Bamboo Mag n°67 mar/avr 2020
Bamboo Mag n°67 mar/avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°67 de mar/avr 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Bamboo Édition

  • Format : (215 x 285) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 36,4 Mo

  • Dans ce numéro : les artilleuses, explosif !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
.../... À part Peyo, quels auteurs t’ont impressionné ? Comme tout le monde, j’admire ce génie qu’était André Franquin. Je connaissais son Gaston Lagaffe, mais j’ai d’abord lu Les aventures de Spirou signées par Tome et Janry, avant de découvrir le Spirou de Franquin. Parmi les auteurs contemporains, j’adore Tebo ou Bouzard. Comment trouves-tu tes idées de scénarios ? On me pose souvent la question dans des ateliers BD… Je n’ai pas vraiment de technique, mais j’ai besoin de me vider la tête avant de commencer à travailler. Il me faut un certain temps de « glandouillage » pour que mon cerveau se mette en route ! Je peux passer une heure à me balader sur Internet ou à lire avant de m’y mettre. Et une fois que j’ai vidé mon esprit, les idées peuvent venir ! Je commence toujours par la fin, c’est-à-dire par la chute du gag. Ensuite, je remonte jusqu’au début de l’histoire. Tu es à la fois scénariste et dessinateur ? Je consacre 80 % de mon temps à l’écriture de scénarios, mais je continue à dessiner pour la presse. J’illustre des articles et des jeux dans Le Journal de Mickey, et je suis l’un des animateurs de Spirou. Écrire un scénario, c’est plus rapide que de le dessiner… C’est vrai, mais c’est aussi plus stressant ! Quand un dessinateur travaille avec un scénariste, il peut s’appuyer sur son scénario. Le scénariste, lui, doit lancer l’histoire ou trouver les gags. Et il se sent responsable, en quelque sorte, du dessinateur : il faut toujours trouver des idées pour que celui-ci ait quelque chose à dessiner. À quoi ressemble une journée de Sti ? Pendant longtemps, ma journée de travail se déroulait… la nuit ! C’est une période propice pour trouver des idées, mais on finit par se couper de sa famille et de ses amis, car ils n’ont pas le même rythme. Aujourd’hui, je fonctionne de manière classique : je me mets au travail quand les enfants partent à l’école et j’arrête vers 19 heures. Mes journées sont assez longues. Je ne fais pas qu’écrire et dessiner, je passe aussi du temps à chercher des idées. Parfois, on peut avoir l’impression que je ne fais rien, mais je suis en train de travailler dur dans ma tête ! Quel conseil donnerais-tu à un enfant qui rêve de se lancer dans la bande dessinée ? Je l’inciterais à suivre les cours d’une école de dessin ou d’animation. Cela peut l’aider à trouver des boulots dans la pub ou dans la communication, entre deux projets ou dans les périodes difficiles. D’ailleurs, je connais plusieurs dessinateurs de BD qui réalisent des travaux publicitaires pour arrondir leurs fins de mois. Depuis que tu es devenu un professionnel de la BD, tu en lis toujours autant ? Ah non, beaucoup moins ! Quand je travaillais dans l’informatique, je lisais 200 albums par an… J’avais une bibliothèque de folie ! Aujourd’hui, si j’en lis 20 par an, c’est le maximum. À la fois par manque de temps et parce que je crains toujours d’être influencé. Il m’est arrivé de trouver un gag avant de m’apercevoir que je l’avais déjà lu dans l’album d’un autre auteur…
© Bamboo Édition « Parfois, on peut avoir l’impression que je ne fais rien, mais je suis en train de travailler dur dans ma tête !» Pourquoi as-tu choisi le registre du gag et pas celui du récit complet ? Ce n’est pas le même métier ! La mécanique de narration n’est pas du tout la même. J’imagine que j’essaierai un jour d’écrire un récit complet en 48 pages, mais je n’en ai pas envie pour l’instant. Tu as repris la série à succès de Bamboo, Les Footmaniacs, et tu participes aux scénarios des Profs… Ce n’est pas trop stressant ? Quand on me l’a proposé, j’ai dit « Oui » tout de suite ! C’est un autre genre de défi, et c’est justement ce qui m’intéressait. Il faut réussir à se fondre dans le moule d’une série existante, tout en apportant sa petite touche personnelle. Il s’agit moins de créer un nouvel univers que d’essayer de le renouveler. À l’inverse, des séries comme Photo de famille (recomposée) ou Les Runners sont 100 % personnelles… Dans Photo de famille (recomposée), je m’inspire d’une situation que j’ai vécue, même si certains gags sont romancés. Idem pour Les Runners : pendant longtemps, j’ai pratiqué la course à pied. J’ai couru des marathons, un 100 kilomètres, des ultra-trails… Dans les deux cas, le but est d’amener le lecteur à se dire que les histoires sentent le vécu ! Tu ne connais jamais l’angoisse de la page blanche ? J’écris toujours plusieurs séries en même temps. Comme ça, si je suis à sec sur l’une d’elles, il me reste les autres… Il est plus facile pour un scénariste que pour un dessinateur d’avoir plusieurs cordes à son arc. Un dessinateur ne peut travailler que sur une série par an, éventuellement deux, mais au-delà, cela devient difficile en raison du temps de réalisation d’un album. Si l’on te proposait de reprendre ton ancien métier avec un salaire énorme, que ferais-tu ? Je refuserais ! Auteur de BD n’est pas un métier facile, mais j’ai la chance d’en vivre et j’ai pu rencontrer des auteurs que je lisais quand j’étais môme, comme Bercovici, Cauvin ou Luc Cromheecke. Je travaille beaucoup, mais j’adore ça ! Même en vacances, je note des idées et je réfléchis à des scénarios. Prendre du plaisir dans son travail, c’est le plus important… 11 REPÈRES BIO 1974 Il voit le jour à Lille 2008 Les Rabbit (scénario et dessin) 2009 Michel chien fidèle (dessin : Mic) 2010 Il se consacre à plein temps à la BD 2011 La Ferme ! 2013 Ze Jacky Touch (dessin : Pau) 2014 L’Île carrément perdue (dessin : Cromheecke) 2016 - Mes premières fois (dessin : Juan) - Les Tuniques bleues, des histoires courtes par… (dessin : Goulet) 2018 - Les Seignors, avec Richez (co-scénariste) et Juan (dessin) - Gai-Luron est complètement 2.0 (dessin Amouriq) - Les Inventions à la con - Il reprend Les Profs en collaboration avec Erroc et Léturgie 2019 Les Runners (dessin : Buche) 2020 Photo de famille recomposée (dessin : Armelle)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 1Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 2-3Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 4-5Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 6-7Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 8-9Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 10-11Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 12-13Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 14-15Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 16-17Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 18-19Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 20-21Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 22-23Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 24-25Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 26-27Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 28-29Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 30-31Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 32-33Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 34-35Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 36-37Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 38-39Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 40-41Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 42-43Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 44-45Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 46-47Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 48-49Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 50-51Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 52-53Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 54-55Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 56-57Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 58-59Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 60-61Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 62-63Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 64-65Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 66-67Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 68-69Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 70-71Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 72-73Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 74-75Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 76-77Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 78-79Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 80-81Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 82-83Bamboo Mag numéro 67 mar/avr 2020 Page 84