Astronomie Québec n°3-4 nov/déc 2014
Astronomie Québec n°3-4 nov/déc 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-4 de nov/déc 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : Napoléon et le spot à Cassini.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
La Lune t’écœure ? Choque-toi pas ! va jouer avec… Napoléon et le spot à Cassini Photo : Thomas Bresson … Pierre Tournay
Permettez-moi de faire un pas en arrière et de retourner à une Lune de sept jours (premier quartier). Je vous invite à explorer les cratères de Walther [1] et Deslandres. Une chance que ce sont deux gros cratères, car l’hémisphère sud de la Lune est excessivement endommagé. En fait, toute cette région au sud de l’équateur lunaire nous montre les vestiges les plus anciens sur la Lune ; 3,92 milliards d’années se seraient écoulées depuis leur formation. Toute les grandes mers de lave au nord ont recouvert les impacts de cratères qui existaient avant elles. Walther et Deslandres se retrouvent sur la carte 65 de l’Atlas de la Lune d’Antonin Rükl. Le cratère Deslandres mesure 241 km de diamètre ; il est plus large que Clavius (231 km), et en un seul regard, on comprend pourquoi on n’a pas de mesure exacte de sa profondeur… Il est extrêmement endommagé ! De plus, il est un peu difficile à repérer, car il n’a pas une belle forme circulaire. Walther, quant à lui, mesure 145 km de diamètre et a beaucoup de terrassement ! `}\}/z ii:\I, 1.\ : ` 0''). Deslandres Skk'e&\\1 ` 7./% ç ,. ! - y,., §.. ÿ. 2 $\}% : 2 I.% °.. Æ K\/° perles » de cinq ou six cratères en ligne qui se touchent ; c’est une très belle formation qui est rare sur la Lune. Celle-ci se nomme Hell H, et ses cratères ont une taille de l’ordre de 5 km de diamètre. ∆ Walther Photo prise par le Lunar Reconnaissance Orbiter de la NASA et montrant Deslandres et Walther (cercles jaunes), avec la région blanchâtre identifiée par l’astronome Cassini (cercle rouge). Nous arrivons maintenant au cher Napoléon, qui demeure dans le cratère Walther. Il n’est pas nommé tel quel dans les atlas lunaires ; il découle plutôt de mon imagination (ceux qui sont familiers avec cette chronique savent que celle-ci est plutôt fertile). Pour le détecter, pensez à son chapeau. Avec le chapeau, vous aurez une proportion de l’homme avec un manteau noir et blanc. Il n’a pas de jambes visibles. Deslandres nous offre deux cibles intéressantes. La première est une tache blanche appelée la tache de Cassini. Elle est constituée d’éjecta venant de l’impact qui a créé le cratère Tycho et qui s’est ramassé dans Deslandres. En effet, vous pouvez tirer une ligne droite entre Tycho, un de ses rayons d’éjecta blanc, et la tache ou le spot à Cassini… et continuer plus loin encore ! C’est à Giovano Cassini (17 e siècle) que revient l’honneur de sa découverte. Toujours dans Deslandres se trouve ce que j’appelle un « collier de Toute cette région est criblée de micro-impacts, teintes de gris, et formations inusitées. Laissez courir votre imagination et…bonnes observations ! Agrandissement de la photo au haut montrant l’illusion de Napoléon au nord de la jonction nord des cratères Deslandres et Walther. Encart : Napoléon par Édouard Detaille. [1] À ne pas confondre avec Walter (sans h), un petit cratère près de Diophantus. Novembre/décembre 2014 astronomie-quebec.com 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :