Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
Astronomie Québec n°3-5 jan/fév/mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-5 de jan/fév/mar 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : étudier la poussière stellaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Astronomie-Québec Janvier/février 2015 que sa conjointe Esther, pour avoir permis ensemble aux membres du club de profiter de cette roulotte. Animations et conférences ∙ À l’avenir, les membres du club Jupiter vont annuellement animer quelques soirées d’astronomie au Rond Coin. Ils y tiendront des conférences, des soirées d’observation, et des activités d’initiation à l’astronomie. Ils vont de plus agir comme conseillers lors de l’ajout de nouvelles activités sur le thème de l’astronomie qui seront disponibles quotidiennement aux visiteurs du Rond Coin. De grands projets ∙ Au cours de l’année, le Rond Coin construira une géodésique (bâtiment en demisphère) qui abritera un planétarium ouvert au public ; sa capacité d’accueil sera d’une trentaine de personnes. Le contenu de la présentation sera élaboré en collaboration avec le Club d’astronomie Jupiter. Ce projet mettra à contribution quelques étudiants du Cégep de Victoriaville. Raphaëlle Prud’homme, étudiante en tourisme au Collège Laflèche, fera son stage au Rond Coin dans le but de faire connaitre cette nouvelle activité touristique. Jean-Sébastien Dessureault Président, Club d’astronomie Jupiter Trois-Rivières (Québec) Fait vécu – 3 Il y a de nombreuses années, alors que le film conventionnel (pellicule argentique) était en usage chez les astronomes amateurs, j’ai passé une longue soirée à m’initier à la pratique de l’astrophotographie. Je dois préciser que nous sommes alors dans les années 1980. Je me procure donc à la pharmacie des rouleaux de 24 poses de film couleur 400 ISO, avec le développement prépayé. Une dépense qui coutait « un bras » à l’époque… mais comme c’était mon initiation, je voulais mettre toutes les chances de mon côté ! Je choisis le jour et le lieu de mon expérience en fonction d’une météo la plus favorable. Lorsque l’on débute en astrophotographie, il faut prendre le temps de se documenter et apprécier l’expérience des plus initiés. Toutefois, au final, c’est notre expérience personnelle qui complètera notre cheminement. « En ces temps-là », on ne pouvait pas « mitrailler » le ciel pendant dix minutes avec une caméra électronique pour examiner ensuite les résultats et ainsi corriger immédiatement les fautes et reprendre l’expérience. Avec le film, c’était un travail méticuleux alors qu’il fallait prendre des notes précises pour décrire la « recette » de chaque pose (temps, ouverture, sensibilité du film, température, type d’appareil utilisé, etc.) pour ensuite les comparer avec le résultat. Je m’exécute avec une rigueur de moine à la compilation des caractéristiques avec ma provision de 72 photos pour ma soirée. Le lendemain, j’apporte fièrement mes rouleaux de film à la pharmacie pour le développement, et j’attends avec la fébrilité l’appel m’informant que mes photos sont arrivées. On m’appelle enfin pour m’informer de passer à la pharmacie recueillir le précieux résultat de mes expériences. Devant le comptoir photo, je remets mes coupons et je surveille le commis qui tripote dans la boite des photos livrées par le service de traitement des photos. J’anticipe une enveloppe débordante de ses 72 impressions couleur au
format 4 × 5, avec anxiété, trahissant un sentiment de fierté, lorsque je montrerai mes « trophées » à mes collègues astronomes amateurs. À ma grande stupeur, il ne me remet qu’une enveloppe mince — très mince —, presque transparente, laquelle ne contient… qu’un bon d’achat pour trois rouleaux de film 400 ISO couleur. Je balbutie une demande d’explication, et le commis me répond tout bonnement « les films n’étaient pas bons ; ils ne montraient que des points blancs et des taches floues… Vous êtes chanceux, la pharmacie vous offre gracieusement un coupon pour vous procurer gratuitement trois nouveaux films ! » Je suis abasourdi et je n’en crois pas mes oreilles d’entendre cette explication. Je ne verrai jamais le résultat de ces expériences si religieusement notées, en plus de vivre avec le doute d’avoir réalisé, peut-être, la photo du siècle… ou à tout le moins avoir appris de la comparaison des résultats avec mes notes religieusement compilées. La leçon à tirer de cette expérience est que j’ai malgré tout eu du plaisir à réaliser ces 72 photos. Cela m’a permis aussi, lors de la séance d’astrophotographie suivante, d’améliorer ma procédure. Soyez assurés que j’ai aussi pris bien note de ne jamais remettre mes films à développer au comptoir d’une pharmacie ou d’une grande surface, mais plutôt de choisir un laboratoire photo en précisant bien de développer toutes les photos sans exception, peu importe ce qui apparait sur lesdites photos ! Jean-Marc Richard Laval (Québec)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 1Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 2-3Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 4-5Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 6-7Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 8-9Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 10-11Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 12-13Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 14-15Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 16-17Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 18-19Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 20-21Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 22-23Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 24-25Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 26-27Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 28-29Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 30-31Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 32-33Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 34-35Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 36-37Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 38-39Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 40-41Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 42-43Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 44-45Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 46-47Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 48-49Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 50-51Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 52-53Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 54-55Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 56-57Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 58-59Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 60-61Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 62-63Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 64-65Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 66-67Astronomie Québec numéro 3-5 jan/fév/mar 2015 Page 68