Aviation Civile n°386 avr/mai 2019
Aviation Civile n°386 avr/mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°386 de avr/mai 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Babel

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : le transport aérien internatinal se met au vert.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
DÉJÀ DEMAIN #386 Avril 2019 36 l'essentiel Équipement radio 8,33 kHz  : quelles modalités pour l’aviation légère ? À partir de 2021, les aéronefs qui évoluent dans une portion d’espace aérien où la radio est obligatoire devront être équipés d’une radio capable d’utiliser l’espacement entre canaux de 8,33 kHz. - Par Germain Chambost Pourquoi une obligation d’emport d’un équipement radio à espacement de fréquences de 8,33 kHz ? Le remplacement de l’espacement entre canaux de 25 kHz par celui de 8,33 kHz permet de disposer de trois fois plus de fréquences dans la bande VHF utilisée par l’aviation et d’augmenter ainsi la capacité de gestion du trafic aérien dans l’Union européenne. De nouvelles fréquences peuvent alors être allouées lors de la création d’espaces aériens. L’introduction de cet espacement nécessite toutefois de changer les radios des aéronefs. L’obligation d’emport des radios 8,33 kHz, introduite progressivement depuis 2008 dans l’espace aérien européen, s’applique maintenant à l’aviation générale. Richard METZGER/DGAC - STAC Comment cette obligation s’appliquet-elle à l’aviation légère ? La plupart des fréquences des organismes de contrôle d’approche et d’aérodrome de la DSNA seront converties dans l’espacement 8,33 kHz avant le 1er juillet 2019 ; celles utilisées pour rendre les services d’information de vol d’aérodrome, à partir du 1er janvier 2021. Les aéronefs non équipés pourront continuer à voler dans les espaces aériens non contrôlés jusqu’en 2021. Au-delà, s’ils évoluent dans une portion d’espace aérien où la radio est obligatoire, ils devront être équipés d’une radio capable d’utiliser l’espacement entre canaux de 8,33 kHz. « L’espacement entre canaux de 8,33 kHz permet d’augmenter la capacité de gestion du trafic aérien. » CHRISTOPHE MEYER, CHARGÉ DE LA RÉGLEMENTATION DE LA CIRCULATION AÉRIENNE AU BUREAU DE LA RÉGLEMENTATION DE LA NAVIGATION AÉRIENNE ET DE L’ESPACE AÉRIEN À LA DTA. Comment l’aviation légère pourra-t-elle bénéficier de l’aide financière de l’Union européenne ? Pour aider l’aviation générale à s’équiper, la France a obtenu une subvention de 7,9 millions d’euros de l’agence européenne Inea. Un portail Internet permettra au cours du 1er semestre 2019 de déposer les demandes de subvention auprès de la DGAC. Seuls les coûts pour remplacer une radio 25 kHz par une 8,33 kHz dont la licence de station d’aéronef (LSA) aura été délivrée entre le 13 mars 2018 et le 31 décembre 2020 seront éligibles. La subvention pourra représenter jusqu’à 20% du montant total des coûts d’achat et d’installation de l’équipement et d’obtention de la LSA, dans la limite d’un plafond en fonction de la catégorie de l’aéronef et du type de radio.
Mada Movie découverte A Tree for You  : un arbre pour la planète Planter des arbres et agir pour la planète  : c’est la mission de l’association A Tree for You dont Air France, la DGAC et Voies navigables de France (VNF) sont membres fondateurs. Gros plan sur une association qui lutte concrètement contre le changement climatique. - Par Béatrice Courtois Région du lac Itasy, à Madagascar, où il est prévu de planter 108 000 arbres. Identifier des projets de plantation forestière en France et à l’étranger, les sélectionner méthodiquement, et proposer au grand public d’acheter un ou plusieurs arbres. C’est, en résumé, le principe de fonctionnement de l’association A Tree for You. « Nous choisissons les opérateurs de terrain aidés d’un conseil scientifique d’experts, précise André-Jean Guérin, président de l’association. Chaque projet doit répondre à plusieurs critères  : générer une capture carbone, contribuer à la biodiversité et au cycle de l’eau, enrichir les sols, présenter un intérêt pour les populations locales et offrir une garantie de suivi. » Un fonctionnement rigoureux et une action efficace qui ont séduit Air France et la DGAC, soucieuses d’agir concrètement sur les émissions de CO 2 des aéronefs, au-delà des compensations réglementaires européennes ou celles de l’accord mondial Corsia (lire p.12-21). Si l’aviation ne représente que 2% des émissions de CO 2 dans le monde, les acteurs de l’aéronautique souhaitent en effet contribuer activement, par différents moyens, à lutter contre le réchauffement de la planète et à sensibiliser les voyageurs à cet enjeu majeur. « Dans le cadre de notre politique environnementale, le sujet de la reforestation nous tient vraiment à cœur, explique Nathalie Simmenauer, directrice de l’environnement et du développement durable chez Air France. Nous sommes déjà bien impliqués dans un mécénat à Madagascar et nous avons voulu aller plus loin avec cet engagement auprès de l’association A Tree for You. » COMMUNICATION ET PROPOSITION DE DON Aller plus loin mais comment ? En participant bientôt au programme Trip and Tree, créé par l’association, qui permet aux voyageurs de faire un don à l’occasion d’un voyage. Air France y a consacré une campagne de FLORILÈGE DE PROJETS FINANCÉS PAR A TREE FOR YOU agroforesterie chez un paysan boulanger dans le Gers plantation d’aulnes glutineux et de robiniers dans le Tarnagroforesterie et foresterie dans la vallée du fleuve Zio, au Togo agroforesterie et foresterie près du lac Itasy, à Madagascar plantation d’arbres de valeur pour protéger la forêt primaire en Équateur plantation d’une ancienne variété de cacao au Togo communication en septembre dernier. « Les voyageurs d’Air France ont reçu un courriel les invitant à contribuer à réduire leur empreinte carbone en finançant un arbre par le biais de l’association A Tree for You », explique André-Jean Guérin. « Les donateurs ont pu ainsi financer la plantation de plus de 20 000 arbres, et notre panel de donateurs a été multiplié par 10 ! » ajoute Joëlle Touré, déléguée générale de l’association. Forte de ce succès, Air France proposera à ses clients de faire un don pour planter des arbres et de rejoindre la communauté d’éco-voyageurs Trip and Tree lors de l’achat d’un billet. Une façon très concrète de réduire l’impact de son vol. « Ce programme, qui sera déployé progressivement par marchés tout au long de l’année 2019, sera opérationnel sur le marché français cet été », précise Nathalie Simmenauer. Pour en savoir plus  : www.atreeforyou.org #386 Avril 2019 37 DÉCOUVERTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :