Astronomie Québec n°3-3 sep/oct 2014
Astronomie Québec n°3-3 sep/oct 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-3 de sep/oct 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : astronomie du monde avec sept destinations.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
+40° 1 h 0 h 23 h 22 h 21 h 20 h LACERTA +40° +30° ANDROMEDA A 7331 π CYGNUS +30° +20° +10° 0° ψ χ φ γ Algenib PISCES υ τ α β µ λ Markab η ο ξ Homam ρ σ ζ ι PEGASUS θ ν κ VULPECULA DELPHINUS M15 Enif ε EQUULEUS U +20° +10° 0° AQU ARIUS –10° –10° 0 h 23 h 22 h 21 h 1 2 3 4 5 6 YAO SKY B TELESCOPE Pégase En dessinant une ligne droite à partir de Vega, à travers le centre de la croix du Cygne, et deux fois plus loin nous amène au grand carré de Pégase, le cheval ailé mythologique (carte ci-dessus). Dans notre ciel, Pégase vole à l’envers, avec le dos vers l’horizon. Continuons maintenant dans le coin sudest du carré de Pégase, le long du cou du cheval : on arrive à l’étoile Enif du nez (Epsilon Pegasi). Enif est une étoile double avec une compagne très faible (magnitude 8,7 contre 2,5 pour la primaire). Tracez une ligne imaginaire d’Enif vers sa compagne, et tapez doucement sur le télescope (tout en regardant) perpendiculairement à cette ligne. L’étoile double Enif aura l’air d’un pendule, d’où son surnom de « Pendulum Star », l’étoile-pendule. Ce phénomène — mentionné pour la première fois par Sir John Herschel (le fils de William) — serait dû au fait que l’étoile la plus faible prend plus de temps à exciter notre rétine. Comme le mouvement de la primaire est détecté une fraction de seconde plus tôt, le compagnon semble être en retard. Le mouvement rapide de va-et-vient, causé par le léger choc d’un doigt sur le télescope, crée l’illusion du mouvement de pendule qui donne son nom à cette belle étoile double. Messier 15 Juste au-delà d’Enif, l’étoile du nez, presque comme une pomme que le cheval Pégase s’apprête à manger, se trouve le bel amas globulaire M15. À une distance de 34 000 années-lumière, M15 est l’un des amas globulaires les plus denses et les plus anciens, avec un âge estimé de 13,2 milliards d’années. Au sein de cet amas se trouve la première nébuleuse planétaire découverte dans un amas globulaire, Pease 1 — celle-ci n’apparait toutefois pas sur l’image ci-dessus, prise par Hunter Wilson. 58 Astronomie-Québec Septembre/octobre 2014
3 h 2 h 1 h 0 h 23 h 22 h LACERTA +50° PERSEUSE C ASSIOPEIA +50° +40° Almach γ 752 ω χ τ υ ξ φ ν µ M31 θ ρ σ ψ λ κ ι 7662 ANDROMEDA ο +40° +30° TRIANGULUM U Mirach β π +30° δ ε Alpheratz α +20° η ζ PEGASUS S +20° ARIES PISCES 2 h 1 h 0 h 2 3 4 5 6 YAU SKY & TELESCOPE La galaxie d’Andromède Déplaçons-nous enfin le long d’une des pattes arrière de Pégase, et traçons une ligne droite à partir d’Alpha Andromedae à Bêta Andromedae. Ensuite, dessinons une perpendiculaire à cette ligne, mais seulement de la moitié de la longueur. Cela nous amène très proche de M31, la galaxie d’Andromède, notre plus proche grand voisin galactique et — à 2,5 millions d’années-lumière de distance — l’objet le plus lointain que la plupart des gens peuvent voir seulement à l’aide de leurs seuls yeux. L’astronome perse Abd Al-Rahman Al Soufi fut le premier à la mentionner, en 964, dans son Livre des étoiles fixes. Sa première description télescopique est de Simon Marius, en 1612, et la première photo en fut prise en 1887 par Isaac Roberts. Tous les sauts d’étoiles décrits ci-dessus ne sont pas faciles, mais tous, peu importe leur degré de difficulté, vont révéler des trésors célestes dignes de vos efforts. Un exercice similaire peut être fait pour le ciel de l’hiver ; ne manquez donc pas mon article dans l’édition de novembre/décembre ! Ci-dessus : La galaxie d’Andromède. Combinaison de quatre images : 80 min en luminance, 25 min en rouge, 25 min en vert, et 35 min en bleu. Télescope FSQ‐85 avec caméra STL11000M, près de Havelock, Ontario le 6 aout 2010. Septembre/octobre 2014 astronomie-quebec.com 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 1Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 2-3Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 4-5Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 6-7Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 8-9Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 10-11Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 12-13Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 14-15Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 16-17Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 18-19Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 20-21Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 22-23Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 24-25Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 26-27Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 28-29Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 30-31Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 32-33Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 34-35Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 36-37Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 38-39Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 40-41Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 42-43Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 44-45Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 46-47Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 48-49Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 50-51Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 52-53Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 54-55Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 56-57Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 58-59Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 60-61Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 62-63Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 64-65Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 66-67Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 68-69Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 70-71Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 72-73Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 74-75Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 76-77Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 78-79Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 80-81Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 82-83Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 84