Aviation Civile n°374 oct/nov/déc 2015
Aviation Civile n°374 oct/nov/déc 2015
  • Prix facial : 3,05 €

  • Parution : n°374 de oct/nov/déc 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Babel

  • Format : (200 x 267) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : les compagnies aérienne française face à la mondialisation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Crédit photo  : FFA/L. Menoux/F. Chillou/enpleinair.fr 06 Tour d’horizon Par Béatrice Courtois COP21 Pour un accORd univeRSel sur le climAT _La France va accueillir et présider la 21 e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11), aussi appelée « Paris 2015 », du 30 novembre au 11 décembre 2015 sur l’aéroport du Bourget. C’est une échéance cruciale, puisqu’elle doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C. La France va donc jouer un rôle de premier ordre sur le plan international, pour rapprocher les points de vue et faciliter la recherche d’un consensus au sein des Nations unies et aussi au sein de l’Union européenne, qui occupe une place importante dans les négociations sur le climat. La Conférence des parties (COP), Aviation Civile magazine n°374 Octobre 2015 composée de tous les États « parties », est l’organe suprême de la Convention-cadre. Elle se réunit chaque année lors de conférences mondiales où sont prises des décisions, à l’unanimité ou par consensus, pour respecter les objectifs de lutte contre les changements climatiques. En tant que pays hôte de la COP21, « la France a une responsabilité particulière. Nous devons être exemplaires pour entraîner les autres pays, pour qu’ils s’engagent ensemble contre le dérèglement climatique. Nous devons prouver qu’il est possible d’agir efficacement, de changer notre modèle énergétique. C’est pour cela que la France a adopté la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte », a déclaré Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. Voltige aérienne la France champiONNe du mONde _La 28 e édition du championnat du monde de voltige aérienne, qui s’est tenu à Châteauroux du 20 au 29 août 2015, a consacré les pilotes français. Toutes les médailles d’or ont été remportées par des Français. L’équipe tricolore conserve ainsi son titre de championne du monde, obtenu pour la première fois en octobre 2013. Aude Lemordant, déjà lauréate en 2013, garde son titre en individuel. Alexandre Orlowski remporte le titre chez les hommes. Tous deux, avec Franck Rallet, ont permis à la France de rester la meilleure équipe du monde. Alain Vidalies a félicité ces pilotes d’exception en saluant leur constance et leurs qualités remarquables.
lards d'humains. nète obilisés pour at ! P21 6 330 avions C’est le nombre d’avions dont la Chine aura besoin d’ici 2034, assure Boeing, soit une nette hausse par rapport aux prévisions annoncées. 68 018 vols ont été contrôlés dans la semaine du 20 au 26 juillet 2015 par la DGAC. Un record hebdomadaire historique en matière de trafic aérien./MM, Recherche et Développement Coup de pouce de l’ÉTAT au PROgRAmme « cockpit du futur » _55 millions  : c’est le montant que le gouvernement s’est engagé à consacrer au développement d’une nouvelle génération de cockpits pour avions et hélicoptères. Une enveloppe qui servira au programme « Cockpit du futur » lancé par le Conseil pour la recherche aéronautique civile (Corac), dont Guillaume Faury, président-directeur général d’Airbus Helicopters, vient de prendre Carburants renouvelables L’ÉTAT mise sur le biokÉROSène _La ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Ségolène Royal, a annoncé, au Salon du Bourget, le lancement d’une mission destinée à développer une filière française de biokérosène. Menée en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, cette mission doit rendre son rapport à la fin de l’année. Objectif  : mettre en place des outils d’incitation pour introduire et généraliser progressivement les carburants renouvelables dans l’aéronautique. La solution retenue devra être la gouvernance pour deux ans. Le gouvernement a également annoncé son soutien au développement du nouvel hélicoptère lourd d’Airbus Helicopters, « via des avances remboursables », a précisé le secrétaire d’État chargé des Transports, Alain Vidalies. D’autre part, la filiale du groupe Airbus a officialisé au Bourget le lancement de son programme « X6 », futur appareil de transport civil et parapublic. « respectueuse de l’environnement, avec des procédés non consommateurs de terres dédiées à l’alimentation » et basée sur un modèle économique qui « ne déstabilise pas les équilibres financiers du transport aérien », a indiqué la ministre. Les avionneurs et les compagnies aériennes se sont déjà engagés pour le développement des biocarburants pour l’aéronautique comme le Gifas ou Air France, dont l’iniative Lab’Line for the future se termine en octobre 2015. Aviation Civile magazine n°374 Octobre 2015 07 Crédit photo  : B.Suard/MEDDE-Meltr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :