Astronomie Québec n°3-3 sep/oct 2014
Astronomie Québec n°3-3 sep/oct 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-3 de sep/oct 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : astronomie du monde avec sept destinations.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Spécial deux pour une Photo : L. Descoteaux r IL L par Luc Descoteaux Un trio d’étoiles colorées, visible à l’œil nu et observable toute l’année, ça vous dirait ? 16 Astronomie-Québec Septembre/octobre 2014
Pour trouver le trio… En vous référant à la carte en bas à droite, situez d’abord le Triangle d’été. Ce très grand triangle est formé de trois étoiles brillantes : Véga, Deneb et Altaïr, toutes visibles à l’œil nu. Trouvez ensuite Delta Cygni, placée entre Véga et Deneb, presqu’au milieu. Elle est libellée « d » sur la carte. Utilisez vos jumelles ou le chercheur de votre télescope. Enfin, en alternant votre visée de jumelles/chercheur entre Delta Cygni et Deneb, vous croiserez le duo Omicron du Cygne, Omicron 1 et Omicron 2. C’est Omicron 1 qui nous intéresse. Je l’ai libellée « 31 » sur la carte, et j’ai dessiné une petite flèche rouge pour la mettre en évidence. Un peu de nomenclature… Le groupe Omicron 1 Cygni comporte trois composantes accessibles à nos instruments modestes : Composante Mag. Type Couleur A, 31 ο 1 Cyg 3,8 K2 II orange B, 31 ο 1 Cyg 7,0 B5 V bleueC, 30 ο 3 Cyg 4,8 A5 III blanche Ces étoiles sont voisines, mais non associées gravitationnellement. La nomenclature porte à confusion, cependant, par la similitude des termes utilisés. Omicron 1 et 31 Cygni sont des noms donnés par deux catalogues différents pour désigner cette même étoile. Il existe une multitude de catalogues, et donc une multitude de noms (désignations) pour désigner toute étoile mentionnée dans plusieurs catalogues. Comment observer… Ce trio coloré s’observe aux jumelles. Des 7× 35 mm (qui grossissent sept fois et sont pourvues d’objectifs de 35 mm de diamètre) révèlent les composantes largement séparées A et C (orange et blanche), mais la composante B (bleue), plus discrète, exige des 10× 40 mm ou des 10× 50 mm au minimum. De plus, la paire de jumelles doit être maintenue stable afin de permettre une mise au foyer précise. EN UN COUP D’ŒIL… Noms Omicron¹ Cygni ο Cyg SAO 49337 V 695 Cygni Ascension droite 20 h 13 min Déclinaison +46° 44′ Magnitude A 3,8 Magnitude B 7,0 Séparation A–B 106″ Angle de position* 173° Couleur A Orange Un autre défi vous attend : Couleur B Bleue l’observation d’un objet situé au Transit 1er octobre 20 h 27 min HAE zénith. Afin de ménager vos vertèbres * Mesuré du nord vers l’est, jusqu’à la secondaire. cervicales, je vous recommande l’usage d’une chaise longue ou d’un matelas soufflé pour utiliser vos jumelles, ou d’un chercheur de télescope coudé à 90 °. Naturellement, tout télescope digne de ce nom fera l’affaire. Vous verrez un trio d’étoiles des plus colorés qui soit ! Bonnes observations ! Références CROSSEN, Craig et Wil TIRION. Binocular Astronomy. Richmond : Willmann-Bell, 2008. (p. 138) MULLANEY, James et Wil TIRION. The Cambridge Double Star Atlas. Cambridge : Cambridge University Press, 2009. (p. 15) KALER, James B. Star of the Week. http://stars.astro. illinois.edu/sow/sowlist.html VALLIÈRES, Jean. Coelix. (Logiciel) pour la carte. SkySafari 4. (Logiciel). Southern Stars, 2013. AQ, L’importance de 31 Cygni La composante A est elle-même une binaire éclipsante, trop serrée pour être résolue par nos instruments modestes. Cependant, nous pouvons mesurer la baisse de luminosité pendant l’éclipse (0,4 magnitude), un évènement qui se produit une fois toutes les 10,36 années. De plus, l’éclipse est partielle pendant quelques jours au début et à la fin, sur une durée totale de 2,5 mois. Ceci s’explique par le masque partiel de l’atmosphère de la primaire, qui filtre la lumière de sa compagne (la secondaire) avant et après la phase totale ; cette phase totale ne dure que 61 jours, ce qui laisse une quinzaine de jours au total pour étudier par spectroscopie cette lumière filtrée. Les astrophysiciens profitent donc de ces éclipses pour étudier en détail ces étoiles via leurs atmosphères rétroéclairées. Septembre/octobre 2014 astronomie-quebec.com 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 1Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 2-3Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 4-5Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 6-7Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 8-9Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 10-11Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 12-13Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 14-15Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 16-17Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 18-19Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 20-21Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 22-23Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 24-25Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 26-27Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 28-29Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 30-31Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 32-33Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 34-35Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 36-37Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 38-39Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 40-41Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 42-43Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 44-45Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 46-47Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 48-49Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 50-51Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 52-53Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 54-55Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 56-57Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 58-59Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 60-61Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 62-63Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 64-65Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 66-67Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 68-69Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 70-71Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 72-73Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 74-75Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 76-77Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 78-79Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 80-81Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 82-83Astronomie Québec numéro 3-3 sep/oct 2014 Page 84