Astronomie Québec n°3-3 sep/oct 2014
Astronomie Québec n°3-3 sep/oct 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-3 de sep/oct 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : astronomie du monde avec sept destinations.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Astronomie du monde België Belgien Belgique Bonjour Astronomie-Québec, ici AstroNamur ! Notre club d’astronomes amateurs est situé en Belgique, dans la province de Namur (notons au passage que la ville de Namur est jumelée avec la ville de Québec !), et plus particulièrement dans la commune de Fernelmont. Belgique, terre de l’espace, vous diront peut-être certains… En effet, l’industrie belge occupe, grâce aux efforts de la Politique scientifique fédérale et principalement via les activités de R&D de l’Agence spatiale européenne (ESA), une place non négligeable dans le secteur spatial européen. La Belgique a joué un rôle majeur dans la création de l’ESA, décidée lors de la Conférence ministérielle européenne de l’espace qui s’est tenue à Bruxelles en 1973. En outre, divers centres belges exercent de manière permanente pour le compte de l’ESA des activités de test, de calibrage ou de contrôle. C’est le cas du Centre spatial de Liège (CSL) pour les tests de précision sous vide, de l’Institut Von Karman à Rhode Saint Genèse (plasmatron) pour l’étude de la rentrée des véhicules spatiaux dans l’atmosphère, ou du Centre de recherche du Cyclotron à Louvain-la- Neuve chargé de l’étude des effets du rayonnement cosmique sur les composants électroniques. Plusieurs entreprises sont actives dans le domaine spatial et participent aux grands projets européens. Nos universités sont également actives dans ce secteur, et des étudiants ont déjà pu envoyer des nanosatellites dans l’espace, comme Oufti‐1 ! Belgique, terre de lumière, vous répondront toutefois les astronomes amateurs. Il devient en effet difficile de pratiquer l’astronomie en Belgique, tant les sites de « ciel noir » sont devenus rares ! Le problème de la pollution lumineuse est malheureusement très mal connu en Belgique. Quelques initiatives commencent à voir le jour, mais à côté de cela, certains projets sont mis en place sans tenir compte de cette pollution. Récemment, la ville de Namur est passée de vert (couleur de l’éclairage nocturne mettant en « valeur » la citadelle médiévale) au bleu, couleur du nouveau pont du chemin de fer illuminé de la sorte pour le « mettre en valeur ». Quant à la ville de Liège, elle compte prochainement installer un phare dans le haut de la ville… Ouille ! Nous tentons, via l’organisation des « Nuits de l’Obscurité », de sensibiliser le public et les élus locaux, mais le travail est encore très ardu. Un « wiki » consacré à la pollution lumineuse a été mis en place dernièrement et se donne pour objectif de rassembler toute la documentation consacré à cette problématique : http://lightpollution.beastro. be/doku.php 64 Astronomie-Québec Septembre/octobre 2014 La quarantaine de membres de notre club tente tant dès lors — tant bien que mal — de profiter des joyaux de la nuit… mais qu’à cela ne tienne, car comme l’a si bien dit Jules César : « Horum omnium fortissimi sunt Belgæ » (en français « De tous les peuples [de la Gaule], les Belges sont les plus braves ». Certains de nos membres parviennent avec beaucoup de perspicacité à réaliser de véritable prouesses en défiant les halos lumineux des centres-villes pour nous proposer des images fabuleuses ! Ceci a pour effet de propager une maladie assez étrange au sein de notre club : la « jeconstruismonobservatoirite aigüe ». De drôles de petites constructions se mettent alors à pousser dans les jardins. Ce sont toutefois de véritables défi vis-à-vis des conditions météorologiques que nous avons (pluies, vent, hivers parfois rudes, étés pouvant être caniculaires…). Des observatoires, la Belgique en compte quelquesuns, dont le dernier se trouve dans les Ardennes belges : l’Observatoire Centre Ardennes. Mais ceux-ci sont malheureusement peu visités de par leur « éloignement ». Vous allez sans doute rire, mais dans notre petit pays, faire 200 km est une véritable épopée ! Parmi nos rendez-vous annuel, la Nuit des Etoiles filantes, au mois d’aout, est toujours un grand moment de joie et de partage avec le public. Cette année sera toute particulière, car nous aurons le plaisir d’accueillir des « enfants de la Lune » atteints d’une grave maladie qui les oblige à se prémunir de toute exposition aux UV. Nous espérons dès lors que cette édition sera placée sous un ciel bien étoilé afin de faire vivre à ces enfants un moment unique ! Voilà en quelques lignes un petit aperçu de notre situation en Belgique. Bravo pour votre idée de sujet sur l’astronomie « autour du monde », et n’hésitez pas à venir nous faire un petit coucou si vous passez dans le coin ! AstroNamur http://www.astronamur.be ou par courriel astronamur@gmail.com ititz Namur Fernelmont Centre Ardennes 1
Ci-contre : Carte de la pollution lumineuse de l’Europe, avec la Belgique surlignée dans ses trois couleurs nationales. Ci-dessous : L’Observatoire du Centre Ardennes http://www.observatoirecentreardenne.be/Astronomie du monde Projet de phare dans la haute-ville de Namur. Le pont de chemin de fer de la ville de Namur, tout éclairé de bleu. Septembre/octobre 2014 astronomie-quebec.com 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 1Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 2-3Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 4-5Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 6-7Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 8-9Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 10-11Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 12-13Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 14-15Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 16-17Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 18-19Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 20-21Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 22-23Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 24-25Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 26-27Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 28-29Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 30-31Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 32-33Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 34-35Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 36-37Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 38-39Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 40-41Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 42-43Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 44-45Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 46-47Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 48-49Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 50-51Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 52-53Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 54-55Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 56-57Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 58-59Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 60-61Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 62-63Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 64-65Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 66-67Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 68-69Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 70-71Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 72-73Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 74-75Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 76-77Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 78-79Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 80-81Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 82-83Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 84