Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-5 de jan/fév/mar 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : étudier la poussière stellaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
une autre galaxie, il peut alors avoir développement d’autres planètes potentiellement habitables. Ne nous égarons pas dans la science-fiction… ∆ Cette image permet d’apprécier un grand nombre de cratères d’impact qui se chevauchent dans la région sud du disque lunaire. On y voit, en haut un peu à gauche du centre, le cratère Stöfler et, en bas au centre, le cratère Walter. Crédit photo : Gilbert St‐Onge et Lorraine Morin. 20 Astronomie-Québec Janvier/février 2015 Nous vous invitons à lire la chronique de notre collaborateur Pierre Tournay (page 22), qui nous présente toutes sortes de figures illusoires qui s’observent à la surface de la Lune. Pour vous amuser, lisez ces textes et vous trouverez plusieurs défis d’observation concernant la surface de la Lune. Comme on le constate, la Lune nous a influencés de tous temps ! Commentaire de Geneviève Dufresne : Depuis la lecture de votre texte, je ne regarde plus la Lune de la même façon. Quelle théorie intéressante ! Ce serait donc l’effet d’une collision entre la Terre et cette autre planète qui aurait créé les conditions parfaites pour la création de notre monde ! Cet impact a donc possiblement contribué à favoriser l’apparition des conditions à l’origine même de la vie et de la diversité de notre planète que nous connaissons aujourd’hui. On peut donc dire que si un autre impact de ce genre se produit sous les mêmes conditions ailleurs dans notre Galaxie ou dans Les effets de la Lune sur les marées sont vraiment impressionnants. Les marins connaissent depuis longtemps les dangers en mer provoqués par les différentes phases de la Lune… mais elle n’est pas la seule responsable. C’est l’influence combinée de la Lune et du Soleil qui est à l’origine des marées. Lorsque les deux astres sont alignés, les effets s’ajoutent (nouvelle et pleine lune) ; les marées sont alors de grande amplitude. Lorsque les deux astres sont à 90° l’un de l’autre tels que vus de la Terre, les effets se soustraient ; le marnage est alors faible. Les plus grandes marées ont lieu aux équinoxes (vers le 21 mars et vers le 21 septembre), lorsque l’équateur est dans le plan du Soleil [15]. De plus, comme vous en discutez dans votre texte, la Lune est présente dans de multiples cultures et de nombreuses croyances. Tantôt un objet d’admiration romantique, elle est aussi dans le mondeésotérique représentée par la carte de la lune dans le tarot de Marseille, la carte du changement des saisons et des choses cachées, des mystères inconnus de l’Homme. Certains agriculteurs et horticulteurs utilisent les cycles de la lune dans l’agriculture biodynamique ; j’en ai été témoin lors d’un de mes voyages. À l’université de Fortaleza dans Le Nordeste du Brésil, on effectuait des recherches sur les possibilités de ce type de culture. Cela n’incluait pas seulement le fait de suivre un calendrier lunaire, mais aussi de préserver tout l’aspect [15] http://www.linternaute.com/science/espace/pourquoi/06/marees/marees.shtml
sauvage du jardin. Ainsi, les nids de fourmis n’étaient pas détruits, on ne mélangeait pas la terre, etc. Comme on l’explique sur le site La Clef des Terroirs : « L’agriculture bio-dynamique prend la nature dans son ensemble afin de produire des aliments sans entamer la capacité des générations à réaliser le même objectif voire même à améliorer cette capacité. Le sol devient le composant le plus important dans ce type d’agriculture, en effet c’est de lui que toute la vie sur terre est dépendante, à vrai dire même que du seul premier mètre de terre. « Ce premier mètre de terre riche en humus a mis des milliers d’années pour avoir une activité micro-biologique aussi importante et une micro-faune aussi abondante. Ces micro-organismes travaillent sans relâche pour produire la matière organique dont les plantes ont besoin pour se développer, il est donc important d’en prendre soin. » En relisant votre texte, je ne peux m’empêcher de faire le lien suivant : comme la Lune a participé à façonner, à coup de marées et de changements de saisons, le paysage de la Terre durant des milliards d’années, ce sol unique, cet assemblage unique, cet équilibre naturel, c’est exactement cela que les adeptes de la biodynamique veulent préserver. Je ne trouve pas si folle l’idée de la culture biodynamique ; ce serait pour certains une manière de respecter ce que les anciens connaissaient de la Terre… Enfin, une chose est certaine selon moi, c’est que la Lune fait partie de nos vies à tous ainsi que de nos souvenirs, et qu’elle aura certainement un jour ou l’autre influencé notre destin. Références additionnelles CLAESKENS, Jean-François, Anna POSPIESZALSKA, Jean SURDEJ et Département d’Astrophysique, Géophysique et Océanographie, Université de Liège. Les illusions de la Lune ∙ http://www2.ulg.ac.be/sciences/pedagogique/dossierpds2006/astroeclipse.pdf ESSLINGER, Olivier. « La Lune ». Astronomie et Astrophysique ∙ http://www.astronomes.com/lesysteme-solaire-interne/la-lune/Société Radio-Canada. « Le courrier des Années lumière : La Lune et les plantes. » Les années lumière 28 septembre 2014. Invité : Robert Lamontagne, astrophysicien à l’Université de Montréal ∙ http://ici.radio-canada.ca/emissions/les_anneeslumiere/2014-2015/archives.asp ? date=2014-09-28 ST‐ONGE, Gilbert et Marjolaine SAVOIE (collaboration spéciale). « La Lune : observations simples et efficaces ». La Veillée de Nuit Vol. 3, No. 4 (avril 2012), page 12. Wikipédia. Agriculture biodynamique ∙ http://fr.wikipedia.org/wiki/Agriculture_biodynamique Wikipédia. Subduction ∙ http://fr.wikipedia.org/wiki/Subduction ∆ La chaine de montagnes lunaires des Apennins. Ces montagnes lunaires sont au sud-ouest de mare Imbrium. Crédit photo : Gilbert St‐Onge et Lorraine Morin. Geneviève Dufresne est une horticultrice de métier. Elle a effectué des études universitaires en écologie, en biologie, et en administration des affaires. Sa participation à la chronique J’aimerais savoir, le ciel et l’espace vise à répondre aux questions d’un public tout-âge, tout-intérêt dans le domaine de l’astronomie. Janvier/février 2015 astronomie-quebec.com 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 1Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 2-3Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 4-5Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 6-7Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 8-9Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 10-11Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 12-13Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 14-15Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 16-17Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 18-19Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 20-21Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 22-23Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 24-25Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 26-27Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 28-29Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 30-31Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 32-33Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 34-35Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 36-37Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 38-39Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 40-41Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 42-43Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 44-45Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 46-47Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 48-49Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 50-51Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 52-53Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 54-55Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 56-57Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 58-59Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 60-61Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 62-63Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 64-65Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 66-67Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 68