Astronomie Québec n°3-2 jui/aoû 2014
Astronomie Québec n°3-2 jui/aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-2 de jui/aoû 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : univers vide ou plein d'eau ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Image 8a Images 8a (ci-dessus) et 8b (ci-dessous) : Prises par Yves Tremblay à partir de Vaudreuil- Dorion (Québec). Télescope AstroTech ATRC8 de 200 mm (8″) de diamètre à ƒ/5.2 (réducteur de focale AstroPhysics CCDT67 0,65×), caméra QHY9 (5,4 µ/pixel), filtres Baader. Ci-dessus, en luminance (sans filtre), 13 poses de 180 secondes chacune. Ci-dessous, en hydrogène alpha (Hα), 12 poses de 600 secondes chacune. Image 8b combinaison de 13 poses de 180 secondes, on ne peut pas voir de trace significative des nœuds de HH‐39 dans le ciel de la banlieue ouest de Montréal ! Par contre, avec l’utilisation d’un filtre Hα pour 12 poses de 600 secondes, on voit apparaitre quelques points pâles pouvant être associés à HH‐39 ! Nous avons donc tenté d’isoler le secteur de HH‐39 par des réductions différentielles d’image. Nous avons utilisé l’image prise en luminance (image 8a, ci-dessus au centre) et l’avons soustraite de celle prise en Hα (image 8b, ci-dessous au centre). L’image résultante est l’image 9 (page suivante). Le résultat de (Hα moins luminance) nous permet de constater que plusieurs nœuds lumineux deviennent détectables sur les images d’Yves. Nous en avons identifié trois, soit A,C, et D. Quelques autres points lumineux sont peut-être aussi des nœuds appartenant à HH-39, dont une région intense qui est détectée juste au nord du nœud C ; ce serait peut-être un nouveau nœud ? Conclusion On remarque sur l’image 4 que le déplacement des nœuds n’est pas en harmonie entre les deux périodes mentionnées. Sur l’image de Jones et Herbig (en bleu) et sur celle de 1989 (en vert et rouge) on peut bien constater des déplacements non linéaires et de vélocité différente pour certains nœuds. L’article de Jones et Herbig nous présente des projections du déplacement sur le ciel de certains nœuds de HH‐39. Il est intéressant de constater que ceux-ci ont des mouvements tangentiels sur le ciel qui ne sont pas alignés sur une droite. Les nœuds D et E se déplacent sur un angle de position (PA) de 320°, le nœud A sur un PA de 348°, et le C sur un PA de 12°. Leur vélocité sur le ciel va de 60 km/s à 310 km/s ; voir le tableau 1. On sait que l’étoile R Monoceros est une étoile multiple, ce qui peut contribuer à de telles observations. On constate donc que des images d’amateurs, même sans utiliser de filtre spécifique, peuvent permettre de détecter certaines composantes de l’objet Herbig-Haro 39 et d’en suivre l’évolution 36 Astronomie-Québec Juillet/aout 2014
Image 9a Image 9b Images 9a (ci-contre) et 9b (ci-dessous) : Réduction différentielle des images de Yves Tremblay (Ha moins luminance, donc 8b moins 8a). Ci-dessous : Une section agrandie, montrant les divers nœuds visibles. avec une certaine précision. Le tout, même sous un ciel pollué par la lumière urbaine comme en banlieue de Montréal. On peut présumer que le segment de HH‐39 dont on peut détecter certains nœuds est dans une région du ciel qui n’est pas trop contaminée par la lumière d’objets qui émettent en lumière visible. On peut donc les détecter sans utiliser de filtre spécialisé qui isole des raies en émission spécifiques à ces objets. Richard D. Jacobs a capturé une superbe image à très grand champ de cette région, qui met en évidence que le ciel n’est pas très lumineux au niveau des nœuds de HH‐39. Je vous invite à la voir à l’adresse http://www.azastronomy.com/Media/ngc_2264_color_070316.jpeg Références 1. ST‐ONGE, Gilbert. « NGC 2261, Une nébuleuse qui n’a pas peur des changements ». Astronomie-Québec Vol. 1, No. 5 (janvier-février 2013), p.26–29. 2. JONES, Burton F. et George Howard HERBIG. « Proper Motions of Herbig-Haro Objects. II. The Relationship of HH‐39 to R Monocerotis and NGC 2261a) ». The Astronomical Journal Vol. 87, No. 8 (August 1982), p.1223–1232. 3. ST-ONGE, Gilbert. « L’étoile R Monoceros et NGC 2261 ». L’Observateur Vol. 5, No. 3 (hiver 2008) ∙ http://www.astrosurf.com//stog/xtravaux_recherches_2/n2261/ngc2261_v2008.pdf ∙ http://www.astrosurf.com/duplessis/observateur/telecharge.html 4. HASSFORTHER, Béla. « R Mon in NGC 2261 (Hubbles Veränderlicher Nebel) » [article en allemand] ∙ http://www.bela1996.de/astronomy/mon-r.html ∙ 31 octobre 2006 5. DSS Plate Finder ∙ http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_plate_finder NGC 2261 α = 06 h 39 min 10 s δ = +08° 45′ (système FK5, pour 2000.0) Autres désignations : LBN 920, nébuleuse variable de Hubble, Cederblad 83, LBN 203.74+01.20, AAVSO 0633+08B Magnitude photo : 5,83 (pour l’étoile voisine, GSC 00746-00435) Source : http://cdsbib.u-strasbg.fr/cgi-bin/bibobj ? NGC+2261 Juillet/aout 2014 astronomie-quebec.com 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :