Astronomie Québec n°3-2 jui/aoû 2014
Astronomie Québec n°3-2 jui/aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-2 de jui/aoû 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : univers vide ou plein d'eau ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Astronomie 101 Il est souvent — et faussement — dit que l’espace est vide. Plusieurs découvertes récentes démontrent le contraire. Il est certain cependant que la densité de la matière autour de nous, ici sur Terre, est beaucoup plus élevée que la densité entre les planètes et entre les galaxies, mais l’espace n’y est pas vide. On retrouve une foule d’atomes et de poussières dans le vide intersidéral, dont de l’eau. Ici sur notre « planète bleue », on la prend pour acquise. On l’a partout, même si on parle de plus en plus de sa fragilité. L’eau sous sa forme liquide est essentielle à la vie, et je reçois régulièrement des questions à ce sujet. Il y a de l’eau sur Terre, on le sait, mais est-ce qu’il y en a ailleurs dans l’Univers ? Parlons rapidement de la structure de l’eau, ça permettra de donner la réponse et de « vendre le punch » tout de suite. Sa formule chimique est H₂O, ce qui signifie qu’une molécule d’eau est composée Photo : E. Szczerbinski par Eddy Szczerbinski, 18 Astronomie-Québec Juillet/aout 2014
de deux atomes d’hydrogène (H) et d’un atome d’oxygène (O). On sait que l’élément chimique le plus répandu dans l’Univers est l’hydrogène. L’oxygène est un autre élément relativement répandu dans l’Univers ; même si il est beaucoup moins omniprésent que l’hydrogène, il est le troisième atome le plus abondant dans l’Univers (1% par masse), après l’hydrogène (73,9%) et l’hélium (24%). L’oxygène se forme surtout à l’intérieur des étoiles, mais peut aussi se former par d’autres réactions dans le milieu interstellaire. Donc, nous avons ici une molécule dont les ingrédients de base sont parmi les plus répandus ; sans surprise, on en retrouvera un peu partout dans l’Univers. Il est intéressant de noter que l’hélium (He) est un atome neutre qui est inerte et réagit très peu ou pas du tout avec les autres atomes. La rareté de l’hélium sur Terre n’a aucun rapport avec son omniprésence dans l’Univers. Sa rareté ici est due à sa légèreté (l’hélium peut ainsi s’échapper dans l’espace) et à son inertie chimique (il ne peut pas être entreposé sous forme solide ou chimique en le combinant avec d’autres éléments). Plus concrètement, les découvertes récentes montrent que l’eau n’existe pas uniquement dans le système solaire, _4Mr -.1.L- : - -. in -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :