Avant-Première n°56 aoû/sep/oct 2011
Avant-Première n°56 aoû/sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56 de aoû/sep/oct 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Média Participations

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 13,7 Mo

  • Dans ce numéro : Le Protocole Pélican.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Under T. 2/2 > Goliath Bec & Raffaele Le Lombard 56 pages – 13,95 e À paraître le 28 octobre À lire si vous avez aimé... Re Mind, Alcante & Mutti, Dargaud Sarah, Bec & Raffaele, Dupuis 18 Avant-Première/page Horreur ! Under Sous terre, personne ne vous entendra crier… Après une bavure, le lieutenant Wilson Jericho a été réaffecté à la Sewer Police, qui patrouille au sein du gigantesque réseau d’égouts de Megalopol et veille à la bonne tenue sanitaire de ce dédale. Les entrailles de la cité sont peuplées de marginaux armés jusqu’aux dents, de sauriens géants, et surtout des terribles white ladies, ces araignées venues du désert irakien qui ont muté en s’adaptant à la vie au cœur de cet enfer. « Le récit de Christophe Bec et Stefano Raffaele jongle à la fois avec nos angoisses collectives et nos cauchemars intimes » Pendant que le maire de Megalopol incite Wilson Jericho à nettoyer la zone en échange d’une réinsertion en surface dans la police de la ville et d’une mallette de lingots d’or pour faire bonne mesure, la jeune scientifique Sandra Yeatman, décide contre l’avis de Jericho, de retourner seule dans les égouts afin de prélever des spécimens intéressants. Mais d’insondables horreurs les attendent dans les tunnels sinistres des zones 51 et 53. L’idylle naissante entre Wilson et Sandra a-telle une chance d’y survivre ? Le deuxième tome de ce thriller horrifique conclue la série en n’épargnant les nerfs du lecteur à aucun moment, à l’instar des meilleurs films de John Carpenter. Intelligent dans la construction de son univers riche en métaphores, le récit de Christophe Bec et Stefano Raffaele jongle à la fois avec nos angoisses collectives et nos cauchemars intimes, mêlant légendes urbaines et réalités scientifiques dans d’impressionnants décors suintant tour à tour la claustrophobie et la démesure. Si l’Enfer existe, il se situe dans la zone 53 des égouts de Megalopol. Juste en dessous…/Benjamin Marie



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :