Aviation Civile n°385 oct 18 à mar 2019
Aviation Civile n°385 oct 18 à mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°385 de oct 18 à mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Babel

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : les aéroports, sanctuaires de la biodiversité !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
#385 Décembre 2018 12 TEMPS FORT temps fort LES AÉROPORTS, SANCTUAIRES DE LA BIODIVERSITÉ Longtemps jugée peu compatible avec la sécurité aéroportuaire, la biodiversité présente sur les plateformes françaises est davantage considérée aujourd’hui comme une alliée dans la lutte contre le risque animalier. - Par Henri Cormier
R.Seitre/HOP ! Biodiversité O n parle à son propos de « sixième extinction massive », une extinction accélérée dont l’homme est responsable et qui intervient 65 millions d’années après la disparition des dinosaures. Avec un rythme actuel de disparition des espèces cent fois plus élevé que le taux naturel d’extinction, l’érosion de la biodiversité est telle que la moitié des espèces vivantes pourraient disparaître d’ici à un siècle. Or, explique Gilles Boeuf, président du conseil scientifique de l’agence française pour la biodiversité et membre du comité scientifique de HOP ! Biodiversité, cette biodiversité fait partie intégrante de l’homme, et « si on laisse partir ce vivant, nous partirons avec ». Avec leurs espaces naturels ou semi-naturels, les quelque 450 aéroports de la métropole peuvent aujourd’hui apporter leur pierre à la lutte pour la préservation de cette biodiversité. À condition toutefois de changer de paradigme et d’adapter de nouvelles pratiques permettant de concilier la valorisation de la biodiversité et la sécurité de l’activité aérienne sur l’aéroport. Un changement de culture qu’accompagnent, chacun à sa manière, la DGAC, les aéroports et le Muséum national d’Histoire naturelle au sein de l’association HOP ! Biodiversité, qui a pour but d’identifier, protéger et valoriser la biodiversité présente sur les prairies aéroportuaires. 335 km 2 C’EST LA SUPERFICIE DE PRAIRIE QUE REPRÉSENTE L’ENSEMBLE DES AÉROPORTS MÉTROPOLITAINS, SOIT L’ÉQUIVALENT D’UN GRAND PARC NATUREL. (Source R. Seitre/HOP ! Biodiversité) Il s’agit d’intégrer la biodiversité des plateformes à une gestion qui soit plus utile pour le transport aérien comme pour les territoires. Une gestion qui pourrait permettre d’obtenir des gains sur le plan financier et sur le plan environnemental." ROLAND SEITRE, docteur vétérinaire et directeur de HOP ! Biodiversité #385 Décembre 2018 13 TEMPS FORT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :