Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-5 de jan/fév/mar 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : étudier la poussière stellaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
plus petits, qui pourraient constituer le cou de la comète, fusionnent, donnant un ensemble assez solide. Près de la pointe de la chaine de montagnes, à droite, des dunes tracent le sable, nous indiquant que le terrain est stable. L’image ci-dessus montre les dunes de 67P vues sous deux angles. Pour tout géologue accompli, la présence de dunes signifie l’existence d’une atmosphère. Une comète avec des dunes : qui s’attendait à celle-là ? Une atmosphère enveloppe la comète, car chaque fois qu’elle s’approche du Soleil, elle chauffe et produit des gaz. Comme la comète tourne sur ellemême en 12,4 heures, le vent souffle légèrement, toujours du même côté. Sur Terre, la ligne de crête des dunes est toujours perpendiculaire au sens général du vent, car le sable est poussé vers le haut de la dune. Sur la photo de droite, au-delà des dunes et de la crête principale, à droite, on distingue d’autres dunes, plus petites. Il semble que les déserts de sable du cou de la comète soient tous marqués par des champs de dunes. Un escalier de cratères (image de gauche) recouvre une partie du plus gros lobe, mais de ces cratères, il ne reste plus qu’une demi-couronne. À noter les éboulis qui jonchent le sol ; ils seraient le seul vestige de l’existence de l’autre moitié de ces murs… 58 Astronomie-Québec Janvier/février 2015 À l’approche du Soleil, lorsque la chaleur augmente, les glaces de la comète se subliment, passant directement de l’état solide à l’état gazeux. Les jets, en plus des particules solides, contiennent des gaz comme la vapeur d’eau, le monoxyde de carbone et le dioxyde de carbone. Les observations de Rosetta ont d’ores et déjà montré que le rapport entre ces trois gaz varie de façon importante en fonction de la position de la sonde
par rapport au noyau de la comète. Un site Web à propos de la comète (http://www.cnes.fr) rapporte que le monoxyde de carbone est parfois aussi abondant que la vapeur d’eau, mais que ce rapport peut tomber à 10% de monoxyde de carbone pour 90% d’eau ; c’est donc que les glaces qui composent la comète ne sont pas distribuées uniformément dans le noyau. On estime qu’en juin 2014, seulement pour la vapeur d’eau, la comète expulsait 300 ml à la seconde. On s’attend à 16 fois plus lorsque la comète se trouvera à son périhélie en aout 2015. Rosetta devrait alors continuer à orbiter la comète, observant l’évolution de son activité, mais on craint pour les lentilles des caméras, qui pourraient se recouvrir de poussière, diminuant la qualité des images, ainsi que pour les panneaux solaires, que l’accumulation de poussière rend moins sensibles à la lumière. Un effet qui pourrait toutefois être compensé par la proximité du Soleil. Dès juillet, alors que la comète sera à son périhélie et que les jets seront à leur maximum, on peut s’attendre à un magnifique spectacle. Janvier/février 2015 astronomie-quebec.com 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 1Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 2-3Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 4-5Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 6-7Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 8-9Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 10-11Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 12-13Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 14-15Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 16-17Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 18-19Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 20-21Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 22-23Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 24-25Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 26-27Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 28-29Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 30-31Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 32-33Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 34-35Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 36-37Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 38-39Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 40-41Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 42-43Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 44-45Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 46-47Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 48-49Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 50-51Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 52-53Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 54-55Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 56-57Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 58-59Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 60-61Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 62-63Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 64-65Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 66-67Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 68