Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-5 de jan/fév/mar 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : étudier la poussière stellaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Astronomie-Québec à l’écoute ! Ciel nocturne hivernal Depuis l’automne, lorsque nous regardons vers le ciel tôt le matin avant le lever du soleil — et de plus en plus tôt à mesure que la saison avance —, nous pouvons voir un « grand chasseur » dans le ciel ; c’est la constellation d’Orion. C’est l’une des constellations les plus célèbres du ciel nocturne hivernal. Nous pouvons aussi voir Sirius en ce moment. Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel. Elle a une magnitude visuelle apparente de −1,46. L’étoile Sirius est aussi appelée « étoile du chien », nom qui reflète son importance dans sa constellation, Canis Major (le Grand Chien). t ∆ M Seh Kee Horng devant le logo de l’observatoire astronomique local. d’Orion. Dans cette nébuleuse naissent des étoiles. Lorsque nous sommes dans un endroit sans pollution lumineuse et que nous prenons le temps d’habituer nos yeux à l’obscurité, nous pouvons voir cet objet à l’œil nu ! L’objet Messier 42 est le deuxième objet de ciel profond le plus brillant du ciel. Il est situé dans la constellation ∆ M42, la grande nébuleuse d’Orion, capturée le 10 février 2014 à 00 h 54 locales (TU + 8 h) avec un télescope Meade 16″ LX200 GPS et une caméra CCD de modèle STF‐8300M de SBIG. Expositions en R:G:B=SII:Hα:OIII de 20× 30s, 20× 30s, et 20× 30s. Copyright : Observatoire Hin Hua. 4 Astronomie-Québec Janvier/février 2015 Un autre objet de Messier, le 45 e de la liste de cet astronome français, est l’amas des Pléiades (aussi appelé « les Sept Sœurs »), qui se trouve dans la constellation Taurus, le Taureau. C’est un amas stellaire ayant une nébulosité autour de lui. Pour moi, la chose la plus difficile à capturer est cette nébulosité qui l’environne, parce que j’habite dans une zone à forte pollution lumineuse [1] et que pour arriver à photographier cette nébulosité, je dois faire une longue exposition ; deux choses qui ne vont pas trop bien ensemble… Je tiens à remercier mon professeur d’astronomie, William Chin Wei Loon, qui m’aide et me donne beaucoup de conseils dans mon parcours d’astrophotographe. Je tiens aussi à remercier mon école secondaire, la Hua Hin High School, [1] La population de Kuala Lumpur, la capitale malaysienne, est de plus de 7,24 millions d’habitants, contre 8,21 pour la population du Québec en entier.
∆ M45, l’amas des Pléiades, capturé le 23 octobre 2014 à 01 h 38 locales (TU + 8 h) avec un appareil photo Lumix DMC TZ‐20 muni d’un objectif de 35 mm ouvert à ƒ/3,5. Exposition de 30 secondes à ISO 400. Copyright : Photographie K.H. Seh. qui me fournit de l’équipement et des lieux qui me permettent de faire de l’observation ! Merci enfin à tous ceux qui me soutiennent et m’encouragent dans mon parcours d’astronome amateur. Seh Kee Horng 14 ans Kuala Lumpur, Malaisie ∆ La constellation d’Orion, capturée le 2 novembre 2014 à 03 h 33 locales (TU + 8 h) avec un appareil photo Lumix DMC TZ‐20 muni d’un objectif de 35 mm ouvert à ƒ/3,5. Exposition de 30 secondes à ISO 400. Copyright : Photographie K.H. Seh. Janvier/février 2015 astronomie-quebec.com 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 1Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 2-3Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 4-5Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 6-7Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 8-9Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 10-11Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 12-13Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 14-15Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 16-17Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 18-19Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 20-21Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 22-23Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 24-25Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 26-27Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 28-29Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 30-31Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 32-33Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 34-35Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 36-37Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 38-39Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 40-41Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 42-43Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 44-45Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 46-47Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 48-49Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 50-51Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 52-53Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 54-55Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 56-57Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 58-59Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 60-61Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 62-63Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 64-65Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 66-67Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 68