Aviation Civile n°375 jan/fév/mar 2016
Aviation Civile n°375 jan/fév/mar 2016
  • Prix facial : 3,05 €

  • Parution : n°375 de jan/fév/mar 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Babel

  • Format : (200 x 267) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,1 Mo

  • Dans ce numéro : vers un nouveau cadre réglementaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 INNOVATION Vers les cockpits du futur Le projet IODe 1 illustre parfaitement les ambitions de l’ENAC en matière de développement d’interfaces homme-machine innovantes, destinées à équiper les prochaines générations de cockpit. Son aboutissement, au printemps dernier, a permis de valider un processus de maquettage numérique, rapide et démonstratif. « IODe n’est pas en soi un projet de cockpit du futur », annonce d’emblée Stéphane Chatty, chef du laboratoire d’informatique interactive de l’ENAC (École nationale de l’aviation civile), afin d’éviter toute confusion. Il s’agit en effet d’un nouvel outil de prototypage numérique dédié non aux pilotes, mais aux ingénieurs développant les cockpits du futur et devant y intégrer de nouvelles technologies. « L’objectif est de donner aux concepteurs une palette de méthodes et d’outils logiciels, facilement utilisables, permettant de maquetter rapidement de nouveaux concepts d’interface homme-machine pour les cockpits », explique Stéphane Chatty. Sorte de chaînon manquant entre le « projet papier » et le simulateur expérimental, la plate-forme de maquettage que constitue IODe permettra d’explorer de nouveaux concepts d’affichage de paramètres de vol (« Il s’agit de redonner un pouvoir de créativité aux ingénieurs face aux systèmes complexes, grâce à une nouvelle génération d’outils et de méthodes. » Stéphane Chatty/chef du laboraTOire d’informatique interactive de l’ENAC Aviation Civile magazine n°375 Janvier 2016 Crédit photo  : ENAC ou de nouveaux types de commandes, par exemple le suivi du regard 2. Ceux-ci seront testés selon des scénarios opérationnels. IODe sera ainsi source de progrès et d’avancées technologiques au travers de maquettes successives. Une équipe multidisciplinaire IODe constitue en fait l’un des lots du projet plus large de démonstration technologique FENICS, lancé en février 2012 dans le cadre du programme Investissements d’avenir dédié à l’aéronautique et lié à la thématique du cockpit du futur. « Ces projets permettent aux grands acteurs nationaux de s’entourer de PME et de laboratoires », souligne Stéphane Chatty. Ils se déroulent sur des thèmes définis par le CORAC 3 et sont financés par l’État avec des fonds gérés par la DGAC. L’ENAC a ainsi travaillé pendant deux ans sur IODe avec trois partenaires  : Airbus, représentant l’utilisateur final ; les sociétés Intactile Design et Ingenuity i/o, respectivement « designer du numérique » et start-up spécialisée dans la création et la réalisation d’environnements interactifs innovants. La présence de ces deux dernières entreprises matérialisait la volonté d’intégrer des designers dans les nouveaux procédés d’ingénierie. « L’ENAC ne participait pas elle-même en tant que concepteur de cockpit, mais apportait ses outils et son expérience techno logique, notamment issus du contrôle aérien, qui pose le même type de problématique », précise Stéphane Chatty. PAR Régis Noyé 1. Interactive Open Deck. 2. Également appelée eye-tracking, cette commande consiste en des caméras qui analysent l’orientation des yeux, ce qui permet d’afficher des informations et d’être sûr qu’elles seront vues. 3. Conseil pour la recherche aéronautique civile. (_Un pôLE de recherche EUROPéen L’ENAC développe depuis 2005 un pôle de recherche aujourd’hui reconnu au niveau européen. Regroupant 80 chercheurs et quelque 45 doctorants, il est organisé en quatre laboratoires, représentant de grandes thématiques du transport aérien  : – l’informatique interactive (LII) ; – la modélisation, l’optimisation et le contrôle des systèmes (MAIAA) ; – la navigation par satellite et les communications (TELECOM) ; – l’économie et l’économétrie (LEEA). Le pôle est piloté par un conseil de la recherche, validant les orientations stratégiques, et, à plus court terme, par un comité scientifique, assurant un suivi mensuel des activités. Six programmes transverses, réunissant les laboratoires, ont pour thèmes  : les drones, les interfaces homme-machine, le développement durable, les opérations de l’aviation générale et des hélicoptères, l’ATM (Air Traffic Management) et les opérations aéroportuaires et, très prochainement, la sécurité du transport aérien.
TALENTs Pour en savoir plus sur le laboratoire de test des équipements de détection des explosifs artisanaux. Crédit photo  : S. Le CLezio. Lynda Ferez, chef du laboratoire national de test des équipements de détection des explosifs artisanaux « Ce laboratoire EST un projet ambitieux et passionnant » C’est avec un doctorat de chimie en poche que Lynda Ferez a intégré les rangs de la DGAC en décembre 2013. Sa mission ? Travailler au projet de laboratoire de test des équipements de détection des explosifs artisanaux, dont elle prendra la direction dès sa mise en service, au premier semestre 2016. « Les terroristes utilisent de plus en plus d’explosifs artisanaux, explique-t-elle, car le processus de fabrication reste simple et les produits sont facilement accessibles. L’activité de certification des équipements de détection, pour la sûreté du transport aérien, exige donc de disposer de ces explosifs pour évaluer la performance des équipements. C’est la raison pour laquelle la DGAC va se doter de ce laboratoire. » Au sein du Service technique de l’aviation civile (STAC) à Biscarrosse, la nouvelle structure fonctionnera avec deux agents spécialement formés et encadrés par Lynda Ferez. D’abord dédié aux explosifs liquides, le laboratoire devrait ensuite s’intéresser aux explosifs solides. « C’est une mission qui me ravit, car il s’agit d’un projet ambitieux, et dans mon cœur de métier », enchaîne la chimiste, qui, pour l’heure, suit les travaux de construction du laboratoire et est en charge des marchés relatifs aux équipements d’analyse et de mesure, aux fournitures et matériels de laboratoire ainsi qu’au mobilier. Par Béatrice Courtois



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :