Astronomie Québec n°3-4 nov/déc 2014
Astronomie Québec n°3-4 nov/déc 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-4 de nov/déc 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : Napoléon et le spot à Cassini.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Quelques exemplaires du livre Les aurores boréales Québec-Nunavik La salle de conférence à la Cité étudiante Polyno de La Sarre Les clips et PowerPoint… tout est prêt ! Première partie, Aurores 101 Deuxième partie, Aurores 501 28 Astronomie-Québec Novembre/décembre 2014 Conférence du 20 septembre 2014 à La Sarre Après un trajet de plus de 9 heures et plusieurs centaines de kilomètres en auto à rouler, je me retrouve en Abitibi. J’avais hâte de venir dans ce coin de pays. Je regarde la carte et je vois Val d’Or à la sortie de la Réserve faunique La Vérendrye ; plus loin, il y a Amos et Rouyn-Noranda, qui est dans une autre direction. Maintenant, je regarde où se trouve la ville de La Sarre, ma destination… Tiens ! Elle est complètement à l’ouest du Québec et collée sur l’Ontario. Après tout, pourquoi ne pas aller le plus loin possible sur ce territoire ; je suis un voyageur, non ! C’est un réel plaisir de me rendre à cet endroit et du même coup, de retrouver certains gens. Au congrès de la FAAQ de 2013, à Mont-Tremblant, alors que je suis un conférencier inscrit à l’horaire, j’arrive le vendredi soir, puis je me rends sur le terrain prévu pour l’observation. Plusieurs télescopes et appareils sont déjà montés et la noirceur arrive rapidement. Je me joins à un groupe de personnes qui discutent entre elles et je me présente. L’un d’eux me dit : « Ah ! c’est donc vous, le « Bandit de nuit » ? ». J’ai un accueil chaleureux. Le lendemain matin, ces astronomes amateurs de l’Abitibi-Témiscamingue sont présents à ma conférence sur les aurores boréales. Nous nous revoyons plus tard dans la journée, et nous convenons que d’aller en Abitibi serait pour moi une bonne idée. L’idée fait du chemin et un an plus tard, je suis de retour en compagnie de mes amis Maurice Bédard, René Germain, et Luc Aubut. La conférence à La Sarre a lieu à la Cité étudiante Polyno, le 20 septembre 2014, à 19h. Les gens arrivent pour remplir peu à peu la salle en gradins. Une bonne publicité média a été faite par le club pour informer le grand public. Dans la semaine précédente, j’ai donné une entrevue radio à l’émission Des matins en or de ICI Radio-Canada, pour parler de ma venue et du contenu de la conférence. La conférence débute après que le président, Richard Martin, compte fièrement une assistance de près de 50 personnes. Pour débuter la conférence, un clip présente et résume mes 12 années de chasse aux aurores boréales, au Québec, au Nunavik, de même qu’au Nunavut. Je poursuis avec un montage tout frais des aurores boréales colorées du 12 septembre dernier dans la région de Saint- Michel-de-Bellechasse, puis suit la présentation Aurores 101, qui donne des explications simples sur les origines des aurores boréales et leur déploiement sur la Terre. Je présente mon livre Les aurores boréales Québec-Nunavik (2010), et je remets un exemplaire à la plus jeune participante à la conférence, Rosalie Caron de La Sarre, qui est en compagnie de membres de sa famille et qui ont entendu la publicité de la conférence. En voici une qui se souviendra de sa soirée ! Le deuxième partie de la conférence sera Aurores 501 : un retour sur les origines des aurores boréales, mais plus en profondeur. Les trois processus d’éjection des particules solaires, le vent solaire, sa vitesse, sa densité, le BZ, etc. Ensuite, mes cinq sites de prévisions aurorales et de météo spatiale favoris sont dévoilés et expliqués. D’un grand choix de montages vidéo, je présente Les Arsaniit du Nunavik ; le récit de mon
premier voyage au Nunavik, à Salluit, des chasses aux aurores boréales, de même que des conférences dans les deux écoles du village Inuit. Enfin, une intéressante période de questions rallonge un peu la conférence. La soirée avance rapidement ; je passe ensuite la nuit à Amos, puis je reprends la route, le matin venu, pour faire huit heures d’automobile et rentrer à la maison à Lévis. Plusieurs personnes se retrouvent autour d’un café dans un restaurant de La Sarre ; comme c’est plaisant de pouvoir rencontrer et discuter avec ces gens passionnés d’astronomie et de photographie ! Je peux voir en chair et en os un grand photographe de ce coin de pays, Daniel Dubé, qui produit un excellent dossier-photo pour immortaliser la conférence. Une assistance concentrée et captivée Quelques commentaires de Richard Martin, président de la AAAAT, extraits de leur page Facebook …une conférence extraordinaire de M. Gilles Boutin de Lévis. Il est devenu un spécialiste de l’observation… des aurores boréales et de la prise en photo de ces dernières en s’initiant au sujet vers les années 2002. …Pendant sa conférence, M. Boutin nous a expliqué… ce qu’est une aurore boréale et sous quelles formes et couleurs elles peuvent se dévoiler à nous. Il nous a présenté des photographies provenant de plusieurs villages nordiques au nord du Canada et du Québec en particulier. Il a pu initier le sujet sur l’explication des couleurs des aurores… Nous avons compris pourquoi on voit plus de vert et ensuite du rouge audessus. …M. Boutin nous a parlé un peu de l’équipement requis pour prendre les aurores en photo… Sur les photos de M. Boutin nous avons pu aussi admirer les paysages de certaines régions du Québec et d’ailleurs et aussi des habitants du nord. Ce fut très instructif et très intéressant. Une aurore boréale est un spectacle fantastique et nous sommes encore plus motivés à les observer et peutêtre sous un angle nouveau depuis cette conférence de M. Boutin. Donc un gros merci à M. Boutin d’être venu nous visiter en Abitibi et de nous avoir divulgué sa passion et un merci boréalien à tous ceux et celles qui se sont présentés et qui se sont déplacés pour assister à cette conférence organisée par des astronomes amateurs de votre région. Merci particulièrement à M. Luc Aubut de La Sarre pour la logistique… à M. Maurice Bédard pour […] avoir servi de guide, de chauffeur, d’hôtelier etc. pour M. Boutin et sa conjointe… Merci aussi à notre caissier à l’entrée de la salle qui a fait du très bon travail et avec le sourire. Une assistance enjouée En compagnie de Rosalie Caron, 10 ans En compagnie du photographe Daniel Dubé Maurice Bédard, René Germain, Gilles Boutin et Luc Aubut Novembre/décembre 2014 astronomie-quebec.com 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :