous mettez au régime, retenez que les légumineuses seront bien meilleures pour votre silhouette et votre santé que les autres sucres dits « lents » que sont les pâtes, le riz et les pommes de terre. Prenez l’habitude de les consommer le midi plutôt que le soir, de les mélanger à des légumes verts et de les proposer en accompagnement d’une viande blanche non grasse ou d’un poisson. n E.A. Mai-Juin-Juillet 2012 - 103 Beauté naturelle - 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 1Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 2-3Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 4-5Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 6-7Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 8-9Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 10-11Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 12-13Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 14-15Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 16-17Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 18-19Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 20-21Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 22-23Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 24-25Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 26-27Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 28-29Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 30-31Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 32-33Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 34-35Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 36-37Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 38-39Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 40-41Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 42-43Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 44-45Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 46-47Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 48-49Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 50-51Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 52-53Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 54-55Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 56-57Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 58-59Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 60-61Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 62-63Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 64-65Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 66-67Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 68-69Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 70-71Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 72-73Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 74-75Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 76-77Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 78-79Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 80-81Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 82-83Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 84-85Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 86-87Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 88-89Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 90-91Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 92-93Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 94-95Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 96-97Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 98-99Beauté Naturelle numéro 1 déc 14/jan 2015 Page 100