Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-5 de jan/fév/mar 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : étudier la poussière stellaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
∆ Ci-dessus, de gauche à droite : Burt Rutan, fondateur de Scaled Composites ; les pilotes Mike Alsbury (tué dans l’accident de la fin octobre) et Mark Forger ; et Richard Branson, fondateur de Virgin Galactic. Crédit photo : Virgin Galactic. v Ci-dessous : L’appareil SpaceKnightTwo — un fuselage double, une envergure de 43m, et quatre moteurs d’avion à réaction — avec l’avion spatial SpaceShipTwo arrimé en son centre. Crédit photo : Virgin Galactic. 48 Astronomie-Québec Janvier/février 2015 Voyager dans l’espace est, de toutes les activités des humains, celle qui pousse ceux-ci et la technologie qu’ils utilisent à leurs limites. Les risques encourus sont plus élevés lorsque le projet entrepris est plus innovant, et il est pratiquement inévitable de se heurter à des évènements inattendus qui peuvent couter cher. Nous en avons eu la preuve à la fin octobre lorsque, en quelques jours, deux accidents majeurs se sont produits, qui ont porté un coup dur à l’industrie astronautique privée qui essaie soigneusement, depuis plus d’une décennie, de se tailler une place dans le créneau libéré par la retraite des navettes de la NASA. Le premier accident a eu lieu le 28 octobre à la base de lancement de Wallops Island en Virginie, alors qu’une fusée Antares d’Orbital Science Corporation a explosé quatorze secondes après l’allumage de ses moteurs, détruisant une cargaison de fournitures destinées à la Station spatiale internationale. Le second accident, survenu quatre jours plus tard au-dessus du Mojave Air and Space Port (Californie), fut encore pire que le premier, car il impliquait l’avion expérimental SpaceShipTwo avec deux pilotes à son bord, dont l’un est mort, tandis que l’autre a été blessé. L’échec de cette mission — essentiellement un vol d’essai — a non seulement affecté l’avion spatial (détruit) et des vies humaines, mais aussi gravement compromis les perspectives d’avenir du « tourisme spatial » — un secteur visé par certaines entreprises aérospatiales privées gérés par des multimilliardaires. L’un d’entre eux est Sir Richard Branson, l’entrepreneur et fondateur de Virgin Group, un conglomérat d’environ 400 entreprises qui touche des domaines comme l’aviation civile, la radiodiffusion, la course automobile, les cartes de crédit, les centres d’entrainement physique, le tourisme, l’édition, les films, les vêtements, les cosmétiques, les mégamagasins d’électronique, etc. Après avoir beaucoup investi, pendant des décennies, dans des entreprises de transport aérien, maritime et terrester, Branson a décidé que sa nouvelle frontière serait l’espace et pour l’atteindre, il a fondé en
2004 Virgin Galactic, une entreprise aérospatiale dont l’objectif est de fournir des vols suborbitaux privés au moyen de petits avions spatiaux propulsés par des moteurs de fusée, pouvant accueillir six passagers en plus des deux pilotes. Pour atteindre cet objectif ambitieux, Branson a établi une coopération étroite et durable avec Scaled Composites, une entreprise aérospatiale situé à Mojave, en Californie (maintenant gérée par Northrop Grumman Corporation), qui a pour contrat de concevoir, construire et tester les engins spatiaux de Virgin Galactic. La coentreprise s’est avéré un tel succès que déjà leur premier prototype avion spatial, appelé SpaceShipOne, a remporté en 2004 le prix Ansari X et la prime de dix millions de dollars décernés par la Fondation X Prize à la première organisation non gouvernementale qui lancerait dans l’espace un véhicule habité à deux reprises en l’espace de deux semaines. (Il convient ici de rappeler que l’espace commence généralement à une altitude de 100 km, où, en fait, l’atmosphère terrestre s’étend encore, bien que très ténue.) En 2009, Virgin Galactic a officiellement dévoilé une version améliorée de l’avion spatial, SpaceShipTwo (SS2), dont le développement avait subi un sérieux revers quelques années auparavant suite à un tragique accident au sol qui s’est produit lors d’un test de débit entre des réservoirs de protoxyde d’azote, un gaz utilisé comme carburant par Scaled Composites dans le système de propulsion. Sans même d’allumage de moteur-fusée, le carburant a explosé, tuant trois techniciens et en blessant grièvement trois autres. ∆ Ci-dessus : SpaceShipTwo plane vers la Terre lors d’un vol d’essai. Cet avion spatial, de 12,8 m d’envergure et 18,3 m de long, a été détruit pendant son 35 e test. Crédit photo : Virgin Galactic. Janvier/février 2015 astronomie-quebec.com 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 1Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 2-3Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 4-5Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 6-7Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 8-9Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 10-11Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 12-13Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 14-15Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 16-17Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 18-19Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 20-21Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 22-23Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 24-25Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 26-27Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 28-29Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 30-31Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 32-33Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 34-35Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 36-37Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 38-39Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 40-41Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 42-43Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 44-45Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 46-47Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 48-49Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 50-51Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 52-53Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 54-55Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 56-57Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 58-59Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 60-61Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 62-63Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 64-65Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 66-67Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 68