Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-5 de jan/fév/mar 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : étudier la poussière stellaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Fait vécu – 1 Je me souviens d’un soir d’été où j’ai demandé à mes parents la permission de me coucher tard afin d’admirer les constellations d’automne, qui illustrent le mythe de Persée : Cassiopée, Céphée, Pégase, Andromède… J’espérais également voir la Baleine, si elle était assez haute au-dessus de l’horizon ; elle fait partie du mythe, puisqu’elle représente le monstre marin Cetus qui allait dévorer Andromède. Donc vers 23h, je m’habille chaudement et je sors pour habituer mes yeux à l’obscurité. Cassiopée est très visible et, en dessous, je reconnais facilement le grand carré de Pégase. Je prends le coin gauche du carré et je compte 1, 2, 3 pour les étoiles d’Andromède ; puis c’est Persée… Mais ça ne marche pas, je suis perdu ! Qu’est-ce qui se passe ? Je recommence : Cassiopée est bien là, avec son W ; alors le carré de Pégase devrait être à droite… Le voici, c’est vraiment un carré. Alors Andromède est à gauche, sous Cassiopée, puis Persée avec ses deux étoiles… Non ! Je ne l’ai pas. Je commence à être inquiet… « Mais qu’est-ce qui m’arrive ? Je perds la mémoire ? Pourtant, je les connais bien, ces étoiles… Recommençons ! » Après trois ou quatre essais, je réalise qu’il y a quelque chose d’anormal dans le ciel, puis la lumière se fait soudainement : « Algoool ! » Elle n’est pas là ; à sa place, deux petites étoiles insignifiantes. En fait, l’une de ces deux étoiles est bien Algol, mais c’est une étoile double à éclipses et elle est présentement dans son minimum, ce qui a complètement transformé le ciel et m’a littéralement paralysé pendant au moins cinq minutes. Un seul astre vous manque, et tout est dépeuplé ! Je peux donc en témoigner : j’ai été « médusé » par cette étoile que les anciens appelaient « l’Œil de la Méduse », et qui vous change en pierre si vous la regardez. Roger Gagnon Montréal, Québec NDLR : M. Gagnon fut pendant de nombreuses années conférencier au Planétarium de Montréal, avant sa fermeture en octobre 2011, alors qu’il a pris sa retraite. Il a profité de cette retraite pour construire son propre observatoire, dont il a parlé dans La Veillée de nuit de février 2012 (vol. 3, no. 2), page 16, dans l’article « Un observatoire avec une fenêtre ? » M. Gagnon a aussi signé l’article « Le baiser de Vénus » dans Astronomie-Québec de juillet/aout 2012, page 4. M. Roger Gagnon pendant la construction de son observatoire. Crédit photo : Roger Gagnon. Le ciel d’avant les Hommes Loin des effets néfastes de la pollution lumineuse et du changement climatique, en groupe restreint, des ateliers astrophotographiques ont été spécialement conçus pour les passionnés d’imagerie, qu’ils soient 6 Astronomie-Québec Janvier/février 2015
∆ Les Pléiades, M45, photographiées dans la nuit du 5 au 6 septembre 2014 à 01 h 00 UT par Patrick Moreaux (de Lyon, France) dans le cadre d’un stage intensif d’astrophotographie de 8 jours et 7 nuits dans le Dahar Jebel N3210 (Tunisie). Sky Quality Meter (SQM) de 21,84. Télescope Newton 150 mm (6″) ƒ/5 de marque Kepler avec lunette-guide 80 mm ƒ/5 de marque Kepler avec filtres UV et IR Cut sur monture HEQ‐5 Sky‐Watcher mise à niveau avec SynScan GoTo Pro, sans correcteur de coma, appareil photo Canon 1100D non défiltré. Total de 31 poses de 210 s à ISO 800, 5 darks, 5 plus, 5 et offsets bias. Température du capteur de +31 °C. Traitement avec DSS, PHD Guiding, et Backyard EOS. Crédit photo Telescope Expert Tunisie. astronomes en herbe ou mordus de ciel profond. Entre mer, montagne et ciel astrométrique, nos « ateliers astrophotos » renouent avec la tradition des expéditions scientifiques du XIX e siècle en Tunisie. En partenariat avec Optique Unterlinden, nos ateliers vous donneront l’envie de sauter le pas et de tenter l’expérience de l’astrophotographie du ciel profond et de la haute résolution planétaire. Plus proche de l’équateur, sous le 33 e parallèle, le pourcentage de l’hémisphère sud observable augmente, et l’ensemble des objets célestes de l’hémisphère nord sont plus élevés de 12,5° qu’à Montréal et de près de 14° plus qu’à Québec ! Avec plus de 300 nuits astrométriques annuelles, nos lieux d’observation rigoureusement triés sur le volet offrent, en cas de météo propice, des opportunités astrophotographiques d’exception. Sous une caméra CCD, un APN ou à l’oculaire …, les objets célestes tant convoités deviendront réalité sous des cieux étoilés d’une grande pureté et clarté. Patrick Antoine astrophototunisie@gmail.com Telescope Expert Tunisie Djerba Midoun Tunisie Janvier/février 2015 astronomie-quebec.com 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 1Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 2-3Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 4-5Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 6-7Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 8-9Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 10-11Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 12-13Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 14-15Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 16-17Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 18-19Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 20-21Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 22-23Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 24-25Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 26-27Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 28-29Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 30-31Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 32-33Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 34-35Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 36-37Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 38-39Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 40-41Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 42-43Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 44-45Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 46-47Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 48-49Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 50-51Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 52-53Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 54-55Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 56-57Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 58-59Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 60-61Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 62-63Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 64-65Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 66-67Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 68