Bamboo Mag n°67 mar/avr 2020
Bamboo Mag n°67 mar/avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°67 de mar/avr 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Bamboo Édition

  • Format : (215 x 285) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 36,4 Mo

  • Dans ce numéro : les artilleuses, explosif !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
LE COL DE PY Plus qu’une ascension, un croisement de vies C’est un drôle de titre. Un titre qui ne donne pas beaucoup de clefs sur ce que cet album peut bien raconter. On y entrevoit à peine la profonde humanité et la véracité qu’il y a dans cette histoire de transmission entre une vie qui s’éteint et une vie qui peine à s’allumer. Le Col de Py, c’est l’histoire du petit Louis, de son mauvais cœur, et de son grand-père qui met toute l’énergie que lui laisse son cancer pour qu’il survive. Mais vu l’âge de l’enfant, l’important est de gagner du temps avant une intervention qui peut s’avérer fatale… Ces longs moments d’attente se transforment en mois d’échanges, de jeux, de tendresse, d’émotion et d’amour entre Louis et Pablo, qui resteront à jamais gravés dans leur vie. Le Col de Py, c’est aussi l’histoire de Camille et Bastien, les parents qui se préparaient à la joie et au bonheur, mais qui se retrouvent face à l’incompréhension, comme toutes les familles confrontées à la froideur du milieu médical quand la maladie est implacable. Le Col de Py est finalement un bon titre, parce que l’auteur Espé n’a pas inventé cette histoire, il l’a simplement racontée…
bienvenue, notre beau petit louis ! © A. Moreau pour Bamboo Édition Rencontre avec Espé Le Col de Py est un récit intimiste tiré de votre propre histoire, comment met-on sur papier un sujet si sensible ? Il n’y a pas de méthode type pour ce genre de récit. Quand on a un besoin viscéral de raconter un moment de sa propre vie, à sa façon, il faut se lancer. J’ai tourné autour de cette histoire plusieurs mois, plusieurs années même, et à un moment donné, tout s’est structuré. J’ai écrit le scénario en quelques jours et les premiers dessins sont apparus dans mon esprit, puis sur le papier. Aviez-vous besoin de raconter cette partie de votre vie pour mieux la comprendre, l’accepter, la digérer ? J’avais surtout envie que cette histoire ne se volatilise pas, qu’elle reste, qu’elle devienne quasi éternelle. J’ai travaillé à partir de faits réels en gardant la particularité de nos vies à ce moment-là. Il y a l’annonce d’une grave malformation cardiaque à la naissance de notre fils, qui nous a terrassés, puis notre parcours du combattant épaulé par un homme incroyable. On ne ressort pas indemne de la lecture de votre album. Je n’ai pas pensé aux lecteurs en racontant cette histoire. J’ai surtout pensé à moi et à mes proches. Un peu égoïstement peut-être. Comme si je léguais cette histoire à mes enfants, comme si je leur disais dans le creux de l’oreille : « Voilà, c’est une partie de notre histoire, de nos vies... » Même si 69 C’est l’histoire d’une transmission au milieu du chaos.“ certaines parties sont romancées, même si j’ai changé des noms, des prénoms, des lieux ou raccourci certaines choses vécues, cette histoire est largement inspirée d’un moment très particulier de nos vies. Je pense que certains lecteurs se reconnaîtront dans ce parcours de vie, même s’il nous est propre. C’est l’histoire d’une transmission au milieu du chaos. C’est un hommage à un homme merveilleux et à une famille aimante. Un mot sur le choix du titre qui est assez énigmatique ? Ce que je raconte s’est réellement passé au col de Py. Cette histoire de transmission se termine en haut de ce petit col des Pyrénées, en Ariège. Avant de savoir exactement comment raconter tout ça, je savais que la dernière séquence se passerait au col de Py... Le Col de Py Histoire complète, de Espé, Sortie en avril 104 pages, 17,90 e



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 1Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 2-3Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 4-5Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 6-7Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 8-9Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 10-11Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 12-13Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 14-15Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 16-17Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 18-19Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 20-21Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 22-23Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 24-25Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 26-27Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 28-29Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 30-31Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 32-33Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 34-35Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 36-37Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 38-39Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 40-41Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 42-43Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 44-45Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 46-47Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 48-49Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 50-51Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 52-53Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 54-55Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 56-57Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 58-59Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 60-61Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 62-63Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 64-65Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 66-67Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 68-69Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 70-71Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 72-73Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 74-75Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 76-77Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 78-79Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 80-81Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 82-83Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 84